Vente publique de livres et de gravures

Vente :

le vendredi 23 juin 2017 à 13 h
le samedi 24 juin 2017 à 13 h

Exposition :

du vendredi 16 juin 2017 au dimanche 18 juin 2017 de 10 h à 18 h
le mardi 20 juin 2017 de 10 h à 18 h
le mercredi 21 juin 2017 de 10 h à 18 h

Recherche:  Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0449

JAPON.-

Album contenant 38 photographies tirées sur papier albuminé (vers 1890-1900). La plupart des photos sont rehaussées de couleurs ; certaines portent le cachet à sec de l'éditeur parisien A.C. Champagne. Dim. : ± 24,5 × 19,5 cm (rousseurs, plis, anciennes traces de support au verso). Vues diverses dont plusieurs animées : scènes de la vie quotidienne, aux bains, étude de calligraphie, cérémonie bouddhiste, cérémonie du thé mais aussi une scène de décapitation. Très bel ensemble dont certains clichés sont attribués à Felice Beato (dont 2 photos très représentatives du travail de ce dernier : l'une, "Kago ou Femme à la palanque", reconstitution en studio et l'autre, "Les Pèlerins", scène de rue.)(1 photo avec un petit manque angulaire, piqûres). Né à Venise, Corfou, ou Képhalonia, entre 1920 et 1930 Felice Beato entretient le mystère sur ses origines. Naturalisé anglais, frère aîné d'Antonio il commence sa carrière de photographe comme reporter de guerre. Après avoir couvert plusieurs conflits et insurrections au sein de l'Empire britannique, entre autres en Crimée, en Inde et en Chine, Beato se rend au Japon en 1863. Avec le dessinateur Charles Wirgmann, il fonde le studio "Beato & Wirgman, Artists and Photographers" et invente la photo touristique réaliste, dépouillée de stéréotype ou de falsification. Ses photos de paysages et de vues urbaines sont soutenues par son oeil exercé d'explorateur et son sens du cadrage. En studio, il excelle par sa maîtrise de la composition. Toute son oeuvre tient dans son art de saisir ou servir la vérité le plus fidèlement possible. Dans cet esprit, il est l'un des premiers à rehausser ses clichés de couleur, usant de tons naturalistes. Au Japon, Beato demeure le photographe le plus représentatif de son époque, par la qualité artistique et technique de sa production. Il influencera le réalisateur Ozu.

Estimation : 300/400€