Vente publique de livres et de gravures

Vente :

le vendredi 23 juin 2017 à 13 h
le samedi 24 juin 2017 à 13 h

Exposition :

du vendredi 16 juin 2017 au dimanche 18 juin 2017 de 10 h à 18 h
le mardi 20 juin 2017 de 10 h à 18 h
le mercredi 21 juin 2017 de 10 h à 18 h

Recherche:  Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0001

Toute première Bible imprimée au format in-octavo.- Nouveau Testament en latin, Bâle, Jean Froben, 27 juin 1491, 92 feuillets, extrait de la Biblia integra. Colophon au verso du dernier f. : « Explicita est biblia p[re]sens Basilee su[m]- / ma lucubratione: per Ioha[n]nem froben de Hammelburck. Anno nonagesimo- / primo supra Millesimu[m] quaterq[ue] cente- / simu[m] die vero vicesimaseptima Iunij. » Sans l'Ancien Testament et l'Index qui suit le Nouveau Testament (Interpretationes nominum hebraicorum, Translatores Biblie, Modi intelligendi Sacram Scripturam) ; 92 feuillets sur 496 (dont 2 blancs), soit les feuillets 363 à 456 : 10 cahiers de 8 feuillets chiffrés 1 à 10, un cahier de 4 feuillets chiffré 11 et un cahier de 8 feuillets chiffré également 11. Caractères gothiques, impression sur 2 colonnes, lettrines manuscrites alternées rouge et bleu, dont plusieurs filigranées. Reliure du 19e s. en cuir noir de Russie, dos lisse. Partie bien complète en soi de la « Poor Man's Bible », qui tient son nom de sa petite taille, imprimée par Johann Froben, à Bâle en 1491. Il s'agit ici de la toute première Bible à avoir été imprimée en format in-octavo, devenant ainsi plus accessible et maniable pour les fidèles. Auparavant, toutes les Bibles étaient imprimées dans de grands formats imposants et comprenaient de nombreuses gloses. The first Bible printed in octavo format, and the first book signed by Johann Froben, founder of a great printer's dynasty and friend of Erasmus. The size of Froben's Bible is that of a large number of thirteenth-century Bibles written in Paris and elsewhere, and Froben may be seen as reviving, in print, a handy, portable Vulgate that could be used as a personal copy. Froben's exhortatio emphasized the novelty, writing « that in view of its small size it would better be called a mini-Bible than a Bible » (aptius Bibliola quam Biblia dici poterit). To keep the number of leaves in single-volume compass, Froben printed the text with an unusually small but very clear gothic fount, in today's nomenclature of 7-point size. The octavo format clearly responded to a new market : Froben printed another edition in 1495 (Goff B-598), and there followed three Italian octavo Vulgate editions of 1492, 1496, and 1497, as well as Gershom Soncino's famous Hebrew Bible, Brescia, 1494 (Goff Heb-10). Première Bible imprimée de petit format, première Bible imprimée par Jean Froben, et sa première production sous son seul nom. Curieusement appelée « la Bible des pauvres », cette édition fit sensation à sa parution : Froben, l'un des plus érudits des éditeurs de textes anciens, avait fait preuve d'une hardiesse et d'un sens commercial hors du commun en faisant graver (sans doute par Amerbach) des caractères minuscules pour cette Bible qu'il voulait portative. Prouesse technique, elle fut aussi un modèle d'élégance et une Bible utilitaire, sans gloses ni commentaires. Très peu d'exemplaires complets et en bon état ont survécu. Très bonne condition (Hain-Copinger, 3107 ; Proctor, 7755 ; Pellechet, 2329 ; Polain, 664 ; BMC, III, 789 ; IGI, 1674 ; GW, 4269 ; IA, 37873 ; Oates, 2836 ; Goff, B-592 ; BSB-Ink, B-466 ; ISTC, ib00592000).

Estimation : 1500/2000€


Lot 0002

ALBERT LE GRAND.- Les admirables secrets d?Albert le Grand, contenans plusieurs traités sur la conception des femmes, des vertus des herbes, des pierres précieuses, et des animaux. Augmentés d'un abrégé curieux de la physionomie, et d'un préservatif contre la peste, les fièvres malignes, les poisons, et l'infection de l'air : Tirés et traduits sur des anciens manuscrits de l?auteur, qui n'avoient pas encore paru ; ce qu'on verra plus amplement dans la table, et ce qui aura été ajouté dans cette dernière édition ; divisés en quatre livres. Lyon, Héritiers de Beringos, 1791, in-12, frontispice, XXXII-291-1 blanche p., 4 figures h. t., demi-veau brun de l'époque, dos lisse orné de fleurons à froid et de palettes dorées, titre doré (p. 56 salie, traits de crayon). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (exlibris armorié). Bel exemplaire. Rare et belle édition ancienne de ce fameux traité apocryphe d'Albert de Grand, qui serait l'?uvre de Henri de Saxe, l'un de ses disciples.

Estimation : 75/100€


Lot 0003

Alchimie.- POTIER (Michael). Philosophia pura, qua non solum vera materia, verusque processus lapidis philosophici multò apertiùs, quàm hactenùs ab ullo philosophorum proponitur ; sed etiam viva totius mysterij revelatio filijs sapientiae offertur: quod typis nunquam visum, quamdiu stetit Mundus. Accessit sub calcem Judicium de Fratribus Roseae Crucis. Haec omnia hac secunda Éditione diligintissime recognita, ac plurimis in locis novis responsionibus locupletata, ab autore ipso. Francofurti, typis Pauli Jacobi, impensis Lucae Jennis, 1619, in-12, 214 p., demi-veau noir de la fin du XVIIIe s., dos lisse orné de filets dorés, titre doré (qqs traces d?usure, rousseurs, soulignures anciennes à l'encre). Ex-libris armorié : « Bibliothèque de Th. De Jonghe ». Rare ouvrage sur la pierre philosophale du médecin, alchimiste et philosophe allemand Michael Potier (1565-16..).

Estimation : 50/100€


Lot 0004

[ALLETZ (Pons-Augustin)]. L?Albert moderne, ou nouveaux secrets éprouvés et licites, recueillis d'après les découvertes les plus récentes [...]. Paris, Veuve Duchesne, 1768, in-12, XXIV-430-[2] p., plein veau brun flammé de l'époque, dos lisse décoré (coins émoussés, petits manques à la coupe infér.). Bon exemplaire de l'édition originale de cet ouvrage célèbre qui connaîtra de nombreuses éditions. La première partie concerne la médecine et la pharmacopée ; la seconde traite de divers sujets sur la vie à la campagne : volaille, vin, recettes de cuisine, bétail, étang, conserves, pêche, chasse, abeilles, etc. et la dernière des ratafias, secrets de peinture, fleurs, etc.

Estimation : 50/75€


Lot 0005

[ANTONINI (Annibale)]. Mémorial de Paris et de ses environs. Nouvelle édition considérablement augmentée. Paris, Bauche, 1749, 2 vol. in-12, [12]-324-13-[1] et XXXVI-293-[3]-22 (Catalogue des livres de sortes et d'assortimens, qui se trouvent chez le même Libraire) p., un frontispice et un titre gravés identiques dans chacun des 2 vol. ; vol. 1 : un plan dépliant (plan général des vingt quartiers de la ville et faubourg de Paris), vol. 2 : un plan dépliant (Carte de France divisée par Généralitez), pleine basane brune mouchetée, dos à nerfs ornés (reliures frottées, coiffes arasées, coins émoussés). Florilège des sites touristiques de Paris, avec une liste historique et chronologique des peintres depuis le rétablissement de la peinture jusqu'à présent. La description des cabinets de curiosités et bibliothèques celle du comte d'Hoym par exemple y occupent une place importante. Annibal Antonini est probablement le premier à classer les monuments par catégories.

Estimation : 100/150€


Lot 0006

ARGENSON (René Louis VOYER DE PAULMY Marquis d')]. Les Loisirs d?un ministre, ou Essais dans le goût de ceux de Montagne, composés en 1736. Liège, C. Plomteux, 1787, 2 vol. 8°, portrait par Dien (XIXe s.) ajouté en frontispice, VIII-230 et [4]-231-1 blanche p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos lisses décorés, pièces de titre et de tomaison, tranches marbrées (qqs accrocs, 1 coiffe arasée, rousseurs). Bon exemplaire. Première édition sous ce titre, les Essais dans le goût de Montaigne ont paru initialement en 1785 à Amsterdam, mais l'édition ne fut tirée qu'à un petit nombre d'exemplaires destinés à la famille et aux amis. Le manuscrit a été revu, corrigé et arrangé pour la publication par le fils du Marquis d'Argenson, le Marquis de Paulmy. Ce recueil de réflexions et de pensées sur divers sujets est en fait une composition du Marquis de Paulmy, son fils, d'après les manuscrits des mémoires, qui ne seront publiés qu?en 1857. Il s'agit donc plus effectivement du premier livre des Mémoires du Marquis d?Argenson publié. On y trouve une galerie de portraits de personnages contemporains, mais également de nombreuses considérations historiques, notamment sur le Cardinal de Retz, des critiques littéraires, en bref, l'ouvrage donne l?impression d'être un salon d'autrefois, où la conversation, toujours fine, traîne sur différents sujets. Le Marquis d'Argenson fréquenta tôt les philosophes, et notamment Voltaire, il était préoccupé de pensées politiques, et on le tient pour un précurseur du libéralisme économique et des physiocrates ; bien qu'il fut ministre des affaires étrangères et très versé dans la diplomatie, son principal intérêt s'est toujours porté vers les belles-lettres.

Estimation : 100/150€


Lot 0007

[ARNAY (Jean-Rodolphe d')]. De la vie privée des Romains. Lausanne, Marc-Michel Bousquet, 1757, in-12, [6]-207-1 blanche p., plein veau moucheté de l'époque, dos lisse orné (coiffe supér. arasée, traces d'usure, signature au titre). Bon exemplaire. Jean-Rodolphe d'Arnay fut professeur à l'Académie de Lausanne. Édité la 1re fois en 1752, cet ouvrage est son livre le plus important. Il connut un réel succès et fut plusieurs fois réédités. Tous les aspects de la vie quotidienne des Romains sont précisés : occupations diverses, luxe, m?urs, prières, visites, jeu de paume, promenades, galeries, bibliothèques, exercices, bains. Le chapitren 3 est consacré aux repas : dîners, soupers, salles à manger, lits et habits de table, places à tables, ablutions, buffets, libations, festins, mets et services, vaisselle, boissons et vins, spectacles, musique et jeux, cadeaux. Les autres chapitres concernent la toilette, les vêtements, les fards, bijoux, le célibat, le mariage, le repas de noces, les m?urs sexuelles, la famille.

Estimation : 25/50€


Lot 0008

[AUBIN (Nicolas)]. Histoire des diables de Loudun, ou De la possession des religieuses ursulines, et de la condamnation et du supplice d?Urbain Grandier, curé de la même ville. Amsterdam, Abraham Wolfgang, 1693, in-32, f. de titre, 473-[1] p., plein vélin de l?époque. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire de cette première édition. En 1632, dans un couvent d'Ursulines à Loudun, les s?urs affirmèrent voir des fantômes et avoir été ensorcelées par le curé Urbain Grandier. Ce dernier avait publié un pamphlet violent contre Richelieu. En outre, il s'opposait fermement à la destruction des murailles de la ville. En effet, la ville abritait un grand nombre de protestants. Henri IV leur avait permis d'avoir des places fortifiées, mais les murailles de certaines de ces villes furent détruites. Richelieu à l'époque faisait construire sa ville, toute proche. La tolérance d'Urbain Grandier envers les protestants et ses critiques jouèrent en sa défaveur. C'est une s?ur du couvent se disant possédée par le démon d'Asfaroth, qui lâcha le nom d'Urbain Grandier. Un procès en sorcellerie fut instruit à la demande de Richelieu. On procéda à de nombreux exorcismes sur les soeurs. Ils durèrent plusieurs mois et parfois plusieurs années. On chercha également un pacte avec le Diable signé de la main d'Urbain Grandier ; on tenta même d'en trouver un sur le corps même des s?urs qui furent pour cela mises à nu et rasées. On tenta de trouver une zone insensible sur leurs corps, preuve du contact avec la griffe du démon. Le 18 août 1634, Urbain Grandier fut condamné à mort, torturé et brûlé. Il jura toujours être innocent.

Estimation : 150/200€


Lot 0009

[AUBIN (Nicolas)]. Histoire des diables de Loudun, ou De la Possession des religieuses ursulines. Et de la condamnation et du supplice d'Urbain Grandier, curé de la même ville. Cruels effets de la vengeance du Cardinal de Richelieu. Amsterdam, Aux dépens de la Compagnie, 1752, in-12, f. de titre, 378-[2] p. (erreurs de pagination au début), manque le frontispice (?), demi-veau brun moucheté à coins, dos lisse orné (reliure postérieure frottée). Remise en vente de l'édition de 1716 avec titre de relais à la date de 1752, de cette satire célèbre contre Richelieu, parue pour la première fois en 1693. L'ouvrage relate la surprenante histoire d'Urbain Grandier, ecclésiastique mondain et libertin, accusé d'envoûtement par les ursulines de Loudun atteintes d?une hystérie passionnelle à son égard et condamné à cause de Richelieu à être brûlé comme sorcier en 1634.

Estimation : 50/75€


Lot 0010

BAILLOU (Guillaume de) et SETTALA (Luigi). Labyrinthi medici extricati, sive methodus vitandorum [...] additus est ejusdem Septalii Tractatus de Naevis. Genevae, Samuelis de Tournes, 1687, 4°, (28)-733-(44)-20-(3) p., plein veau de l'époque, dos à nerfs orné (petit accroc à la coiffe supér., manque la pièce de titre, coin supér. émoussé). Baillou est un épidémiologiste et un hygiéniste, il se situe dans la ligne d'Hippocrate. Cet ouvrage, composé avec l'italien Settala et augmenté des notes de l'érudit Th. Bonet, traite de toutes les matières : médecine générale, maladies des femmes, fièvres, pharmacie, diététique... Il s'agit de la réédition du « Pharos medicorum », avec des additions (Krivatsy, 591).

Estimation : 75/100€


Lot 0011

BAILLOU (Guillaume de). Opera omnia. Venise, Ange Jérémie, 1734, 3 tomes 4° reliés en 1 vol., (13)-392, XII-469, XVI-522 p., pleine peau de truie de l'époque, estampée à froid, tranches marbrées. Un quatrième tome sera publié en 1736. 1. Epidemiorum et Ephemeridum libri duo.- 2. Consiliorum medicinalium libri II.- 3. Consiliorum medicinalium, tomes II et III, suivi des Paradigmatum. Les ?uvres de Baillou (1538-1616) Doyen de la Faculté de médecine de Paris sont commentées et annotées par Jacques Thévart. Chaque tome est suivi d'un index des termes grecs employés dans l'ouvrage (Morton, 5047, pour le premier ouvrage (E.O. 1640) : « A pupil of Fernel, de Baillou was a brillant writer and speaker. The above work includes a description of the epidemic of diphteria in Paris » ; Morton, 1673 : « Crookshank regards him as the first modern epidemiologist » ; Wellcome, II, 87). On trouve dans ses ouvrages des notions intéressantes sur les maladies épidémiques. Celui qui intéresse le plus les historiens est Epidemorium et Ephemeridum Libri duo. C'est un recueil d'observations épidémiques à Paris de 1570 à 1579. ll est le premier à effectuer une description clinique authentique de la coqueluche en 1578, sous l'appellation Tussis quintina. Il en parle comme d'une maladie ayant déjà plusieurs noms populaires, mais non encore médicalement reconnue. Il paraît aussi avoir bien identifié le croup. Il est aussi le premier à avoir utilisé le mot rhumatisme, au sens où nous l'entendons actuellement, notamment dans son ouvrage Liber de Rheumatismo et Pleuritide dorsalis (Paris, 1642).

Estimation : 50/75€


Lot 0012

[BARBERI (Giovanni)]. Procès de Joseph Balsamo, surnommé le Comte de Cagliostro, commencé devant le Tribunal de la Ste Inquisition en Décembre 1790 et jugé définitivement par le Pape le 7 Avril 1791, avec des éclaircissements sur la vie de Cagliostro et sur les différentes sectes de Francs-Maçons. Liège, J.J. Tutot, 1791, in-12, IV-[1] p., p. 4-295, 1 p. blanche, demi-veau brun de l'époque, dos lisse orné, titre doré. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire. Rare (Caillet, 1894 ; Dorbon, 5121 ; Wolfstieg 14376 ; de Theux, 759).

Estimation : 50/100€


Lot 0013

BARNABAS (Père). Description de six especes de pets, ou Six raisons pour se conserver la santé, préchées le Mardi gras, par le Pere Barnabas, Peteur en chef au village des Vesses, Province des Étrons, goûtez qu'ils sont bons. Avec le Testament de Roger-Bon-Tems, la Chanson du Rendez-vous, que Madame fit à son Époux, les petites Nouvelles que vous direz tre vieilles. Nouvelle édition, revue, corrigée, augmentée et mise dans un nouvel ordre, par M. Chicourt, Docteur d'Archicour et Médecin ordinaire de l'Homme-de-fer. Troyes, Garnier, sans date (fin XVIIIe s. ?), in-12, 16 p., demi-veau violine du XIXe s., dos lisse (reliure frottée, coiffes abîmées). Rare.

Estimation : 25/50€


Lot 0014

[BARRAL (Pierre)]. Maximes sur le devoir des rois, et le bon usage de leur autorité. Tirées de differens auteurs. En France, 1754, 2 parties in-12 en 1 vol., [8]-112 et 123-[4] p. Relié avec : [BARRAL (Pierre)]. Manuel des souverains. Sans lieu ni édit. 1754, in-12, VII-1 blanche-208 p. Un volume en plein veau fauve moucheté de l'époque, dos à nerfs orné (coiffes arasées, mors arrière lég. fendu en son début, coins lég. émoussés). Bon ex. L?abbé Pierre Barral, né à Grenoble vers 1700 et mort en 1772 à Paris, fut docteur en Sorbonne et vicaire général de Montpellier. Sa réputation était celle d'un ardent polémiste et zélé janséniste. Il a compilé des recueils de citations ainsi que plusieurs dictionnaires, parmi lesquels notamment le « Dictionnaire des hommes illustres », dont le « Dictionnaire Bouillet » (1842) rapporte qu?on l'avait appelé « le martyrologe des Jansénistes fait par un convulsionnaire » et dont Voltaire disait qu'il appartenait à « une nouvelle espèce de dictionnaires historiques qui renferment des mensonges et des satires par ordre alphabétique ».

Estimation : 25/50€


Lot 0015

BERGMAN (T.). Traité des Affinités chymiques ou attractions électives. Traduit du latin sur la dernière édition de Bergman. Augmenté d?un supplément et de Notes. Paris, Buisson, 1788, 8°, (8)-444-(2) p., 3 tables, 4 planches, cartonnage en papier marbré du XIXe siècle. Première édition française (édition originale en latin en 1782) de ce traité des affinités chimiques des corps. « Dans cet ouvrage, je tacherai de déterminer l'ordre des attractions, suivant leurs forces respectives ; mais une mesure exacte de chacune en particulier, qui puisse s'exprimer par des nombres, est encore à désirer » (page 4). Cette théorie des affinités sera reprise en Allemagne par Wenzel et adoptée par la philosophie Kantienne. C'est une des vues importantes de la chimie au XVIIIe siècle. « La science des affinités est d'ailleurs à la chimie ordinaire ce que la géométrie transcendante est à la géométrie ordinaire » (Ferguson, I, 98 ; Duveen, 67). Provenance : Bibliothèque d'Ernest-Auguste de Hanovre (cachet rouge au verso du titre).

Estimation : 150/200€


Lot 0016

[BERNARD (Jean-Frédéric)]. Éloge de l?enfer. Ouvrage critique, historique, et moral. Seconde édition, soigneusement revue et corrigée. Londres, La Société typographique, 1776, in-12, XII-VIII-387-1 blanche p., frontispice et 15 figures h. t., vignettes, plein veau brun marbré, plats encadrés d?une roulette dorée, dos lisse orné (dos craquelé, mors frottés et fendus en tête). Bernard (1690-1752) a rédigé ce livre curieux sur le modèle de l?« Éloge de la folie » d'Érasme. L'ouvrage est une histoire de l'enfer, souvent très documentée et contenant de nombreuses notes. Tous les hommes avec leurs vices défilent dans cet ouvrage qui fait parfois figure d'une violente satire contre le clergé, « gros abbés », « évêques de la cour », « jeunes prestolets », à peine sortis du collège ou du séminaire. À leur suite viennent les damoiseaux, les petits-maîtres et les hommes femmes, les coquettes, les militaires, etc. La pitié et la repentance règnent dans les enfers et les damnés y tiennent des discours édifiants, après avoir souillé la terre de leurs débordements.

Estimation : 50/75€


Lot 0017

BERNER (Gottlieb-Ephraïm). Exercitatio physico-medica de efficacia et usu aeris mechanico in corpore humano cui annectuntur observationes medico-practicae. I. De fungo Mammarum cancroso curato. II. De conquassatione vesicae urinariae, cum abscessu scroti. De usu pinguedinis vipe. Amstelaedami, Janssonio Waesbergios, 1738, in-12, (16)-677-(21) p., plein veau de l'époque, dos à nerfs orné (petites épidermures sur le plat supérieur, manque sur les coupes). Dissertations sur les épidémies, l'influence du climat sur la santé, le traitement des maladies du sein, des reins, de la cataracte... L'auteur était professeur de médecine à l?Université de Duisburg (Hirsh, I, 421).

Estimation : 25/50€


Lot 0018

BERTHIER ou BÉRAUD. Physique des corps animés. Paris, Guérin, Delatour, Lottin, 1755, in-12, XXXVI-416-(2) p., plein veau à nerfs de l'époque, triple filet sur les plats (manque une coiffe et la pièce de titre). Édition originale. Berthier applique dans cet ouvrage les lois de la physique au corps humain. Il étudie la respiration, la digestion, les mouvements des muscles et le système nerveux (Barbier, III, 884).

Estimation : 25/50€


Lot 0019

BERTHOLLET (C.L et A.B). Éléments de l?Art de la Teinture [...] avec une description du blanchiment par l'acide muriatique oxigéné. Seconde édition, revue, corrigée et augmentée, avec deux planches. Paris, Firmin Didot, An XIII-1804, 2 vol. 8°, VIII-478 p., 2 planches ; (2)-358 p., demi-veau vert de l'époque, dos lisses ornés. Berthollet (1748-1822) chimiste, membre de l'Académie, fait partie du cercle de Fourcroy, Guyton de Morveau, Monge et Lavoisier. Il succède à Macquer dans la direction des teintures de la Manufacture des Gobelins. Durant l'exercice de cette fonction, il découvre l'art du blanchiment des toiles par le chlore, « blanchiment berthollien ». Ces expériences sont consignées dans « L'art de la teinture » dont l'édition originale paraît en 1791 ; la seconde, celle-ci, est complétée par le fils de Berthollet, en 1804.

Estimation : 150/200€


Lot 0020

BEVERWYCK.- BEVEROVICIUS. Idea Medicinae veterum. Lugd. Bat. [Leiden], Ex officina Elseviriorum, 1637, 8°, (8)-380-(10) p., plein vélin à recouvrement de l'époque (reliure tachée, auréoles claires anciennes en marge). Bon exemplaire de l'édition originale. « Abrégé de médecine qui s'étend principalement sur la pratique » (Wellcome, I, 835 ; Hirsch, I, 441 ; Bayle et Tillaye, I, 485). Avec de nombreuses références aux auteurs anciens. Édition elzevirienne à la marque du solitaire.

Estimation : 30/60€


Lot 0021

BOERHAAVE (Hermann). Institutiones medicae in usus annuae exercitationis domesticos. Parisiis, Cavelier, 1747, in-12, (16)-584 p., plein veau, dos à nerfs orné (les coiffes manquent, épidermures au dos). Ce recueil, compilation de tous les grands travaux de médecine de Boerhaave, était destiné à ses étudiants. Il forme une importante synthèse de toutes les connaissances du premier tiers du XVIIIe siècle en physiologie et pathologie. « One of Boerhaave's best work » Gar. Morton pour l'édition originale de 1708. Outre ses travaux plus connus en médecine, Boerhaave apporta d'importantes contributions à la chimie, notamment expérimentale, en introduisant de nouvelles méthodes quantitatives pour mesurer la température ou encore du fait de l'utilisation d'une balance particulière performante due à Fahrenheit. En outre, il peut être considéré comme un des fondateurs de la chimie physique, et un contributeur important à la chimie pneumatique et à la biochimie.

Estimation : 25/50€


Lot 0022

BOERHAAVE (Hermann). Tractatus de viribus medicamentorum. Editio tertia [...]. Additamentis locupletiorem fecit benedictus Boudon. Venitiis, Bettinelli, 1774, in-12, XLVIII-443 p., plein vélin souple de l?époque. « The success of this spurious Edition, followed by many reprints, shows clearly how much Boerhaave?s teaching on the medical treatment of diseases was valued » (Lindeboom, Bibliogr. Boerhaaviana, 315).

Estimation : 25/50€


Lot 0023

BOSSUET (Jacques Bénigne).

BOSSUET (Jacques Bénigne). Histoire des Variations des églises protestantes. Paris, Guillaume Deprez et Jean Desessartz, 1734, 4 vol. in-12, XXXIII-[8]-509-[27], [8]-510-[34], [16]-364 et [22]-328 p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre maroquinées rouge (usures, bas du 3e vol. lég. abîmé, qqs taches brunes, traces de mouillures). Ex-libris manuscrit du XVIIIe s. répété aux titres. Une des oeuvres majeures de Bossuet, dans laquelle l'auteur résume les controverses contre l'Eglise protestante par un concept clé : la variation. Les destinées multiples et les variations autour d'une même doctrine doivent nous démontrer que l'église protestante ne saurait être l'église du Christ et le dépositaire de la foi. Les « avertissemens » sont une réponse aux attaques de Pierre Jurieu pour la défense des protestants contre le livre de Bossuet. Bon exemplaire.

Estimation : 50/100€


Lot 0024

[BOUREAU-DESLANDES (André-François)]. Réflexions sur les grands hommes qui sont morts en plaisantant. Nouvelle édition augmentée d'épitaphes et autres pieces curieuses qui n'ont point encore paru. Amsterdam, Frères Wegstein, 1732, in-16, XXIII-1 blanche-290-[8] p., plein-veau brun glacé de l?époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (coiffe supér. arasée, mors en partie fendus). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire.Oeuvre de jeunesse du célèbre économiste André-François Boureau-Deslandes (né à Pondichéry en 1690, mort en 1757). Outre les plaisanteries proférées par les hommes (et quelques femmes) alors que résonnent déjà les premières notes de l'Office des Ténèbres, ce badinage contient aussi des réflexions impies qui annoncent les idées de celui que Voltaire nommera « le citoyen et le philosophe ».

Estimation : 50/100€


Lot 0025

[BOYER D'ARGENS, Marquis J.-B. de].

Lettres cabalistiques, ou Correspondance philosophique, historique et critique entre deux cabalistes, divers esprits élémentaires et le seigneur Astaroth. Nouvelle édition, augmentée [...]. La Haye, Pierre Paupie, 1741, 6 vol. in-12, [36]-374, [18]-392, [12]-394, [18]-344, [4]-350 et [4]-244-[90] p., portrait et frontispice au 1er vol., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs richement décorés, pièces de titre et de tomaison, roulette dorée sur les coupes (qqs accrocs et défauts, 2 coiffes arasées, deux mors fendus en queue). Bel exemplaire décoratif. Seconde édition en partie originale et augmentée de 80 lettres, soit 2 vol. de plus que l'édition originale de 1738 parue en 4 vol. Les lettres cabalistiques sont l'un des fleurons de l'activité journalistique de d'Argens ; son écriture variée excelle dans ce climat à la frontière de la philosophie, du pamphlet et de la critique journalistique ; comme pour les autres recueils de lettres, ils paraîtront en périodiques dans le Gazetier Universel. L'ouvrage fut mis à l'index en 1742. L'auteur approfondit certains thèmes des Lettres juives notamment en ce qui concerne les religions, la superstition et les diverses formes de croyance ; on y trouve de nombreuses considérations critiques sur les jésuites, la franc-maçonnerie, la Kabbale, les Templiers, les Alchimistes, etc. (Caillet, 1605 ; Bibliotheca esoterica, 985).

Estimation : 100/150€


Lot 0026

BROUSSAIS (F.J.V.).

Commentaires des propositions de pathologie. Brux., Librairie médicale et scientifique, 1829, 2 vol. 8°, VI-436, (2)-437 à 784 p., demi-veau vert de l'époque, dos ornés (qqs rares rousseurs). Première édition sous forme de livre. Broussais (1772-1838) saw disease as « real entities, independent of the organism » He declared that fevers are only reactions to certain inflammations. He « lived at a time when a monistic system of pathology was still possible. His was a kind of « Brownism » in reverse, in which the phenomena of illness are different from those of health, only in intensity » (DSB).

Estimation : 25/50€


Lot 0027

[BRUSLÉ DE MONTPLEINCHAMP (Jean-Chrysostôme)]. L'Histoire des ducs de Bourgogne par Monsieur de Fabert. Cologne, Pierre Marteau, 1687, in-12, f. de titre, 550 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (traces d'usage). Première publication de Bruslé de Montpleinchamp ; il cacha son nom sous celui de sa mère, qu'il prétendait être de la famille du maréchal Fabert. Jean-Chrysostôme Bruslé de Montpleinchamp, polygraphe, est né à Namur en 1641 et mort à Bruxelles en 1724. Il a été établi que le nom de Montpleinchamp appartient à sa famille, et que celui, de Bruslé n'était qu'un nom d'emprunt adopté par son père, fourbisseur de son état. Il reçut une bonne et solide instruction qu'il compléta par de longs voyages ; à son retour, il entra dans la Société de Jésus, mais ne sut y rester : sa morgue, sa vanité étaient telles qu'on dut l'inviter à s'en retirer. Ayant par sa conduite provoqué les mêmes répulsions dans une autre maison de l'ordre, il finit par s'établir à Bruxelles comme prêtre séculier. Doué d'une facile élocution et suivant en ses discours une judicieuse méthode d'exposition, il brilla bientôt par l'éloquence de la chaire, et l'empereur Charles VI ne tarda pas à le nommer son prédicateur. Après avoir été chapelain de l'électeur de Bavière et musicien de sa chapelle, il devint aumônier de l'électrice Thérèse-Cunégonde de Sobieski. Cette position lui laissait des loisirs qu'il consacra à l'histoire du pays, et lui fit concevoir le projet d'en publier les annales par époques, depuis le règne des ducs de Bourgogne jusqu'au XVIIIe s., projet qu'il réalisa en partie. Première publication de Bruslé de Montpleinchamp.

Estimation : 25/50€


Lot 0028

BUFFON (Georges-Louis Leclerc de).

Dictionnaire des sciences naturelles [...]. Paris, Amsterdam, Michel Rey, 1781, 2 vol. 8°, (3)-588, (1)-496 p., plein veau marbré de l'époque (accroc aux coiffes, coins émoussés, néanmoins, bon ex.).

Estimation : 75/100€


Lot 0029

CABANIS (P.J.G). Observations sur les affections catarrhales en général, et particulièrement sur celles connues sous les noms de Rhumes de cerveau et de Rhumes de poitrine. Seconde édition. Paris, Caille et Ravier, 1813, 8°, (2)-106 p., broché d'époque, partiellement non coupé (une petite auréole claire en coin de la première page). Monographie physiologique et médicale résultant de « 25 ans de pratique » (préface). Seconde édition, la première en 1807.

Estimation : 25/50€


Lot 0030

CAGNOLI (Antonio). Traité de Trigonométrie rectiligne et sphérique contenant des Méthodes et Formules nouvelles avec des applications à la plupart des problèmes d'astronomie. Paris, Didot, 1786, 4°, XV-478 p., plein veau de l'époque, dos à nerfs (mors frottés, 2 coins émoussés, 1 coiffe manquante). Première édition française. Ouvrage orné de 6 planches et douze tableaux dépliants. Cagnoli (1748-1816), astronome et mathématicien, enseigne les mathématiques à Modène et est membre de nombreuses Académies européennes. C'est une visite de l'Observatoire de Paris qui révéla à Antoine Cagnoli (1743-1816) sa passion pour l'astronomie. Ses travaux mathématiques et d'astronomie sont remarquables de clarté et de méthode (Quérard, II, p. 13 ; Sotheran, 6664).

Estimation : 100/150€


Lot 0031

CAMBRESIER (M.R.H.J.). Dictionnaire walon-françois ou Recueil de mots et de proverbes françois extraits des meilleurs dictionnaires. Liege, J.F. Bassompierre, 1787, 8°, 197-1 blanche p., demi-veau brun à coins, dos lisse, pièce de titre (petit manque à la coiffe supér., les 6 premiers feuillets rongés au coin infér. sans conséquence, marge infér. blanche du f. 51-52 découpée, rousseurs, cachets). Prêtre du diocèse de Liége, que l'on croit originaire de Chênée, Cambresier jouissait d'un bénéfice de la Collégiale de Saint-Jean à Liége, lorsqu'en 1774 il se fit recevoir avocat près le tribunal de l'Official, position qu'il occupa jusqu'à l'époque de la réunion de la principauté à la France. On doit à Cambresier le premier travail philologique publié sur l'idiome liégeois : « Dictionnaire walon-françois » (1787). Ce recueil est encore aujourd'hui l'un des meilleurs que l'on possède, déclare U. Capitaine en 1872. L'auteur adopte généralement l'orthographe phonétique. Évitant l'écueil dans lequel sont tombés la plupart de ses successeurs, il élague avec soin les hors-d??uvre et montre une sage réserve dans l'admission des mots, sans faire dominer aucun des dialectes du pays. Frédéric Rouveroy, dans une note de son « Dictionnaire wallon-français », resté inachevé, prétend que Cambresier n'est point l'auteur du livre qui porte son nom et en réclame la paternité pour l'abbé Neuray, curé de Stembert, mort vers 1776. Nous n'avons rien trouvé qui justifiât cette allégation et de Villenfagne et de Chênedollé, dans les articles qu'ils consacrent à Neuray, ne disent mot de ses travaux philologiques (d'après la notice de U. Capitaine, dans le t. 3, 1872, de la « Biographie nationale de Belgique »).

Estimation : 40/80€


Lot 0032

CAPIVACCEUS (Hieronymus) ou CAPIVACCIO (Girolamo). Medicina practica, sive methodus cognoscendorum et curandorum [...]. Opera omnia [...] de f?tus formatione, [...] de pulsibus, [...] ac Labore Boncii Leonii [...]. Venitiis, Apud haeredes Melchioris Sessae, 1601, in-folio, 29 ff., 1 f. blanc, 175-301 (pour 310) ; (2)-12-175 p., plein vélin souple de l'époque (manques sur les coupes et sur le plat arrière, très faibles auréoles claires passim en coin). L'auteur, né dans le premier quart du XVIe siècle, enseigne la médecine à Padoue avec Mercuriale. Édition originale en 1594 sous le titre « Practica medicina ». Il s'agit ici de la troisième. Les deux premières parties concernent la médecine générale (medicinae practicae-de febribus de urinis-de methodo anatomico) ; elles sont la reprise intégrale de l'édition de 1597. La troisième partie traite du f?tus, du pouls, des aphorismes d'Hippocrate... (Krivatsy, 2120 ; Wellcome, I, 66 pour deux éditions vénitiennes postérieures : 1603 et 1606.

Estimation : 200/300€


Lot 0033

CAPURON. Nova medicinae elementa, ad nosographiae philosophicae normam exarata tyronumque usui accomodata. Editio secunda. Parisiis, Croullebois, 1813, 8°, [6]-XV-423 p., demi-basane de l?époque (qqs rousseurs). Cet ouvrage de nosographie connut deux éditions : 1804 et 1812. Capuron (1767-1849) fut professeur à la faculté de Montpellier et agrégé à la faculté de Paris.

Estimation : 25/50€


Lot 0034

[CARACCIOLI (Louis-Antoine de)]. L'Agriculture simplifiée selon les règles des Anciens. Avec un Projet propre à la faire revivre, comme étant la plus profitable et la plus facile. Paris, Bailly, 1769, in-12, XXXV-[1]-340-[3]-1 blanche p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre (traces d'usure, plat avant en grande partie détaché, coiffe supér. arasée. Édit. orig. (Quérard, II, 47). Le titre prête à confusion, il s'agit surtout de réflexions pragmatiques sur l'agriculture des années 1760, la dépopulation des campagnes, l'inutile concurrence entre un trop grand nombre de manufactures, la nécessité d'établir un cadastre équitable, etc., le tout frappé au coin du bon sens. « Que ceux qui peuvent se procurer des charrues et des semoirs d'une nouvelle invention, se les procurent..., mais ce qu'un Propriétaire pourra faire, sera-t-il praticable parmi les Paysans ? La difficulté de construire de nouvelles charrues, de les réparer, d'en payer les frais, tout cela forme un chaos qui ne se débrouille facilement que sur le papier » (pp. XVII-XVIII). Nombreuses références à des pratiques usitées dans d'autres pays, notamment l'Italie, à, des productions qui mériteraient d?être introduites en France, etc.

Estimation : 25/50€


Lot 0035

Of great rarity and importance for the early history of Canada.- [CAYET (Pierre Victor Palma)]. Chronologie septenaire de l'histoire de la paix entre les roys de France et d'Espagne. Contenant les choses plus memorables advenues en France, Espagne, Allemagne, Italie, Angleterre, Escosse, Flandres, Hongrie, Pologne, Suede, Transsilvanie, et autres endroits de l'Europe : avec le succez de plusieurs navigations faictes aux Indes Orientales, Occidentales et Septentrionales, depuis le commencement de l'an 1598, iusques à la fin de l'an 1604. Divisé en sept livres. Seconde Edition. Paris, Iean Richer, 1605, 8°, [4]-506 f. (petite brûlure au dernier f. avec perte de qq. lettres), plein veau flammé et glacé du début du 19e s., plats encadré d'une guirlande dorée, armoiries dorées frappées au centre des plats (non indentifiées), dos lisse très richement décoré, pièce de titre maroquinée rouge, roulette dorée sur les coupes, roulette dorée intérieure. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Pierre Victor Palma Cayet est un historien, traducteur et controversiste français, né en 1525 à Montrichard en Touraine, mort le 10 mars 1610. Date de l'originale. Recueil d'une grande importance pour le Canada. On y trouve à la date de 1603 : Navigation des François à la Nouvelle-France, dite Canada. - François bien reçeus des sauvages. - Harangue d'un sauvage. - Malice des sauvages. - Québec. - Trois-Rivières. À la date de 1604 : Des François habituez en Canada. Notons que la « Chronologie Septenaire » et la « Chronologie Novenaire », imprimées chez les libraires parisiens Jean et Étienne Richer, peuvent être considérées comme les ancêtres les plus lointains de la presse. En effet, aux événements historiques comme le siège de Bude et de Belgrade par les armées chrétiennes en 1600, la prise de la Bresse et d'une partie de la Savoie par l'armée d'Henri IV... sont ajoutés de nombreux faits-divers dont le public est encore si friand de nos jours. Le contenu de l'Édit de Nantes donné aux Protestants en 1598 et vérifié par le Parlement en 1599 est détaillé dans l'ouvrage : « Premièrement, abolition générale de toutes choses passées, avec défense d'attaquer, injurier et contester les uns contre les autres... La Religion Catholique sera rétablie partout et les Églises et biens appartenant aux Ecclésiastiques leur seront rendus... Au surplus, il est permis auxdits de la Religion prétendue réformée de demeurer par toute la France... Il est permis à tout Seigneur de faire exercice public de ladite Religion prétendue réformée... En somme tous ceux de la Religion prétendue réformée sont remis et réintégrés en la jouissance de leurs biens, renommée et actions... ». On trouve ainsi des articles sur « La lubricité d'une dame de Naples, sur le cas de démonologie de Marthe Brossier, sur l'exécution de Nicole Mignon qui a voulu empoisonner Henri IV, sur plusieurs meurtres à cause d'adultère en 1602... ». Of great rarity and importance for the early history of Canada. This is one of the first reports on Champlain's first voyage to America. Accompanying the governor of Dieppe, Amyar de Chastres, on a fur trading expedition, the work includes a narrative of his exploration of the St Lawrence, as well as observations on native customs and the fur trade. Covering the years 1598-1604, there is also much information on Jesuit activity in the New World beyond Canada such as China, Japan and Peru. Très rare, surtout en parfaite condition comme c'est le cas.

Estimation : 400/600€


Lot 0036

CHAPTAL (J.A.). Essai sur le Perfectionnement des Arts chimiques en France. Paris, Crapelet, 1800, 8-VII-88-9 (catalogue) p., broché d'époque, non rogné (dos abîmé, couverture poussiéreuse, intérieur frais). Dans cet ouvrage, Chaptal étudie les raisons de l'infériorité de l'industrie française par rapport aux autres nations et propose des réformes. Edition originale.

Estimation : 50/75€


Lot 0037

CHARDIN (Chevalier de). Voyages en Perse et autres lieux de l'Orient. Amsterdam, Jean-Louis de Lorme, 1711, 10 vol. in-12, pleine veau marbré de l'époque, dos lisses ornés de motifs dorés, pièces de titre et de tomaison, roulette dorée d'encadrement sur les plats, tranches dorées (rel. frottées, coiffes arasées, sans l'atlas de gravures).

Estimation : 30/60€


Lot 0038

CHOISEUL (Duc de). Histoire et procès des Naufragés de Calais (extraits de ses mémoires inédits). Paris, Bossange, 1824, 8°, [6]-497-1 blanche p., plein veau brun flammé de l'époque, plats encadrés d'une torsade dorée, dos lisse décorés de motifs et de fleurons historiés dorés, pièce de titre (qq. traces d'usure, accroc à la coiffe supér., rousseurs). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Édition originale (4e livraison des Mémoires des contemporains pour servir à l'histoire de France et principalement à celle de la République et de l'Empire). Il n'est pas certain que le duc de Choiseul (1762-1838) ait jamais écrit d'autres parties de ses Mémoires que sa « Relation du départ de Louis XVI, le 20 juin 1791 » et son « Histoire et procès des naufragés de Calais ». Ce dernier « extrait » évoque le naufrage du navire sur lequel il se trouvait sur la côte de Calais, le 14 novembre 1795, et qui l'amenait d'Angleterre avec ses hussards d'émigration. Il fut traduit devant une commission militaire qui l'acquitta. Le jugement fut cassé et les Cinq Cents le condamnèrent à mort. Malgré les lois ordonnant la mise en liberté des « naufragés de Calais », il traîna de prison en prison jusqu'à sa libération sur ordre du Premier consul (Fierro, 321).

Estimation : 30/60€


Lot 0039

Saints Michel et Gudule.- [CHRISTYN (J.-B.) et FOPPENS (J.F.)]. Basilica Bruxellensis sive monumenta antiqua inscriptiones, et Coenotaphia insignis ecclesiae collegiatae, SS. Michaeli Archangelo et Gudilae Virgini sacrae. Editio altera. Mechliniae, Apud Laurentium Vander Elst, 1743, 2 parties reliées en un vol. in-12, [2]-150-[10] et [2]-158-[7]-1 blanche p., plein veau fauve de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (accrocs, mors avant restauré, traces d'usage). Deux portraits dans le texte représentant Saint Michel et Sainte Gudule.

Estimation : 25/50€


Lot 0040

[CLÉMENCET (Charles)]. Lettres d'Eusèbe Philalethe à M. François Morénas sur son prétendu Abrégé de l'Histoire ecclésiastique [...]. Liege, Philippe Gramme, 1755, in-12, LIV-2 blanches-606-[2] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (reliure usée, coiffes arasées, mors fendus en leur début). Charles Clémencet (1703-1778) est un bénédictin et historien français. Dans son ouvrage Lettres d'Eusebe Philalethe à M. François Morénas, on trouve vingt et une lettres écrites avec « pureté et remplies de choses bien discutées » (Michaud, VIII, p. 380). Dans ces lettres, « on réfute les fables ridicules, les erreurs grossières, les monstrueux principes, et les horribles calomnies avancées par cet auteur, en faveur des Jésuites, contre les disciples de Saint Augustin ; en particulier contre le savant abbé de Saint Cyran, le grand Arnauld, les religieuses de Port Royal, les saints solitaires qui ont habité ce désert, les filles de l'enfance, les quatre évêques, le Père Quesnel et généralement tous ceux qui ont marqué du zèle pour la grâce de Jésus-Christ et la pureté de la morale chrétienne, pour servir de supplément à l'Abrégé de l'Histoire ecclésiastique ».

Estimation : 25/50€


Lot 0041

COLLIN de PLANCY (J.-A.-S.). Histoire des Fantômes et des démons qui se sont montrés parmi les hommes, ou Choix d'anecdotes et de contes, de faits merveilleux, de traits bizarres, d'aventures extraordinaires sur les revenans, les fantômes, les lutins, les démons, les spectres, les vampires, et les apparitions diverses, etc. Par Mme Gabrielle de P*****. Paris, Locard et Davi, Mongie aîné, Delaunay, 1819, in-12, frontispice, VIII-241-1 blanche p., br. (traces d'usage, qq. rousseurs). Ex. à toutes marges. Rare édit. orig. Si l'Histoire des fantômes et des démons est publiée sous le nom de Gabrielle de P***** (de Paban), une large majorité de biographes et de bibliophiles attribuent la paternité de cette oeuvre à son beau-frère, Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy, auteur du célèbre « Dictionnaire infernal ». L'auteur ose l'impensable : rapprocher raison et irrationnel et réconcilier l'inconciliable. À la façon d'un écrivain naturaliste, il collectionne des récits anecdotiques et charmants, mettant en scène revenants, démons, incubes, succubes, vampires et autres « broucolaques ». Une telle anthologie constitue un voyage pittoresque, au coeur des légendes populaires et des folklores européens, loin de ce 19e s. et de la froide rationalité de sa « révolution industrielle ». Mais il ne s'agit pas pour autant de contes pour enfants, Collin de Plancy est un homme cultivé. Certes, en 1819, il est encore très jeune mais il a déjà l'expérience des aventures éditoriales sur les continents du merveilleux. Ce n'est ni un débutant ni un chercheur aguerri mais un jeune auteur passionné de fantastique et pétri de littérature. C'est une évidence dès le premier instant de lecture. Collin cite, pêle-mêle, sans souci de chronologie d'ailleurs, Tacite, Suétone, Pline, Grégoire le Grand, Froissard, Torquemada, le cardinal de Retz, Dom Augustin Calmet...

Estimation : 50/100€


Lot 0042

COLLIN de PLANCY (J.-A.-S.). Le Diable peint par lui-même, ou galerie de petits romans, de contes bizarres, d'anecdotes prodigieuses, sur les aventures des démons, les traits qui les caractérisent, leurs bonnes qualités et leurs infortunes ; les bons mots et les réponses singulières qu'on leur attribue ; leurs amours, et les services qu'ils ont pu rendre aux mortels, etc., etc., etc. Paris, P. Mongie aîné, 1819, 8°, frontispice, XL-318 p., plein veau brun flammé de l'époque, dos lisse orné, guirlande dorée entourant les plats (dos abîmé en tête et frotté, coins émoussés, rousseurs). Rare édition originale d'un des plus curieux ouvrages de Collin de Plancy (Caillet, I, 2455).

Estimation : 50/100€


Lot 0043

COQUILLART (Guillaume). Les Poésies. Paris, Antoine-Urbain Coustelier, 1723, 8°, [6]-184-[3]-1 blanche p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (coiffes légèrement arasées, mors en partie fendillé). Bon exemplaire. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Guillaume Coquillart, né à Reims en 1452 et mort en 1510, est un poète français. La majeure partie de sa poésie était destinée à des clercs et étudiants lors de représentations de la fameuse Basoche de Paris ; ses vers étaient alors déclamés lors de spectacles car relevant d'un indéniable talent comique et satirique et d'une licence qu'on ne pouvait permettre dans tous les milieux. Clément Marot le cite avec Villon (Bibliothèque Viollet Le Duc, p. 88 : « Édition la plus correcte de toutes celles qui aient été faites des oeuvres de Coquillart »).

Estimation : 75/100€


Lot 0044

COTTE (P.). Traité de météorologie, contenant : 1. L'Histoire des Observations Météorologiques. 2. Un traité des Météores. 3. L'Histoire et la description du Baromètre, du Thermomètre, et des autres Instrumens météorologiques. 4. Les Tables des Observations météorologiques et botanico-météorologiques. 5. Les Résultats des Tables et des Observations. 6. La Méthode pour faire les Observations météorologiques. Paris, de l'Imprimerie royale, 1774, 4°, XXVI-635 p., 14 planches hors texte, cartonnage marbré du 19e siècle, grandes marges (qq. pâles rousseurs). Edition originale de cet ouvrage donnant un inventaire des instruments concernant la météorologie. 5 planches représentent des thermomètres, 3 des baromètres, 1 hygromètre, 1 anémomètre, 1 boussole, 1 électromètre. "Includes an historical description of the barometer, thermometer and other meteorological instruments. Cotte believed agricultural utility to be the principal aim of meteorology with medical application an important secondary purpose" (Honeyman collection, II, 769).

Estimation : 150/200€


Lot 0045

COYER (abbé). Bagatelles morales et dissertations avec Le Testament littéraire de Mr. L'abbé Desfontaines. Nouvelle édition. À Londres et se vend à Francfort, Knoch et Eslinger, 1757, in-12, [4]-289-1 blanche p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (qq. minimes usures, petit manque à la garde). Bel exemplaire. Gabriel-François Coyer, né le 18 novembre 1707 à Baume-les-Dames, mort le 18 juillet 1782 à Paris, est un auteur français. Il fut chargé de l'éducation du prince de Turenne. Les Bagatelles morales, sont constituées de dissertations satiriques pleines d'humour sur les moeurs du temps qui critiquent de manière très vive la société française de l'ancien régime. On y trouve des considérations sur le commerce, le luxe, le célibat, la magie, la population, l'allaitement maternel, etc. Très curieux.

Estimation : 25/50€


Lot 0046

CRÉTIN (Guillaume). Les Poésies. Paris, Antoine-Urbain Coustelier, 1723, 8°, f. de titre, VI-[9]-1 blanche-271-[5] p., plein veau brun raciné de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre (longue annotation du 19e s. au verso du f. de garde avant). Bel exemplaire. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Édition originale collective, recelant deux pièces jusqu'alors inédites dont le célèbre « Débat entre deux dames sur le passe-temps des chiens et oyseaulx » (au sein duquel l'auteur fait montre d'une connaissance certaine de l'art cynégétique et qui remporta un franc succès sous François Ier). Guillaume Crétin (ca 1460-1525) appartient à la seconde génération des Grands Rhétoriqueurs, nom sous lequel le 19e s. a rassemblé des poètes officiant à la cour des ducs de Bourgogne, de Bretagne et de Bourbon, ainsi qu'auprès du roi de France, durant la seconde moitié du 15e et le premier tiers du 16e s. Guillaume Crétin fut chanoine et trésorier de la Sainte-Chapelle de Vincennes puis chantre de la Sainte-Chapelle du Palais, à Paris, et aumônier ordinaire du roi François Ier.

Estimation : 50/100€


Lot 0047

DAREAU (F.). Traité des injures dans l'ordre judiciaire. Ouvrage qui renferme particulièrement la jurisprudence du petit-criminel. Paris, Prault pere, 1776, in-12, XXIV-389-[3] p., plein veau brun de l'époque, dos lisse orné (la pièce de titre manque, traces d'usure, coiffe supér. arasée, bruniss.). Toujours d'actualité.

Estimation : 50/100€


Lot 0048

DAUBENTON. Instruction pour les bergers et pour les propriétaires de troupeaux ; avec d'autres ouvrages sur les Moutons et sur les Laines. Publiée par ordre du Gouvernement, avec des Notes par J.B. Huzard. Quatrième édition augmentée. Paris, Huzard, 1810, 8°, LXXI-480 p., 23 planches, br. non rogné. Notre édition est précédée d'une notice historique sur la vie et les oeuvres de Daubenton par le Comte de Lacépède et illustrée de 23 planches hors texte numérotées de I à XXII. Cette édition comporte plus de texte et une planche de plus que les éditions précédentes. Les planches représentent diverses étapes de l'élevage des moutons : tonte, accouchement, soins divers... Depuis 1766, Daubenton effectue des recherches sur le mouton et la laine ; à cette époque, la France est encore tributaire de la laine espagnole. Daubenton crée une race qui rivalise rapidement avec les mérinos. Ses études sur les moutons lui valurent un certificat de civisme. Brunet, 6415, pour la 5e édition. Bon exemplaire très frais et à grandes marges.

Estimation : 75/100€


Lot 0049

[DE BECKERS, Jean dit Didace de Saint-Antoine]. Description historique, chronologique et géographique du duché de Brabant [...]. Nouvelle édition révue et corrigée. Bruxelles, Jos. Ermens, 1791, in-12, [2]-X-460 p., cart. ancien (cart. défraîchi, manques au dos, papier lég. bruni, traces de papier collant aux premier et dernier feuillets). Étiquette au contreplat : « Ex Libris / Augustini Legillon / Brugensis 1809 ». Ex. à toutes marges. Mise à jour de l'édition de 1756, visant à compléter le « Grand théâtre sacré et profane de Brabant » selon l'auteur. Ouvrage divisé en six livres consacrés aux villes et villages des quatre chefs-villes du duché : Louvain (capitale), Bruxelles, Anvers (marquisat) et Bois-le-Duc ainsi qu'au Brabant wallon (Nivelles, Wavre, Gembloux, Jodogne, Hanut), et à la souveraineté de Malines.

Estimation : 25/50€


Lot 0050

DEMOURS (A.P.). Précis théorique et pratique sur les maladies des yeux. Paris, Chez l'auteur, 1821, 8°, XVI-598 p., broché d'époque, non rogné (qq. pâles rousseurs, mors supér. légèrement fendu, dos fripé). Edition originale. Fils du chirurgien marseillais, Pierre Demours, l'auteur fut un praticien distingué, oculiste de Louis XVIII et de Charles X, il poussa au dernier degré l'habileté de son art en réalisant la première opération de la pupille artificielle, opération qui a rendu la vue à plusieurs aveugles de naissance.

Estimation : 75/100€


Lot 0051

DESCAMPS (Jean-Baptiste).

Voyage pittoresque de la Flandre et du Brabant, avec des réflexions relativement aux arts et quelques gravures. Paris, Desaint, Saillant, Pissot, Durand, 1769, 8°, XXII-[2]-328-[11]-1 blanche p., 5 planches h. t. et 1 carte dépliante, plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décorés (mors fendu, plat avant frotté). Dans son « Voyage », qu'il a enrichi de quelques planches, publié en 1769, Jean-Baptiste Descamps (1714-1791), peintre et historien de l'art, dresse une nomenclature minutieuse des peintures, des sculptures et des objets d'art qu'il a observés au cours de ses pérégrinations ; il marque d'une étoile ceux qu'il pense le plus susceptibles d'intéresser ses lecteurs et ajoute à leur intention une carte dépliante et un horaire des voitures publiques. « L'Italie seule, écrit-il dans sa préface, peut l'emporter sur les richesses que l'on trouve dans les églises de la Flandre ».

Estimation : 75/100€


Lot 0052

Superbe exemplaire.- DORAT. Poésies. Genève, 1777, 4 vol. in-18, portrait, [4]-263-1 blanche, [4]-296, [4]-282 et [4]-266 p., plein veau brun marbré glacé, plats encadrés d'un double filet doré, dos à nerfs richement décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge et vert, roulette dorée sur les coupes, tranches dorées. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Charmante édition ornée d'un portrait-frontispice d'après Vivant Denon (gravé par N. de Launay). Elle figure au nombre des « faux Cazin » répertoriés par le Dr Fontaine dans sa récente bibliographie. Superbe exemplaire.

Estimation : 100/150€


Lot 0053

DRALET (M). L'Art du taupier ou méthode amusante et infaillible de prendre les taupes. Paris, Audot, 1824, 8°, 65 p., 1 planche dépliante, 24 p. (catalogue de l'éditeur), br., non rogné (manque au dos). L'illustration représente en 7 figures les différents parcours de la taupe. Fils d'un arpenteur forestier, Étienne-François Dralet fréquenta le collège de sa ville natale avant d'étudier les mathématiques et la jurisprudence à Paris, puis le droit à Pau. Il fut reçu avocat à Auch en 1786, mais il n'exerça pas et géra le domaine de la famille Montesquiou-Fézensac, près d'Auch. Sous la Révolution, ses relations avec Philippe de Montesquiou-Marsan, comte de Montesquiou le firent incarcérer à Lectoure pour « girondisme » pendant dix mois. Libéré, Dralet exerça à partir de 1794 diverses fonctions publiques : administrateur du directoire du district d'Auch, chef de bataillon de la garde nationale, juge au tribunal civil du Gers, puis membre du tribunal criminel. Le 23 février 1801, il devint conservateur des Eaux et Forêts à Toulouse, une fonction qu'il exerça jusqu'à sa retraite, en 1833. Administrateur avisé et intègre, il s'attacha à rendre à l'État les forêts usurpées par des particuliers ou des communes et à rétablir une ressource très dégradée pendant la Révolution.

Estimation : 40/60€


Lot 0054

DRUMMONT DE MELFORT. Traité sur la cavalerie. Paris, Guillaume Desprez, 1776, 2 vol. grand in-folio, pleine basane marbrée de l'époque, dos à nerfs, pièces de titre rouges (reliures restaurées). Tome 1 : XXII (2 : liste des souscripteurs), 505 p., 11 planches, elles sont en majorité doubles et donnent le plan de diverses formations tactiques. Le titre sommaire est noté dans un joli cartouche (le frontispice de Ignouf manque).- Tome 2 : Atlas des 32 planches : elles sont numérotées 3 à 32 dont 2 non numérotées. Ces planches, plusieurs fois repliées, sont dessinées par Van Blarenberghe et gravées sur cuivre par 25 graveurs. "Elles représentent différentes parties de l'instruction individuelle du cavalier et du dressage ainsi que les formations et mouvements tactiques de cavalerie" (Menessier de Lallance, 1, 409) (qq. auréoles claires sans gravité dans les coins externes des planches). Il manque donc à cet ouvrage le frontispice dans le tome 1 et les deux premières planches de l'atlas, auquel on a néanmoins ajouté à l'époque, deux planches non numérotées. La rareté de l'ouvrage avec son atlas le rend, néanmoins, très intéressant.

Estimation : 2500/3000€


Lot 0055

Impression du 16e siècle.- DU FAIL (Noël, seigneur de LA HÉRISSAYE). Les Contes et discours d'Evtrapel. Par le feu Seigneur de la Herissaye, Gentil-homme breton. Dernière édition. À Rennes, Pour Noël Glamet, de Quinpercorentin, 1598, in-32, [10]-549-[1] p., demi-chagrin rouge à coins du 19e s., dos à nerfs, filets dorés, titre doré (titre et dernière p. légèrement salis, restauration dans la marge interne inférieure des pp. 11-22, avec qq. pertes de texte). Signature d'appartenance ancienne au titre : « F. » ou « J. Zenecote / 1599 ». Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Rare et précieuse impression du 16e s. (deux exemplaires conservés à la BnF à Paris avec la même date et la même adresse, mais une collation différente). Noël Glamet est un libraire imaginaire et ce volume, très bien imprimé, sort d'un atelier parisien, sans doute celui de Jean Richer qui a imprimé l'édition de 1585 (voir « Revue des livres anciens », II, pp. 312-313). Noël du Fail, seigneur de La Hérissaye, né vers 1520 dans la propriété familiale de Château-Létard à Saint-Erblon (à 10 km au sud de Rennes), et mort le 7 juillet 1591 à Rennes, est un juriste, magistrat et écrivain français. Son oeuvre, à la fois divertissante et sérieuse, constitue un témoignage intéressant sur la société rurale du 16e siècle en Bretagne. « Les Contes et Discours d'Eutrapel » (1585) mettent en scène des notables : le prudent Polygame, le fourbe Lupold et le joyeux Eutrapel (porte-parole de l'auteur). Le dialogue des trois hommes, mêlant réflexion morale et ironie, est le prétexte à une succession de fables et de tableaux descriptifs (fable de la goutte et de l'araignée, description d'une maison de paysans...). Les petites histoires à caractère comique et anecdotique sont d'abord là pour amuser le lecteur en un texte qui se veut avant tout divertissant. Mais derrière cette légèreté, la fantaisie verbale et le pittoresque des évocations, l'oeuvre de Noël du Fail, comme celles de tous les grands conteurs humanistes de son époque, est constamment sous-tendue par un ensemble de réflexions morales, politiques et religieuses à la manière d'un Montaigne ou d'un Rabelais.

Estimation : 200/300€


Lot 0056

[DUCLOS (abbé R.)]. Dictionnaire bibliographique, historique et critiques des livres rares, précieux, singuliers, curieux, estimés et recherchés qui n'ont aucun prix fixe, tant des auteurs connus que de ceux que ne le sont pas, soit manuscrits, avant et depuis l'invention de l'imprimerie [?]. Paris, Cailleau et Fils, 1790, 3 vol. 8°, XXIV-552, [4]-551- 1 blanche et [4]-544 p., plein veau brun flammé de l'époque, plats encadrés d'une guirlande dorée, dos lisses richement décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge et vert (une coiffe supér. en partie arasée). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Édit. orig. de ce maillon entre de Bure et Brunet. Un supplément est d'ailleurs publié en 1802 par celui-ci. La bibliographie est basée sur les résultats de plus de 300 ventes. Bel exemplaire.

Estimation : 75/100€


Lot 0057

DULAURE (J.-A.). Histoire abrégée de différens cultes. Seconde édition, revue, corrigée et augmentée. T. I : Des Cultes qui ont précédé et amené l'idolatrie ou L'adoration des figures humaines. T. II : Des Divinités génératrices chez les anciens et les modernes. Paris, Guillaume, 1825, 2 vol. 8°, [4]-559 (les 10 premières en chiffres romains) et [4]-464 (les 16 premières en chiffres romains), demi-veau brun de l'époque, dos lisses ornés, titres et tomaisons dorés (lég. déchirure à la dernière p. du 1 er vol., tache à la dernière p. du 2e vol.). Première édition collective. Jacques-Antoine Dulaure (1755-1835) est un archéologue et historien.

Estimation : 50/75€


Lot 0058

Égypte.- MAILLET (de). Description de l'Égypte contenant plusieurs remarques curieuses sur la géographie ancienne et moderne de ce païs, sur ses monuments anciens, sur les moeurs, les coutumes, et la religion des habitans, sur le gouvernement et le commerce, sur les animaux, les arbres, les plantes, etc. Composée sur les Mémoires de Monsieur de Maillet par M. l'abbé Le Mascrier. La Haye, Isaac Beauregard, (1740), 2 vol. in-12, portrait replié, [26]-328 p., carte dépliante, 4 planches dépliantes (déchirure sans manque à la 1 re ), et [2]-397- [11] p., 3 planches dépliantes, plein veau brun marbré de l'époque (reliures fortement usées, coiffes arasées, mors frottés en partie fendus, sans les pièces de titre et de tomaison, tache à la p. 48 du 1 er vol., plusieurs pages fortement brunie). 1 re édition in-12. Benoit Maillet (1656-1738), gentilhomme lorrain, Consul général du Roi en Égypte et en Toscane, Visiteur général des Échelles du Levant et de Barbarie. Le présent ouvrage représente un véritable travail d'historien. Ayant appris l'arabe, il interroge les habitants, visite les pyramides. Dans Telliamed ou entretiens d'un philosophe indien (1755), il évoque la thèse hardie pour l'époque de la descendance de tous les êtres vivants des poissons. Ce dont se gausseront Voltaire et Pierre Larousse.

Estimation : 100/150€


Lot 0059

EISENSCHMIDT (Jean-Gaspard). De Ponderibus et mensuris veterum Romanorum, Graecorum, Haebraeorum [?]. Accesserunt hac Éditione tabulae sciopii nummmariae et ex variis auctoribus de pecunia romanorum excerpta. Argentorati [Strasbourg], Henr. Leon Steinii, 1737, 8°, (8)-220- (6)p., 1 tableau et 2 planches, plein veau de l'époque, dos à nerfs. Édition originale. Johann Caspar Eisenschmidt, né le 15 septembre 1656 à Strasbourg et mort le 4 décembre 1712 dans la même ville, est un mathématicien français, membre associé de l'Académie des Sciences.

Estimation : 50/75€


Lot 0060

ÉRASME.- Des. Erasmi Roterodami Colloquia. Cum notis selectis variorum. Addito indice novo. Accurante Corn. Schrevelio. Amstelodami [à Amsterdam], Ex Typographia Blaviana, 1693, 8° [12]-784- [20] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre (qqs traces d'usure, pièce de titre renouvelée). Provenance : ex-libris manuscrit daté de 1812 et Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Belle édition devenue peu commune.

Estimation : 50/75€


Lot 0061

ERASME.

ÉRASME. Samenspraken van Desiderius Erasmus Rotterdammer, uit het latijn vertaald, en met kantteekeningen verklaard, van Pieter Rabus [?]. De tweede druk, van de fouten des eersten druks gezuiverd, en in de kanttekeningen vermeerderd, en verbeterd. Amsterdam, Gerardus Borstius, 1697, 8°, titre-frontispice (J. Mulder fecit) (tout petit manque de papier dans la marge interne du frontispice), 12-685- [3]-27- 1 blanche p., plein vélin de l'époque (manques aux coupes). Bon exemplaire. Seconde édition corrigée - la première date de 1684 - de la traduction néerlandaise des Colloques due à l'écrivain et poète Pieter Rabus (1660-1702), éditeur d'Érasme.

Estimation : 100/150€


Lot 0062

EUCLIDE.

EUCLIDE. Euclidis elementorum sex priores libri recogniti opera Christian Melder. Lugduni Batavorum [Leiden] et Amsterdam, 1673, 8°, (4, dont frontispice et page de titre, 306-(1) p., plein vélin de l'époque, cachet "bibliotheca capucinorum" dans la marge de la page de titre (M. Goldstein, The Historical Development of Group Theoretical Ideas in Connection with Euclid's Axiom of Congruence. Notre Dame Journal of Formal Logic, XIII, number 3, July 1972).

Estimation : 60/90€


Lot 0063

[FERRAND (Antoine-François- Claude)]. Théorie des Révolutions, rapprochée des principaux événemens qui en ont été l'origine, le développement ou la suite ; avec une table générale et analytique ; par l'auteur de l'Esprit de l'Histoire. Paris, Michaud, Imprimerie Royale, 1817, 4 vol. 8°, [4]-LX- 390, [4]-471, [4]-514 et [4]-540 p., pleine basane brune flammée de l'époque, dos lisses richement ornés, pièces de titre maroquinées rouge et petites pièces de tomaison maroquinées vert (qqs traces d'usure, qqs rousseurs). Édition originale. Zélé partisan de Louis XVIII, le comte Ferrand contribua de manière décisive à l'élaboration de la Charte de 1814. Bertier de Sauvigny classe le comte Ferrand parmi les auteurs politiques les plus lus de son temps (Barbier, IV, 704 ; Bibliogr. critique des Mémoires sur la Restauration, N o 400). Bon exemplaire.

Estimation : 50/100€


Lot 0064

FIORAVANTI (Léonard). Miroir universel des arts et sciences, divisé en trois livres. 1. Traitant de tous les arts liberaux et mecaniques, et des secrets les plus importants d'iceux. 2. De diverses sciences, histoires et belles contemplations des anciens philosophes. 3. De plusieurs secrets et inventions necessaires à sçavoir : mis en François par Gab. Chappuys, Tourangeau : reveu et augmenté, en céte seconde édition. Paris, Pierre Cavellat, 1588, petit 8°, [16]-526 (erreurs de pagination)-2 blanches p. Relié avec : IDEM. Les Caprices, touchant la Medecine : qui sont plusieurs et diverses medecines nouvelles de grande efficace, à toute sorte de maladie, avec la maniere de les pratiquer : utiles à chacun qui s'en voudra servir. Traduites d'Italien en François, par M. Claude Rocard Apothicaire à Troyes. Mêmes lieu, édit. et date, [16]-136- [7]-1 blanche. Ensemble un volume petit 8° relié en plein veau blond du XVIII e s., dos lisse entièrement décoré aux petits fers, plats encadrés d'une petite guirlande dorée, roulette dorée sur les coupes, petite roulette dorée intérieure, tranches dorées (reliure restaurée, qqs lég. bruniss.). Bel exemplaire. Les deux oeuvres sont souvent réunies. L'édition originale, en italien, fut publiée à Venise en 1564 sous le titre "Lo Specchio di scienza universale". Leonardo Fioravanti (1517-1588), originaire de Bologne, disciple de Paracelse, fut à la fois chirurgien, médecin et alchimiste. Son nom est resté associé à un baume de son invention utilisé contre les rhumatismes et les névralgies. Ce baume appelé "Alcoolat de Fioravanti", obtenu par la macération de nombreuses plantes dans l'alcool, fut inscrit à la pharmacopée française jusqu'en 1949. Le Miroir universel, son ouvrage le plus célèbre, est plutôt novateur pour l'époque par la forme qu'il emploie. Aux descriptions des différentes connaissances scientifiques sont ajoutées des recettes, des remèdes ou des révélations imaginées par Léonardo Fioravanti. L'ouvrage est composé de trois parties : la première traite de tous les arts libéraux et mécaniques (agriculture, art pastoral, art de la médecine, art militaire, art de la charpenterie, de la navigation, de la chasse, de la cosmographie? ou encore de l'art de distiller et de ses beaux effets). La deuxième partie aborde diverses sciences, histoires et belles contemplations des philosophes anciens (grammaire, droit, rhétorique, république, mort, etc.). La dernière partie révèle plusieurs secrets et inventions nécessaires (la pierre philosophale, remèdes contre les maladies malignes, etc.).

Estimation : 300/400€


Lot 0065

FONTANA ( M.F). Opuscules physiques et chymiques [...]. Traduit de l'Italien par M. Gibelin. Paris, Nyon, 1784, 8°, cartonnage en papier marbré du XIX e siècle. Première édition française de ces lettres sur différents sujets de physique et de chimie, concernant spécialement la combustion (Duveen, 224 ; pas dans Ferguson). Provenance : Bibliothèque d'Ernest-Auguste de Hanovre (cachets au verso de la page de titre et de faux titre).

Estimation : 120/180€


Lot 0066

Impression de Bouillon.-[FRANÇOIS (dom Jean)]. Dictionnaire roman, walon, celtique et tudesque, pour servir à l'intelligence des anciennes lois et contrats, des chartes, rescripts, titres, actes, diplomes et autres monuments, tant ecclésiastiques que civils et historiques, écrits en langue romance ou langue françoise ancienne. Bouillon, De l'Imprimerie de la Société typographique, 1777, 4°, XII-364 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (reliure usée, coiffes arasées, mors fendu, pièce de titre renouvelée). Ex-libris. Exemplaire à grandes marges frais intérieurement.

Estimation : 50/75€


Lot 0067

FREIND (John). De Purgantibus, in secunda variolarum confluentium febre, ad hibendis epistola. Rotterdam, Johann Hofhout, 1720, 8°, (16)-160 p., plein veau, dos à nerfs orné (petite épidermure sur le plat supérieur). Deuxième édition (la première date de 1718). John Freind (1675-1728) était l'un des plus célèbres médecins d'Angleterre. Il exprime ici sous forme de lettres sa conception sur la manière de soigner les fièvres et la petite vérole.

Estimation : 50/75€


Lot 0068

FRORIEP (Robert). Symptome der asiatischen Cholera im November und December 1831 zu Berlin. Weimar, Landes-Industrie Comptoirs, 1832, 4°, (1)-IV- 90 p., 8 planches lithographiées en couleurs, demi-toile brune (exemplaire modeste, rousseurs) (Hirsch, 454). Robert Friedrich Froriep (1804-1861), médecin à l'hôpital de la charité de Berlin, mentor de Virchow, fut le premier à mentionner les symptômes de la fibromyalgie.

Estimation : 75/100€


Lot 0069

FULLER (Thomas). Pharmacopoeia extemporanea, sive praescriptorum chilias, in qua remediorum elegantium et efficacium Paradigmata, ad omnes fere medendi Intentiones accommodata, candide proponuntur. Lugduni Batavorum, Apud Conr. et Geor. Wishoff, 1734, in-12, (32)-382-(28) p., plein veau, dos à nerfs orné (minuscule manque à la coiffe infér.). Bel exemplaire.

Estimation : 50/75€


Lot 0070

GAZET (Guillaume). L'Histoire ecclésiastique du Pays-Bas. Contenant l'ordre et suite de tous les évesques et archevesques de chacun diocese, avec un riche recueil de leurs faicts plus illustres. Ensemble un catalogue des Saincts, qui y sont specialement honnorez. Les fondations des églises, abbayes, prieurez, monasteres, colleges et autres lieux pieux ; avec une description des épitaphes et armoiries qui s'y retrouvent. Un ample récit des histoires miraculeuses y advenuës, et plusieurs autres choses très-dignes de remarque. Plus la succession des comtes d'Arthois et les choses mémorables arrivées de leur temps. Arras, Guillaume de la Rivière, 1614, petit 4°, [8]-583 (1-64, 63-581)- [9] p., texte encadré de filets et orné de bandeaux, lettrines et culs-de- lampe, demi-vélin moderne à coins, dos lisse muet (mouillures aux premiers feuillets, cachet au titre). Rare impression d'Arras publiée après la mort de l'auteur et compilant les différents mémoires qu'il avait composés sur l'histoire ecclésiastique des anciens Pays-Bas. Guillaume Gazet (1554-1611), théologien originaire d'Arras, enseigna au Collège de Louvain avant de devenir curé de Ste-Madeleine d'Arras. Le colophon est daté de 1613.

Estimation : 50/75€


Lot 0071

GORSSE (L[ouis]). Sapho, poëme en dix chants. Paris, Giguet et Michaud, 1805 An XIII, 2 vol. 8° reliés en 1, frontispice, XXX-[4]- 258 et frontispice, 272-[2] p., plein veau fauve granité glacé, plats encadrés d'un filet doré et de deux pointillés dorés, dos lisse décoré, pièce de titre maroquinée rouge, guilloché doré sur les coupes, tranches marbrées (légères bruniss.). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Très bel exemplaire d'une "de ces grandes machines poétiques de l'Empire" (Robert Sabatier).

Estimation : 75/100€


Lot 0072

[GRACE (Thomas-François de)]. École d'agriculture pratique, suivant les principes de M. Sarcey de Sutières, de la Société d'agriculture de Paris. Genève, 1796, in-12, (2)-frontispice- 307 p., pleine basane de l'époque, dos lisse orné. Une planche représente la charrue de Brie. L'ouvrage traite des chevaux et bestiaux de labour, des prairies, du blé, mais aussi des arbres fruitiers, des taupes. D'après Michaud (XVII, 253), il augmente largement celui de Sutières. Grace a publié pendant plusieurs années un Almanach du bon jardinier (Barbier, II, 13).

Estimation : 30/60€


Lot 0073

Un fou littéraire.- GRAVE (Charles Joseph de). République des Champs Élysées ou Monde Ancien. Ouvrage dans lequel on démontre principalement ; Que les Champs Élysées et l'Enfer des Anciens sont le nom d'une ancienne République d'hommes justes et religieux, située à l'extrémité septentrionale de la Gaule, et surtout dans les iles du Bas-Rhin [?]. Gand, Imprimerie de P.-F. de Goesin-Verhaeghe, 1806, 3 vol. 8°, 38-266- [4]-XLVIII- [2], [2]-251- [3]-XLI- 1 blanche et [2]-266- [2]-LVIII p., demi-basane brune à petits coins de l'époque, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge et vert (coins légèrement écrasés). Bel exemplaire. Édition originale. Charles-Joseph Degrave, ancien conseiller du Conseil de Flandres, membre du Conseil des Anciens. Selon le préfacier, Georges-Bénigne Liégeard, secrétaire général de la préfecture de la Sésia, Degrave "a conquis l'empire de la fable et l'a fait rentrer dans l'apanage de l'histoire";. Degrave situe l'utopie ancienne (Hyperboréens, Atlantes, Arismaspiens, etc.) en partant tout simplement du principe qu'il n'y a pas de fumée sans feu, de fable sans histoire, ni donc d'utopie sans lieu ; il prétend qu'Homère et Hésiode sont originaires de Belgique. Il découvre ainsi la vérité, et atteint le Pays Élyséen, caché sous des symboles : c'est la Gaule, ou une de ses parties septentrionales, sur laquelle régnait Rhadamanthe. Brunet, Bibliographie des fous littéraires ; Caillet, 4756 : "Ouvrage tiré à petit nombre et devenu fort rare" ; Blavier, Les Fous littéraires, 167.

Estimation : 100/150€


Lot 0074

GUDIN (Paul). Histoire ou Recherches sur l'origine des contes. Paris, sans édit., Messidor an XI (1803), 2 vol. 8°, [4]-346 et [4]-VIII-380 p., demi-chagrin noir, dos à nerfs ornés (dos frottés avec petits manques). Exemplaire frais intérieurement et à toutes marges. Paul-Philippe Gudin de La Brenellerie (1738-1820) est un auteur dramatique. Ami, éditeur et historiographe de Beaumarchais, Gudin de la Brenellerie publie en 1809 les Oeuvres complètes de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, en 7 volumes. Rare.

Estimation : 50/100€


Lot 0075

GUICCIARDINI (Lodovico). Description de tout le Païs Bas autrement dict la Germanie Inférieure ou Basse-Allemaigne. Anvers, Guillaume Silvius, 1567, petit in-folio, [24]-389 (de multiples erreurs de pagination)-[26]- 1 blanche p., demi-vélin à coins du XIX e s., dos à nerfs orné, pièce de titre (qqs taches, bruniss., déchirures sans manque). Bel exemplaire de cette première édition en français et deuxième édition du texte ? la 1 re en italien a paru la même année. Traduction par l'historien François de Belleforest. Elle est ornée du portrait de Philippe II d'Espagne avec son blason, d'une grande carte repliée des Pays-Bas gravée sur cuivre et de 13 (sur 16) planches doubles gravées sur bois (la planche du sénat d'Anvers sur cuivre), montrant les principaux comtés et villes de Hollande et de Belgique. Trois planches manquent à notre exemplaire : Notre-Dame d'Anvers, carte de la Flandre et celle du Hainaut. Nous avons donc : 1. le Brabant, 2. Louvain, 3. Bruxelles, 4. Anvers, 5. manque N.-D. d'Anvers, 6. Sénat d'Anvers, 7. Bolduc, 8. Malines, 9. la Frise, 10. Amsterdam, 11. manque la Flandre, 12. Gand, 13. Bruges, 14. Ypres, 15. manque le Hainaut, 16. Liège. Cet ouvrage reprend une multitude d'informations sur l'histoire des Pays-Bas, les arts et comporte des cartes des principales villes réalisées par des graveurs de premier plan. Jean-Pierre Niceron dit de cet ouvrage de Guichardin qu'il est d'autant plus exact, que l'auteur "n'avoit rien omis pour s'instruire de ce qu'il rapporte ; il s'étoit pour cela transporté en plusieurs endroits des Païs Bas, afin de voir les choses par lui-même, et de ne se point rapporter seulement aux autres".

Estimation : 300/400€


Lot 0076

[GUYS (Jean-Baptiste)]. La Baguette mysterieuse, ou Abizai. À La Haye, et se trouve à Paris, Duchesne, 1755, 2 parties en 1 vol. in-12, 143 (les 14 premières en chiffres romains ; déchirure avec perte de plusieurs lettres au f. VII-VIII)-1 blanche et 142 p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre (coiffe infér. arasée, mors avant en partie recollé, pet. manque de papier avec perte de texte p. VII). Conte de fées licencieux dû à la plume de Jean-Baptiste Guys, auteur dramatique, membre de l'Académie de Caen.

Estimation : 25/50€


Lot 0077

HAEN (A. de). Ad perillustris balthasaris Ludovici Tralles [...] variolarum inoculationem versatue, altera sanguinis missionem, et opium, in stadio variolarum suppuratorio laudat. Viennae, Krüchten, 1764, 8°, 87 p. Suivi de : Lettre de Mr. de Haen à un de ses amis, au sujet de la lettre de Mr. Tyssot à Mr. Hirzel. Vienne, Krüchten, 1763, 100 p. Suivi de : De methodo medendi variolis hactenus cognita saepe insufficiente magno pro inoculatione argumento dissertatio epistolaris [?]. Vratislaviae, Ioannis Ernesti Meyeri, 1761, 8°, 135 p., plein veau de l'époque, dos à nerfs. Recueil de textes polémiques sur l'inoculation de la petite vérole, réfutée par le célèbre médecin hollandais de Haen, ami de Boerhaave. Première édition.

Estimation : 50/75€


Lot 0078

HAMMER (J. DE). Histoire de l'ordre des assassins. Ouvrage traduit de l'allemand et augmenté de pièces justificatives, par J.J. Hellert et P.A. de La Nourais. Paris, Paulin, mars 1833, 8°, [4]-367- 1 blanche p., demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs, pièce de titre (traces d'usure, mouillure marginale). First French Edition. Translated by J.J. Hellert and P.A. de la Nourais from "Geschichte der Assassinen" (Stuttgart, 1818). Josef von Hammer-Purgstall (1774-1856), a distinguished and prolific Viennese Orientalist, after a career in diplomacy wrote numerous histories and translated literature from Persian, Turkish and Arabic. He was the first to translate the entire "Divan" of Hafiz into a Western language. The Assassins, a sect within Sh'ia Islam, started in Iran in the 11th cent., spread to Iraq and Syria, and was effectively eliminated by the Mongols in the 13th cent. Their mountain fortresses still stand. "Assassin" literally means "hashish user" and the young converts performed their acts of terrorism under its influence.

Estimation : 100/150€


Lot 0079

HANRIOT. Guide industriel du propriétaire et de l'artisan [...] contenant les formules des principaux actes sous seings-privés, en matière civile et commerciale ; des procès-verbaux d'arbitrage et d'expertise ; le système décimal des Poids et Mesures ; le barème des ouvriers en bâtiments ou toisé général des surfaces ; suivis des comptes faits du toisé cube pour les corps solides et la capacité du vide ; le poids des Fers, Plombs, Plomb laminé, Zinc, etc. Troisième édition ornée de plans et de figures géométriques. Rheims, 1839, 8°, (2)-427 p., 2 tableaux, 4 planches, demi-basane de l'époque (papier des plats renouvelé). Les planches représentent des instruments de géométrie, des figures géométriques, des parcelles.

Estimation : 25/50€


Lot 0080

HAUY (Abbé R.J.). Traité élémentaire de physique. Paris, de l'Imprimerie de Delance et Lesueur, An XII-1803, 2 vol. 8°, (3)-XXXIV, 426 p., 8 planches ; (2)-III- 426 p., planches 9 à 24, pleine basane de l'époque (coins émoussés, qqs pâles rousseurs, mais bel exemplaire). Édition originale de ce traité de physique commandé par Napoléon pour les nouveaux lycées. Il lui a valu la légion d'honneur. Ouvrage illustré de 24 planches dépliantes renfermant 157 figures. Ce traité fait la synthèse des découvertes du XVIII e siècle sur la lumière, l'électricité, l'eau, l'air, la chaleur? Comme beaucoup de ses contemporains, Hauy adhéra à la théorie de Newton sur la lumière ; sa propre contribution à la physique consiste dans ses recherches sur la double réflexion dans les cristaux.

Estimation : 100/150€


Lot 0081

HECQUET (Ph.). Traité de la peste, où en répondant aux questions d'un médecin de Province sur les moïens de s'en préserver ou d'en guérir, on fait voir le danger des Barraques et des Infirmeries forcées avec un problème sur la peste. Paris, Cavelier, 1722, 8°, (4)-301- (7) p., plein veau d'époque (manque les coiffes, 2 petites fentes aux mors sur 3 cm, papier parfois légèrement jauni). Bon exemplaire (Barbier, IV, 765).

Estimation : 75/100€


Lot 0082

HENRY (et) GUIBOURT. Pharmacopée raisonnée ou traité de pharmacie pratique et théorique [...]. Ouvrage accompagné de 22 planches gravées. P., Baillière, 1847, 8°, 800 p., 22 planches, demi-chagrin vert de l'époque, dos à nerfs (rousseurs).

Estimation : 20/40€


Lot 0083

HUET. Traité philosophique de la foiblesse de l'esprit humain. Londres, Jean Nourse, 1741, in-12, XL-296 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné. Bel exemplaire de cette édition originale posthume. Pierre-Daniel Huet (Caen, 1630 Paris, 1721), évêque d'Avranches, membre de l'Académie française, entend par cet essai remettre en question la pertinence des idées formées par l'esprit humain seul, et condamne certitudes et idées acquises par l'usage unique de la raison. En préférant la foi comme source de vérité absolue et en disqualifiant les raisonnements philosophiques purement rationnels, l'auteur entend s'élever contre les lumières de l'époque et notamment Descartes, ainsi que lutter contre les explications profanes du monde avancées par les philosophes des XVIIe et XVIIIe s.

Estimation : 50/75€


Lot 0084

Inde.- ROBERTSON (W[illiam]). Recherches historiques sur la connoissance que les anciens avoient de l'Inde, et sur les progrés du commerce avec cette partie du monde avant la découverte du passage par le Cap de Bonne-Espérance ; suivies d'un appendix contenant des observations sur l'état civil, les loix et les formalités judiciaires, les arts, les sciences et les institutions religieuses des Indiens. Avec deux grandes cartes gravées en taille-douce. Maestricht, J.P. Roux et Compagnie, 1792, in-12, XI-1 blanche-501- 1 blanche p., 2 cartes dépliantes, plein veau brun raciné de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre, roulette dorée à la grecque entourant les plats (coiffes arasées, mors frottés en partie fendus). Étiquette du XVIIIe s. des libraires Vallée frères à Rouen (contreplat avant). Bon exemplaire. Dernier ouvrage de l'historien William Robertson (1721-1793), d'abord paru à Londres en 1791. Il fut inspiré à l'auteur par la lecture du mémoire du major Rennel, publié pour l'explication de sa carte de l'Hindoustan et offre des renseignements précieux sur l'Inde, notamment sur la production et le commerce de la soie.

Estimation : 75/100€


Lot 0085

Obsétrique.- JACOBS (Professor). Vroadkundige Oeffenschool, vervattende in een klein bestek meerderendeels alles, ?t geen tot deze konst eenige betrekking heeft, de geneeskunde uitgezonderd, uitgegeeven bij wijze van lessen. Gend, J.F. Vander Schueren, 1784, 4°, [20]-432- [1]-1 blanche p., 21 planches h. t. (pl. 15 placée à l'envers), pleine toile noire (reliure frottée, traces de manipulation, cachet répété aux planches). Jan Bernard Jacobs est un médecin gantois célèbre. Voir e. a. M. Thiery, Jan Bernard Jacobs (1734-1790) : obstetricus en pionier van het vroedvrouwenonderwijs in Vlaanderen, dans "Geschiedenis der geneeskunde" 2003, pp. 234-247.

Estimation : 25/50€


Lot 0086

[JUSTI (Johann Heinrich Gottlob von)]. La Vie et le Caractère de Mr. Le comte de Bruhl, premier ministre de sa Majesté le Roi de Pologne et électeur de Saxe. Pièce échapée du feu. Sans lieu ni édit., 1760, in-12, XVI-157- 1 blanche. Johann Heinrich Gottlob von Justi (né en 1717 à Brücken, décédé le 21 juillet 1771 à Küstrin) était le leader du caméralisme allemand. Von Justi a enseigné de 1751 à 1754 au Theresianum de Vienne. Il y rencontra Friedrich Wilhelm von Haugwitz, dont les réformes administratives l'nspirèrent. Par la suite, il devint directeur de la police à Göttingen, en 1755, puis directeur des mines nationales et prussiennes de 1765 à 1768. Cette année-là, il fut accusé par Frédéric le Grand de fraudes, et fut emprisonné à Küstrin, où il mourut aveugle. Il a attribué la richesse nationale allemande à la croissance démographique, au commerce extérieur et à l'industrie minière, avec quoi il s'est chargé des éléments essentiels de la théorie d'Adam Smith. Il a écrit le premier écrit systématique de la science financière en Allemagne. Relié avec : [KRONOWSKI]. Épitre du vieux Cosmopolite Syrach a la Convention nationale de France. Contenant l'examen du discours prononcé à la séance du 2 Pluviose III, par le citoyen Boissy-d'Anglas, représentant du peuple, sur les véritables interêts de quelques unes des puissances coalisées et sur les bases d'une paix durable. En Sarmatie, 1795, in-12, 198 p. Deux ouvrages reliés en un volume en cart. de l'époque à la Bradel, dos orné de filets dorés, pièce de titre (rel. usée avec petits manques, légères bruniss.). Réunion de deux rares ouvrages.

Estimation : 40/80€


Lot 0087

Impression de Saumur.- JUSTIN.- M. Ivniani Ivstini Historia ex Trogo Pompeio. Diligentissime recensuit et emendatione addidit Tanaqvill. Faber. Editio nova. Salmvrii [à Saumur], Apud Renatvm Pean, 1671, in-12, 11-[9]- 395 (les pp. 269-271 placées entre les pp. 208-209)- 1 blanche-150- [2] p., signature ancienne au titre (Lestoille ?), nombreuses annotations marginales anciennes, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés (mors et nerfs lég. frottés, coiffe supér. anciennement restaurée, cachets). Bon exemplaire. Justin (en latin Marcus Junianus Justinus) est un historien romain. On date le plus souvent son existence au IIIe s., mais certains la placent au IV e s. On ne sait presque rien de sa vie. Il est l'auteur d'un Abrégé des histoires philippiques, un ouvrage qu'il présente dans sa préface comme un florilège des passages les plus importants et les plus intéressants du volumineux ouvrage intitulé "Historiae philippicae et totius mundi origines et terrae situs" rédigé par Trogue Pompée à l'époque d'Auguste. La valeur de son ouvrage et sa plus ou moins grande fidélité au texte original de Trogue Pompée font l'objet de débats : le texte de Justin comporte un assez grand nombre d'erreurs historiques. Pour Paul Jal, Justin n'a pas seulement fait oeuvre d'abréviateur mais a bien composé, à partir de sa source, un ouvrage autonome correspondant à une démarche littéraire. Ce jugement est largement partagé par John Yardley pour qui Justin enseignait la rhétorique et a composé son oeuvre vers 200, à partir de celle de Trogue tout en étant aussi influencé par la pratique de la rhétorique et par l'oeuvre de Tite Live. Tanneguy Lefebvre, dit Tanaquillus Faber, né à Caen en 1615 et mort à Saumur le 12 septembre 1672, est un philologue et helléniste français. Il embrassa le calvinisme en 1644 et s'installa à Saumur en 1649 où il obtint, deux ans plus tard, un poste de professeur à l'académie protestante qu'il occupa avec grand succès près de vingt ans (Saumur prit fait et cause pour la religion réformée). Rare impression de Saumur.

Estimation : 75/100€


Lot 0088

[LA GORCE (Louis-Scipion DE MERLE, comte de)]. Souvenirs d'un homme de cour, ou Mémoires d'un ancien page ; Contenant des anecdotes secrètes sur Louis XV et ses ministres, des observations sur les femmes, les moeurs, etc. Suivis de notes historiques, critiques et littéraires. Écrits en 1788 ; par ***. Paris, Dentu, An XIV 1805, 2 vol. 8°, [4]-4- [1]-1 blanche-VI- 399-[1] et [4]-412 p., plein veau fauve de l'époque, plats encadrés d'un filet doré, dos lisses ornés de filets dorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge et vert, roulette dorée sur les coupes, roulette dorée intérieure (minimes traces d'usure, tache au plat avant du 2 e vol., légères bruniss.). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire (Barbier, IV, 543).

Estimation : 30/60€


Lot 0089

LA MÉTHERIE (M. de). Essai analytique sur l'Air pur et les différentes espèces d'air. Paris, Serpente, 1785, 8°, (6)-474- (1) p., plein veau de l'époque (reliure usagée). Édition originale. "The author was editor of the "Observations sur la physique" an important journal, and took a prominent part among those who disagreed with Lavoisier's discoveries and theories. In this work he maintains that oxygen does not form a necessary constituent of acids" (Duveen, 335).

Estimation : 75/100€


Lot 0090

LA METTRIE (DE). Oeuvres philosophiques. Nouvelle édition, corrigée et augmentée. Amsterdam, sans édit., 3 vol. in-12, [4]-282- [2], VIII-304 et XII-323- [1] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (essais maladroits de plume au 1 er f. blanc et au f. du faux titre du 1 er vol., traits de crayon brun et à l'encre sur qqs pages du même volume ; accrocs aux reliures, 2 coiffes arasées, coins émoussés). Bon exemplaire. P. Lemée, dans son étude sur La Mettrie (1925), donne cette édition et celle de Berlin, 1796, comme les plus complètes. L'importance des thèses philosophiques de La Mettrie n'a cessé de croître depuis le XVIIIe s., et son éloge aujourd'hui n'a d'égal que la haine qu'il suscita à son époque par sa négation de l'idée de l'âme et par ses théories sensualistes. C'est l'étude de la médecine qui le porta à la conclusion que les phénomènes psychiques ne sont que les effets des changements organiques. Ses thèses radicalement matérialistes, qui refondent le cartésianisme et ses notions mécanicistes, font de l'homme un animal supérieur et abolissent la notion de l'âme, rejetant tout idée de Dieu. Rejeté de Paris et de Leyde, il fut accueilli à Berlin par Frédéric II, radicalisant ses positions dans ses ouvrages. Il finira même par se mettre à dos les philosophes de son temps en prônant une recherche du bonheur basée sur les plaisirs des sens, la vertu étant ramenée au plaisir d'aimer, thèse qu'applaudira le Marquis de Sade. La Mettrie eut peu de succès de son vivant, hormis un succès de scandale.

Estimation : 100/150€


Lot 0091

LA POIX DE FRÉMINVILLE (Edme de). Dictionnaire ou Traité de la police générale des villes, bourgs, paroisses et seigneuries de la campagne, dans lequel on trouvera tout ce qui est nécessaire de sçavoir et de pratiquer en cette partie, par un procureur fiscal, dans toute l'étendue de sa justice, et où l'on a rapporté toutes les ordonnances, arrêts et règlemens à ce sujet, pour s'y conformer sur chaque objet. [...]. Paris, Gissey, 1758, 4°, XIV-[2]- 588 p., plein veau brun raciné, dos à nerfs décoré, pièce de titre (coiffes arasées, qqs traces d'usure, mouillures claires à qqs pages, qqs pages brunies en fin). Bon exemplaire. Édition originale de cet excellent manuel de "pratique" à l'usage des officiers ruraux : comme il est explicitement dit dans la préface, il s'agissait de fournir à ces derniers, sous une forme commode et résumée, ce que Delamare avait fait pour les officiers de la ville de Paris. Il est inutile de rappeler que "police" a ici comme sous tout l'Ancien Régime le sens d'Administration civile et que la "police" au sens moderne n'en est qu'une partie. Ce traité de police est sans doute le meilleur témoignage que l'on puisse trouver sur les moeurs, la vie quotidienne des français au XVIIIe s. On y verra ce qu'on fait en matière de loups ou de chiens sans maître, de peste, de jeux dans les foires et marchés, des latrines. Par rapport au célèbre traité de la police de Delamare, dont l'auteur parle dans sa préface, le présent traité a une visée plus pratique, c'est pourquoi il a été mis sous forme de dictionnaire, il contient non seulement l'ensemble des édits relatifs à une question mais également de précieux commentaires de l'auteur. Colbert définira la police en ces terme dans une ordonnance de 1669 : "La police consiste à assurer le repos public et celui des particuliers, à procurer l"abondance et à faire vivre chacun suivant sa condition"./ IDEM. Traité général du gouvernement des biens et des affaires des communautés d'habitans des villes, bourgs, villages et paroisses du Royaume [...]. Paris, Gissey, 1760, 4°, [8]-792 p., reliure presque identique (fleurons légèrement différents) (coiffes arasées, mors fendus en leur début, traces d'usure, coins usés, coin infér. arrière écrasé, bruniss.). Bon exemplaire de ce livre complémentaire au précédent pour la compréhension de la gestion des habitants au XVIIIe s./ Ens. 2 vol.

Estimation : 100/150€


Lot 0092

LA SALLE DE L'ÉTANG (M. de). Manuel d'agriculture pour le laboureur, pour le propriétaire, et pour le gouvernement : contenant les vrais et seuls moyens de faire prospérer l'Agriculture, tant en France que dans tous les autres États où l'on cultive ; avec la Réfutation de la Nouvelle Méthode de M. Thull. Paris, Lottin, Dessain, 1764, 8°, XVIII-(2)- 584p, plein veau brun de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés (épidermure sur le plat supérieur, manque le frontispice). Édition originale. "Cet ouvrage fut composé d'après une expérience de trente ans. L'auteur [...] a été un des premiers en France à démontrer l'utilité des prairies artificielles" (Michaud, 37, 513). Il critique néanmoins les méthodes nouvelles de Duhamel et de Patullo et notamment la suppression des jachères. Bien qu'il défende les anciennes méthodes, cet ouvrage est une des sources de Quesnay et marque le début de la comptabilité agricole.

Estimation : 25/50€


Lot 0093

[LA VALLIÈRE (Louise de)]. Réflexions sur la miséricorde de Dieu. Par une dame pénitente. Dernière édition. Lyon, Guillaume Langlois, 1690, in-16, [16]-127- [1] p., plein maroquin rouge à longs grains du XIXe s., plats encadrés de deux doubles filets dorés avec un fleuron doré aux angles, dos à nerfs décoré, titre doré, pointillé doré sur les coupes, petite dentelle dorée intérieure, tranches dorées (trace d'un nom de propriétaire au titre). Superbe exemplaire. Maîtresse de Louis XIV au début de son règne, Louise de La Vallière lui donnera 4 enfants, dont la princesse de Conti. Madame de Montespan lui succédant dans le coeur du roi, elle engagea une lente conversion intérieure qui aboutit, à la suite d'une grave maladie, à la rédaction (1672) d'un ouvrage rempli d'onction et de piété, les "Réflexions sur la miséricorde de Dieu" publiées anonymement en 1680. D'après Pierre Berès, cet ouvrage "compte parmi les petits chefs-d'oeuvre de l'école classique". Louise de La Vallière se retira en 1674 au Carmel du faubourg St-Jacques et y resta jusqu'à la fin de ses jours, en 1710. Voltaire a dit d'elle : "Se couvrir d'un cilice, marcher pieds nus, jeûner rigoureusement, chanter la nuit au choeur dans une langue inconnue, tout cela ne rebuta pas la délicatesse d'une femme accoutumée à tant de gloire, de noblesse et de plaisir. Un roi qui punirait ainsi une femme coupable serait un tyran, et c'est ainsi que tant de femmes se sont punies d'avoir aimé".

Estimation : 200/300€


Lot 0094

LAMARCK (J.B. de) et CANDOLLE( A.P). Synopsis plantarum in flora gallica descriptarum. Parisiis, Apud Agasse, 1806, 8°, XXIV-432 p., demi-veau vert de l'époque, dos orné. Édition originale. A collaborative effort by Lamarck and Augustin Pyrame de Candolle, and one of the earliest works by Candolle (1778-1841), the Swiss botanist who studied with Lamarck (Singer, History of Biology, page 195 ; Wellcome, III, 435 ; Pritzel, 50007).

Estimation : 50/75€


Lot 0095

LAMBINET (P[ierre]). Recherches historiques, littéraires et critiques sur l'origine de l'imprimerie ; particulièrement sur les premiers établissemens, au XVe siècle, dans la Belgique, maintenant réunie à la République française. Orné des portraits des premiers Imprimeurs belges. Bruxelles, Emmanuel Flon, An VII [1799], 8°, f. de titre, XVI-500 p. (inversion des cahiers Nn et Oo), 2 planches h. t., vignettes dans le texte, demi-basane brune flammée de l'époque, dos lisse orné, pièce de titre (minimes traces d'usure). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bigmore et Wyman I, 418 : "One of the monument of typographical bibliography". Bel exemplaire.

Estimation : 50/100€


Lot 0096

LE BLOND (Guillaume).

Elémens de fortification contenant la construction raisonnée de tous les ouvrages de la fortification ; les systèmes des plus célèbres ingénieurs ; la fortification irrégulière, etc. Paris, Jombert, 1782, in-12, XXXVI-412 p., 19 planches dépliantes, plein veau de l'époque, dos à nerfs, (coiffe supérieure manquante, mors fendillé). Guillaume Le Blond, né à Paris en 1704 et mort en 1781, est un mathématicien français. Professeur de mathématiques des pages de la Grande Écurie du roi (1736), puis des Enfants de France (1751), Le Blond conserva cet emploi jusqu'en 1778, époque où il devint secrétaire du cabinet de Madame Victoire.

Estimation : 30/60€


Lot 0097

[LE BRUN (R.P. Pierre)]. Histoire critique des pratiques superstitieuses, qui ont séduit les peuples et embarassé les sçavants. Avec la méthode et les principes pour discerner les effets naturels d'avec ceux qui ne le sont pas. Rouen, Guillaume Behourt, 1702, in-12, [63]-1 blanche-631- [28]-1 blanche p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (coiffes arasées, coins émoussés, marque d'appartenance cancellée au titre). Orné d'un frontispice gravé et nombreuses illustrations à pleine page ou dans le texte dans cette toute première version, principalement consacrée à la pratique de la baguette divinatoire.

Estimation : 25/50€


Lot 0098

LE LOYER (Pierre). Discours des spectres ; ou visions et apparitions d'esprits, comme anges, demons, et ames, se montrans visibles aux hommes [?]. Seconde Édition reveue et augmentée. Paris, Nicolas Buon, 1608, 4°, [16]-979- 1 blanche-[11]- 1 blanche-[29]- 1 blanche-[3]- 1 blanche p., reliure pastiche en basane brune marbrée, dos à nerfs décoré, titre doré (traces de mouillures claires). Bon exemplaire dans une reliure pastiche bien exécutée. Troisième édition de cet important ouvrage, après la première de 1586 (qui ne comporte que 4 livres) et celle de 1605, malgré la mention de seconde édition. Impressionnante revue des créatures et phénomènes mystérieux de toutes sortes : anges et démons, sorciers, astrologues, Bracmanes donnant pluie et beau temps par magie, charmes divers, diables déguisés, femmes engrossées de dragons, mouches représentant des dragons, plantes nourries par le feu? Pierre Le Loyer, sieur de La Brosse, naît dans le village angevin d'Huillé, près de Durtal, en 1550, et meurt à Angers en 1634. Un temps conseiller au présidial d'Angers, il délaisse cette occupation pour celle des langues et de la démonologie. Selon Patrick Demougin, "Études sur l'oeuvre démonologique de Pierre Le Loyer", 1994, le mot spectre apparaît ici pour la première fois. Des sources antiques sont utilisées par l'auteur pour témoigner des apparitions de spectres et de phénomènes surnaturels, les sources modernes apportant une dimension théologique et polémique.

Estimation : 200/300€


Lot 0099

[LE POIS (Charles)].- PISONIS (Carolus). Selectiorum observationum et consiliorum de praetervisis hactus morbis affectionibusque praeter naturam, ab aqua seu serosa colluvie et diluvie ortis [...]. Cum praefatione Hermanni Boerhaave. Amstelodami, de Tournes, 1768, 4°, XXXII-496 p., 10 ff d'index, plein veau de l'époque, dos à nerfs orné. La première édition de ces observations date de 1618, la première avec la préface de Boerhaave, de 1733. Bel exemplaire. Charles Le Pois (1563-1633) est un médecin français. Professeur et doyen de l'école de Médecine de l'Université de Pont-à- Mousson, il a trouvé une localisation cérébrale de l'hystérie en 1618.

Estimation : 50/75€


Lot 0100

LE VERRIER DE LA CONTERIE (Jean Baptiste Jacques). L'École de la chasse aux chiens courans. Précédée d'une bibliotheque historique et critique des théreuticographes. Rouen, Nicolas et Richard Lallemant, 1763, 2 parties en 1 vol. 8°, [2]-VIII-396 p., 14 p. de musique gravée (fanfares), et CCXXVI-[2] p., les planches, gravées sur bois, sont au nombre de 16, elles sont repliées, sauf les trois qui représentent des têtes de cerfs (les planches représentant des pieds et des traces ont des rousseurs), plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (traces d'usure, coiffe supér. abîmée). Dans notre exemplaire la première et la seconde partie sont inversées par rapport à ce qui est dit au titre, ce qui nous paraît plus logique. Ex-libris armorié "Bibliothèque du château d'Ingelmunster'. Édition originale. Contient l'une des premières bibliographies commentées sur la chasse, composée par les frères Lallemant, imprimeurs et éditeurs de l'ouvrage. Il s'agit, dit Thiébaud, de "la première et pour ainsi dire la seule bibliographie analytique des livres sur la chasse qui ait été publiée ; elle ne se trouve que dans l'édition originale de Le Verrier de La Conterie et n'a jamais été réimprimée". Richard Lallemant (Rouen, 1725-1807), imprimeur du roi et juge-consul, fut premier échevin et maire de sa ville natale. Les planches représentant des pieds et des traces sont les mêmes que celles illustrant l'ouvrage de Gaffet de la Briffardière, "Nouveau traité de Venerie", 1742 (Thiébaud, 77 et 589 ; Schwerdt, 313 ; Souhart, 298-299).

Estimation : 300/400€


Lot 0101

LÉLUT (L.-F. Francisque). Qu'est-ce que la phrénologie, ou essai sur la signification et la valeur des systèmes de psychologie en général, et de celui de Gall en particulier. Brux., Établissement Encyclographique, 1837, 8°, (2)-328 p., br., couv. factice, partiellement non coupé (intérieur sans rousseurs). Deuxième édition, la première, à Paris en 1836.

Estimation : 25/50€


Lot 0102

LENGLET DUFRESNOY (abbé [Nicolas]). Traité historique et dogmatique sur les Apparitions, les Visions et les Révélations particulières. Avec des Observations sur les Dissertations du R.P. Dom Calmet, Abbé de Sénones, sur les Apparitions et les Revenans. À Avignon et se trouve à Paris chez Jean-Noël Leloup, 1751, 2 vol. in-12, [4]-XLIII- 1 blanche-408 et [4]-VII- 1 blanche-448 p. Avec : IDEM. Recueil de dissertations anciennes et nouvelles, sur les Apparitions, les Visions et les Songes. Mêmes lieux, édit. et date, 4 parties en 2 vol. in-12, [16 (après le f. de titre de la première partie, 1 f. de titre pour le 1 er vol. avec le millésime 1752)]-CLXII- [14]-192, [4]-287- [1] et [4]-XII-336 (petit trou au f. 205/206), [2]-312 p. Les 4 vol. reliés de même en veau fauve de l'époque, plats encadrés d'une petite guirlande dorée, dos à nerfs décorés (manque 1 pièce de titre, 1 coiffe supér. abîmée, plusieurs mors fendus, coins émoussés). Malgré les défauts signalés, bel et rare ensemble de ces éditions originales. Dorbon, 2632 : "Rare. Complément indispensable de l'ouvrage de Dom Calmet sur le même sujet. Contient la réimpression d'une pièce fort curieuse de 1694 intitulée : Le Retour des Morts ou Traité qui prouve que les âmes trépassées reviennent quelquefois, par la permission de Dieu". Caillet, 6500 : "Cet ouvrage de Lenglet Du Fresnoy était composé depuis 55 ans (vers 1696) lorsqu'il se décida à le publier à l'occasion de la publication de l'ouvrage de Dom Calmet. C'est la première édition du : Recueil de Dissertations anciennes". Plusieurs passages sont consacrés aux révélations de Marie d'Agreda. Nicolas Lenglet Du Fresnoy (Beauvais, 1674 - Paris, 1755), est un érudit, historien, géographe, philosophe et bibliographe de l'alchimie.

Estimation : 300/400€


Lot 0103

[LEROUX (Philibert-Joseph)]. Histoire du pere La Chaize, Jesuite et Confesseur du Roi Louis XIV. Où l'on verra les intrigues secretes qu'il a eu à la Cour de France et dans toutes les Cours de l'Europe, pour l'avancement des grands desseins du Roi son Maître. Cologne, Pierre Marteau, 1693, in-16, 360 p. (en réalité 350 : saut de 179 à 190 sans manque). Relié avec : [DURAND (Catherine BÉDACIER née -)]. Histoire des amours de Grégoire VII. Du cardinal de Richelieu, de la Princesse de Condé et de la Marquise d'Urfé. Par Mademoiselle D***. Cologne, Pierre le Jeune, 1700, in-16, 240 p. (dont frontispice et titre). Relié avec : [CAUMONT DE LA FORCE (Charlotte-Rose de)]. Histoire secrete des amours de Henri IV, roi de Castille, surnommé l'Impuissant. Suivant la copie de Paris, La Haye, Louïs et Henry van Dole, 1695, in-16, feuillet de titre, [2]-260 p. (déchirure sans manque aux f. 253/254 et 255/256). Relié avec : Histoire du prince Charles et de l'Impératrice douairiere. Cologne, Pierre Ravell, 1678, in-16, 92 p. Relié avec : Mémoires amoureuses contenants les amours des grands hommes et dames illustres de ce temps. Cologne, Pierre Marteau, 1676, 2 vol. in-16 en pagination continue, 262 p. Ensemble 5 vol. in-16 reliés en un à l'époque, en plein vélin (vélin noirci). Rare réunion de rares pamphlets sur les moeurs amoureuses des seigneurs de l'époque.

Estimation : 100/150€


Lot 0104

Post-incunable lyonnais.- Libri Esdrae prophetae. Liber Tobiae. Liber Iudith. Liber Esther. Liber Iob. Lugduni (à Lyon), Per Ioannem Clein, 1529, petit 8° (10 × 6,5 cm), 196 feuillets, plein veau fauve du XVIIIe s., double filet doré d'encadrement sur les plats, dos lisse décoré, pièce de titre (très légères traces de mouillure aux derniers feuillets). Très bel exemplaire de cette très rare édition dont nous n'avons pas repéré d'exemplaires conservés en France. Jean Clein est un imprimeur-libraire venu d'Allemagne à Lyon, en 1490 ou peu avant. Prote chez Jean Trechsel de 1493 à 1498, il lui succède à partir de décembre 1498 et épouse sa veuve peu après.

Estimation : 150/200€


Lot 0105

Liège.- BERTHOLET (Jean). Histoire de l'Institution de la Fête-Dieu. Avec la vie des bienheureuses Julienne et Eve, toutes deux originaires de Liege. Liège, F.A. Barchon et J. Jacob, 1746, 4°, [26]-316- CXI (I-LXXXIX- [3]-LXXXIX- CXI-[1]) p. ; demi-chagrin noir du XIXe, dos à nerfs, titre doré (reliure frottée, rousseurs aux titre et frontispice, marge externe du titre renforcée, dernier f. remonté). Frais intérieurement. Rare édition originale de ce recueil. Orné de 18 belles gravures sur cuivre dont un frontispice de Joseph et Jean Klauber et d'un portrait par les mêmes. Jean Bertholet, jésuite, né à Salm au Luxembourg et mort à Liège en 1755, est l'auteur de l'Histoire ecclésiastique et civile du duché de Luxembourg et comté de Chiny.

Estimation : 50/75€


Lot 0106

Impression de Tournai.- LINNAEUS (Carolus). Philosophia botanica in qua explicantur botanices fundamenta, studio Curtii Sprengel. Editio aucta et emendata [...]. Tornaci [Tournai], Typis Casterman-Dieu, 1824, 8°, XXVI-471 p., 9 planches, 1 tableau, demi-veau vert de l'époque, dos lisse orné (coins émoussés). Intéressante et rare édition de Tournai pour ce texte classique, qui parut pour la première fois en 1751 à Stockholm. "In 1751 he published Philosophia botanica, his most influential work but actually only an expanded version of Fundamenta botanica. In it Linnaeus deal with the theory of botany, the laws and rules that the botanist must follow in order to describe and name the plants correctly and to combine them into higher systematic categories" (DSB).

Estimation : 75/100€


Lot 0107

LIPSE (Juste).

LIPSE (Juste). Ivsti Lipsi De amphitheatro liber. In quo forma ipsa loci expressa, et ratio spectandi. Cum aenis figuris. Omnia auctiora vel meliora. Antwerpiae, Ex Officina Plantiniana, Apud Ioannem Moretum, 1604, 4°, 77-[6]- 1 blanche p., 5 figures en pleine page comprises dans la pagination, 1 figure dans le texte, 2 grandes planches dépliantes. Relié avec : Lipsi Diva Virgo Hallensis. Beneficia eius et miracula fide atque ordine descripta. Antwerpiae, Ex Officina Plantiniana, Apud Ioannem Moretum, 1605, 4°, [8]-86- [9]-1 blanche p., vignette au titre, 2 planches hors texte. Relié avec : Ivsti Lipsi Diva Sichemiensis sive Aspricollis : nova eius Beneficia et Admiranda. Antwerpiae, Ex Officina Plantiniana, Apud Ioannem Moretum, 1606, 4°, [8]-69- [10]-1 blanche p., vignette au titre. Relié avec : Iusti Lipsi De Cruce libri tres ad sacram profanamque historiam utiles. Unà cum notis. Editio ultima, seria castigata. Antwerpiae, Ex Officina Plantiniana, Apud Ioannem Moretum, 1606, 4°, 96-[5]- 1 blanche p., 18 figures dans le texte dont 2 à pleine page. Ensemble 4 oeuvres de Juste Lipse reliées en un vol. en plein veau du XVIIIe s., dos à nerfs décoré (plats frottés, mors fendus en leur base, coiffe infér. abîmée). Bon exemplaire de cette réunion.

Estimation : 200/250€


Lot 0108

[LOMBARD de LANGRES (Vincent)]. Berthe, ou Le Pet mémorable. Anecdote du IXme siècle. Par L.D.L. Paris, Léopold Collin, 1807, in-12, 145-1 blanche p., br. (ex. un peu écorné, mouillures). Exemplaire à toutes marges. Vincent Lombard de Langres (1765-1830), est un ambassadeur, juge, essayiste, éditeur, dramaturge, philosophe et poète français. "Souvenirs de mon enfance ou le marmot champenois" : l'enfance de l'auteur à Langres. "Berthe ou le pet mémorable" : comment, suite à un pet foireux, une jeune fille devint reine à Cracovie. Anecdotes sur le pet à travers les âges : le pet féodal, le pet sous Louis XIV. Un vrai Traité de pétologie ! Très rare.

Estimation : 50/100€


Lot 0109

LOUVENCOURT (François de). Les Amans de Sienes [sic]. Où les femmes font mieux l'amour que les veuves et les filles. Suivant la copie imprimée à Paris, Leyde, Frederic Haaring, 1706, in-12, [6]-199- 1 blanche, pleine basane brune ancienne, dos à nerfs décoré (reliure frottée, sans la pièce de titre, petit travail de vers dans la marge blanche infér. sans conséquence). François de Louvencourt (Amiens, 1569-1638), seigneur de Vauchelles et de Bourseville, est un écrivain, poète et historien. Ce texte, publié pour la 1 re fois en 1598, fait partie des romans sentimentaux publiés avant l'Astrée. Le but de cet ouvrage est de prouver qu'il vaut mieux avoir pour maîtresse une femme mariée qu'une jeune-fille ou une veuve car les difficultés que rencontre l'amant à fréquenter une telle femme donnent à ses faveurs une valeur particulière. C'est au final un véritable guide du petit libertin qui donne mille et un conseils pour séduire une femme mariée (d'après le site poesie-erotique.net). Rare.

Estimation : 50/100€


Lot 0110

LUCHET (de). Essai sur la Secte des Illuminés. Troisième édition. Faite sur la seconde, revue et augmentée par M. de Mirabeau l'aîné. Paris, Santus et Desenne, 1792, 8°, XXXII-256 p., demi-cuir brun du siècle dernier, dos à nerfs, titre doré (cuir en partie pelé, bruniss., annotations à l'encre au titre et dans le texte). Jean-Pierre- Louis de Luchet (1740-1792), portant le titre de marquis de La Roche du Maine, dit aussi marquis de Luchet, est un journaliste et essayiste ainsi que directeur de théâtre. En 1789, il publie son "Essai sur la Secte des Illuminés" où il dénonce les dirigeants des Illuminés de Bavière comme contrôlant l'espace maçonnique européen en général et français en particulier. Théorie du complot et franc-maçonnerie sont au coeur de cet ouvrage dont l'auteur analyse et interroge le fonctionnement et le pouvoir de la Secte des Illuminés : "ll s'est formé au sein des plus épaisses ténèbres, une société d'êtres nouveaux qui se connaissent sans s'être vus, qui s'entendent sans s'être expliqués, qui se servent sans amitié. Cette société a le but de gouverner le monde, de s'approprier l'autorité des Souverains, d'usurper leur place en ne leur laissant que le stérile honneur de porter la Couronne. Elle adopte du régime jésuitique, l'obéissance aveugle et les principes régicides du dix-septième siècle ; de la franche-maçonnerie, les épreuves et les cérémonies extérieures ; des Templiers, les évocations souterraines et l'incroyable audace".

Estimation : 50/100€


Lot 0111

Manuscrit du XVIIIe s.? DE BIE (Corneille). "De Bezonderste Constructie[n] Der Latijnsche Studien gedicteert door de Pater De Bie van de Societeyt Jesu 1753" (titre dans un cartouche). Manuscrit sur papier en néerlandais de format in-12, comprenant un f. de titre et 114 p. + 28 p. non chiffrées ("Index eorum quae continentur in hoc Libello manu: scripto"), plein veau brun de l'époque, plats encadrés d'une roulette dorée à décor floral, dos à nerfs décoré, tranches dorées (coiffe supér. arasée, mors fendillés, qqs usures). Beau petit manuscrit, peut-être d'une oeuvre de Corneille De Bie (1727-1801), jésuite flamand et Bollandiste, à ne pas confondre avec son homonyme le poète (1627-1712), ce que fait le site data.bnf.fr qui attribue au jésuite une série d'oeuvres publiées avant sa naissance ! Beau document.

Estimation : 100/150€


Lot 0112

MARESCOTTI (Caesare). De Variolis tractatus. Authore Caesare Marescotti philosopho, et medico bononiense in patrio archigymnasio anatomes professore. Bononiae, Typis, Constantini Pisarri, 1723, 4°, 193-194- (2) p., plein vélin rigide de l'époque. Ex-libris ancien manuscrit "Bartholomei Riverii". Première édition de cet ouvrage sur la variole. Blake, 287 ; Wellcome, IV, 52 ; pas dans Hirsch/Hübotter. Marescotti (1671-1745), "laureato in Filosofia e Medicina di 24 Luglio del 1697. Nell'anno 1701 venne provisto di una Cattedra di Logica, ed ebbe il grado di Anatomico. Passo in apresso a leggere l'Anatomia, che esercito anche praticamente con gran credito, ed indilesse la Medicina Pratica" (Mazzetti, Repertorio di tutti i professori antichi e moderni di Bologna I, 613, 398).

Estimation : 50/75€


Lot 0113

MATHIEU DE DOMBASLE (C.J.A.) Faits et observations sur la fabrication du sucre de betteraves, et sur la distillation des mélasses, avec d'importantes corrections et l'indication d'un procédé entièrement nouveau pour l'extraction de la matière sucrée des racines. Troisième édition. Paris, Huzard, 1831, 8°, 210 p., 1 planche dépliante, demi-percaline verte du XIXe siècle (qqs rousseurs).

Estimation : 25/50€


Lot 0114

MEDIOLANO (Joanne de). Scola salernitana, sive De conservanda Valetudine, Praecepta Metrica [...] ex recentione Zachariae Sylvii Medici Roterodamensis. Hagae-Comitum (Den Haag), Ex Officina Arnoldi Leers, 1683, petit 8°, [16]-512- [4] p., plein vélin de l'époque à recouvrement (légèrement usagé). Bon exemplaire de cette "École de Salerne" attribuée à Mediolano et parue en 1649 (Krivatsy, 9488). L'École de Salerne s'attache à l'hygiène alimentaire, la médecine et la gastronomie. Selon le poète Pétrarque "la renommée dit que c'est à Salerne que fut la source et la fontaine de la médecine".

Estimation : 40/60€


Lot 0115

MÉNESTRIER (François). La philosophie des images enigmatiques, ou il est traité des énigmes, hieroglyphiques, oracles, propheties, sorts, divinations, loteries, talismans, songes, centuries de Nostradamus, de la baguette. Lyon, Jaques Guerrier, 1694, in-12, [24]-491- [3] p., 1 planche dépliante, plein veau brun ancien, dos à nerfs décoré (reliure restaurée, annotations au feuillet de garde avant, signature grattée au titre, traces de manipulation, qqs mouillures). Édition originale de cet ouvrage curieux dans lequel l'auteur divise les énigmes en trois catégories : les inoffensives (rébus, devises, emblèmes?), les suspectes (baguette divinatoire, chiromancie?) et les dangereuses (magie, augures, talismans?). On trouve, page 309 et suivantes, la prophétie de Malachie avec la succession des Papes (Caillet, 7376 ; Dorbon, 3038 ; de Guaïta, 712).

Estimation : 100/150€


Lot 0116

[MENOU (René de)]. Les Heures perdues de R.D.M. Cavalier françois. Dans lequel les esprits melancoliques trouveront des remedes propres pour dissiper cette fascheuse humeur. Rouen, Thomas Daré, 1617, in-16, f. de titre, 314 (erreurs de pagination)-1 blanche, demi-chagrin rouge du 19e s., dos lisse orné de filets dorés, titre doré (haut du plat avant passé). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire. Du plus léger (« Que c'est une pure erreur de croire que la perte du pucelage des Dames se puisse cognoistre, veu les artifices qu'elles treuvent pour se le faire recoudre ») au plus sérieux (« Du danger qu'il y a de mettre des enfans en Religion avant qu'il ayent l'usage de la raison »), en passant par... (« Comment sans y penser un Cavalier eut la iouyssance d'une belle fille, dans le milieu des rués de Paris, en plain iour, et sans estre veu de personne »).

Estimation : 40/60€


Lot 0117

MINICHINI (Domenico). La Scuola del Giovane medico. Napoli, Pasquale Tizzano, 1822, 2 tomes en 1 vol. 8°, VIII-196, (2)-188-(2) p., plein vélin rigide de l'époque (rousseurs). Edition originale de cette histoire de la médecine italienne. Elle se termine par 50 pages de "recettes" médicales.

Estimation : 50/75€


Lot 0118

[MIRABEAU]. Le Chien après les moines. Lu et approuvé par une bande de défroqués, nouvellement débarqués en Hollande. Au Temple de la Vérité, aux dépens des Quakers, 1784, 8°, 29 p. (les 10 premières en chiffres romains)-1 blanche, demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs (dos abîmé). Seconde édition de cette virulente et gaillarde satire ou l'on trouve plus d'un tableau érotique, très chaudement coloré, qui a souvent été attribué à Mirabeau et dont la première édition aurait paru en 1782. De toute rareté.

Estimation : 50/75€


Lot 0119

"Le Bréviaire du soldat".- MONLUC (Blaise de). Commentaires de Messire de Montluc, Mareschal de France. Où sont descrits les combats, rencontres, escarmouches, batailles, sieges, assauts, escalades, prinses ou surprinses de villes et places forts [...]. Paris, Adrian Beys, 1607, 2 tomes reliés en 1 petit vol. 8°, [8]-482 et 410 (erreurs de pagination)-[38] p., plein veau brun du 18e s., dos à nerfs décorés (reliure usée avec petits manques). Édition peu commune de ces mémoires publiés pour la première fois en 1592 à Bordeaux. C'est un texte fondamental pour l'histoire des guerres de religion. Blaise de Lasseran de Massencome, seigneur de Monluc, dit Blaise de Monluc, né entre 1500 et 1502 à Saint-Puy (Gascogne) et mort le 26 juillet 1577 à Estillac (Gascogne), est un maréchal de France et un mémorialiste du 16e s. Serviteur de cinq rois (François Ier, Henri II, François II, Charles IX et Henri III), Monluc s'illustra pendant les guerres d'Italie et les guerres de religion et fut élevé à la dignité de maréchal de France en 1574. Il est principalement connu pour ces Commentaires qui couvrent une vaste période, de l'année 1521 jusqu'en 1576, et dont le texte a été publié en 1592, après la mort de l'auteur. La paix de Saint-Germain, signée le 8 août 1570, fut suivie pour Monluc de grands déboires. La monarchie s'engageait alors dans une politique de réconciliation avec les protestants. Le vieux capitaine, haï de tous les protestants, en fit les frais et Charles IX le sacrifia sur l'autel de la politique : la lieutenance de Guyenne lui fut retirée, sans doute sous l'influence des Montmorency, dont il s'était attiré l'inimitié, et une vérification de ses comptes fut engagée par ses ennemis. On l'accusait d'avoir pillé les caisses de l'État, prélevé sur les fonds destinés à la levée des troupes et à l'entretien de la guerre et de s'être approprié les biens de certains huguenots. Le duc d'Anjou, futur Henri III, qui avait, pendant la campagne de 1569, écouté ses avis avec référence et avait un peu de sympathie pour Monluc, intervint pour que le procès sur ses comptes se terminât de manière favorable pour lui. Dans sa retraite, Monluc avait commencé, avec l'aide de secrétaires, à rédiger ses Commentaires, qu'il dédia au duc d'Anjou, héritier du trône de France en cas de décès de son frère Charles IX. D'abord entreprise pour se défendre des accusations portées contre lui, la rédaction de ses mémoires devint ensuite pour Monluc une façon de conseiller les capitaines des générations futures et de justifier certaines de ses actions. S'il s'appuya avant tout sur sa mémoire légendaire pour relater sa carrière, Monluc consulta également les ouvrages historiques de son temps ainsi que les archives. Riches en détails concrets et en conseils pratiques, les Commentaires sont loués dès leur parution, le roi de Navarre et futur Henri IV n'hésitant pas à les qualifier de « Bréviaire du soldat ». Appelé par le duc d'Anjou au début de 1573 pour le conseiller lors du siège de La Rochelle, il prit place dans son état-major.

Estimation : 150/200€


Lot 0120

Premier traité écrit en français.- MONNET (Antoine-Grimoald). Traité de l'exploitation des mines [...] avec un Traité particulier sur la préparation et le lavage des mines. Le tout traduit de l'allemand par M. Monnet. Paris, Didot l'Aîné, 1773, 4°, XX-348 p., 24 planches dépliantes, plein veau, dos à nerfs orné (mors supér. fendillé sur 2 cm, coiffe infér. manquante, supér. accidentée, 2 coins émoussés). Edition originale. Monnet a rédigé cet ouvrage d'après celui publié par le conseil des mines de Freiberg et y a ajouté ses propres réflexions résultant des expériences acquises lors de ses visites en Allemagne. Il constitue le premier traité écrit en français sur ce thème. Les 24 planches illustrent des techniques de taille, cuvelage, étayage et aération des galeries, construction des machines, lavage des minerais et divers outils. Monnet (1734-1817) sera nommé en 1776 "inspecteur général des mines de France".

Estimation : 250/350€


Lot 0121

MONTAIGNE (Michel de).

Journal du voyage de Michel de Montaigne en Italie, par la Suisse et l'Allemagne, en 1580 et 1581 ; avec des notes par M. de Querlon. Rome, et se trouve à Paris, Le Jay, 1774, grand 4°, portrait gravé par A. de Saint-Aubin, [8]-LIV-416 p., plein veau marbré de l'époque, dos à 5 nerfs orné de caissons dorés, pièce de titre en maroquin rouge, triple filet doré sur les plats, tranches rouges (rel. frottée, coins usés, coiffe infér. arasée, qq. taches). Bon exemplaire grand de marges. Les bibliographes attribuent alternativement la primeur de l'édition à celle-ci ou à l'édition in-12 sans qu'il soit vraiment possible d'établir avec rigueur l'antériorité de l'une par rapport à l'autre. Le manuscrit de ce journal de voyage, rédigé partiellement en français, partiellement en italien, non destiné à la publication, avait été retrouvé au château de Montaigne par l'abbé Prunis en 1769. Cette édition, établie par Meunier de Querlon, Bartoli et Jamet, est assortie de notes de bas de page et de la traduction française du texte italien. Le Journal est un texte curieux, plein de détails, de remarques de Montaigne sur des sujets inattendus et sa rédaction est fort éloignée de celle d'une relation de voyage avec la description des principaux monuments. Montaigne s'attarde plutôt sur des détails, consigne ses malaises (il était atteint de la maladie de la pierre), des réflexions morales sur ses rencontres, les descriptions des coutumes locales ou des auberges où il séjournait (Tchemerzine-Scheler, IV, 914).

Estimation : 200/300€


Lot 0122

MOREAU de la Sarthe (J.L). Fragmens pour servir à l'histoire de la médecine des maladies mentales et de la médecine morale. Paris, 1812, 8°, 102 p., broché, non rogné (manques importants au dos). Edition originale et la seule de cette plaquette qui à travers les commentaires sur Pinel étudie l'histoire des maladies mentales.

Estimation : 75/100€


Lot 0123

MORIN (Jean). Abrégé du Mécanisme universel en discours et questions Physique. Chartres, Roux, 1735, 8°, (46)-584 p., 4 planches dépliantes, plein veau de l'époque, dos à nerfs orné (qq. traces d'usure, manque de peau sur les coupes, coins émoussés). Bon exemplaire de l'édition originale. L'abbé Jean Morin était un physicien français, membre de l'Académie des Sciences de Paris et de Rouen. Il se fit connaître par la découverte d'un nouveau phosphore liquide. Son ouvrage sur le mécanisme universel est rédigé sous forme de problèmes ; "c'est un abrégé excellent qui fixe l'état de la science à l'époque à laquelle il fut publié et qui contient plusieurs expériences de l'invention de Morin" (P. Larousse). L'ouvrage traite des vents, de l'air, des aimants, de l'électricité, de la couleur...

Estimation : 50/75€


Lot 0124

Tiré à 82 ex.- [MOTTELEY (Charles de)]. Histoire des révolutions de la barbe des Français, depuis l'origine de la monarchie. Paris, Ponthieu, 1826, in-18, 46-[2] p., vignette de titre des Elzevier, demi-cuir brun à coins de Russie, dos à nerfs, titre doré (coiffes arasées, mors fendus, traces de rousseurs aux f. de garde). Exemplaire non rogné. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Édition originale. Charmante impression faite à l'instar des éditions Elzeviers. Quérard, VI-333 précise le tirage : 50 ex. sur grand papier vélin, 30 sur papier de Hollande et deux sur vélin. Celui-ci est un ex. sur grand papier vélin. Charles de Motteley est également l'auteur d'un Aperçu sur les erreurs de la bibliographie spéciale des Elzevier.

Estimation : 25/50€


Lot 0125

MUSGRAVE (William) et MEAD (Richard).- MUSGRAVE (Guilhelmus). De Arthritide anomala sive interna dissertatio. Ut et Richardus MEAD De Imperio solis ac lunae in corpora humana, et morbis inde oriundis. Editio secunda. Amsterdam, Wetsteni, 1710, in-12, [16]-391-[18 (catalogue de l'éditeur)] p., plein vélin ancien (rousseurs, mouillure aux premiers f. blancs). Cachet ancien au verso du titre : « Medicinische Bibliothek in Zürich ». Ces deux textes sont réunis ici pour la première fois et furent publiés isolément, respectivement en 1707 et en 1704. William Musgrave (1657-1721) est renommé pour ses écrits sur la goutte. Tandis que dans son ouvrage, Richard Mead (1673-1754) tente d'expliquer l'influence de la lune et du soleil sur le corps humain par les découvertes de Newton sur l'attraction. Mead a aussi publié un ouvrage important sur la contagion de la peste, suite à celle qui sévit à Marseille en 1719. En effet, le conseil de la régence le sollicita pour savoir si des mesures de police sanitaire étaient nécessaires pour prévenir l'introduction de la maladie en Angleterre. Mead prescrivit des quarantaines, la purification de l'air, etc. Son essai connut sept éditions la même année.

Estimation : 80/120€


Lot 0126

MUSSCHENBROEK (Petro van). Elementa Physicae. Nunc primum in gratia studiosae Juventutis accedunt ab alienis manibus ubique auctaria et notae, disputatio Physico Historica de rerum corporearum origine, ac demum de rebus Coelestibus Tractatus. Editio tertia neapolitana. Conscripta in usus academicos. Neapoli, Ex Typographia Johannis Francisci Paci, Expensis Gregorii, et Michaelis Stasi, 1771, 2 vol. 8°, (4)-490 p.-(1) p., 11 planches ; (2)-287-170-(1) p., 22 planches, plein vélin de l'époque (1 dos anciennement restauré, rousseurs). Musschenbroek stammte aus einer Familie von Herstellern physikalischer Instrumente und war Schüler von 's Gravesande.

Estimation : 100/150€


Lot 0127

NAUDÉ (G.). Apologie pour les grands hommes soupçonnez de magie. Dernière édition où l'on a ajouté quelques remarques. Amsterdam, Jean Frederic Bernard, 1712, in-12, frontispice, [18]-470 p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (qq. infimes traces d'usure et accrocs). Bel exemplaire. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié) et le grand bibliophile gantois P.P.C. Lammens (étiquette de sa bibliothèque), signature ancienne d'appartenance au titre. Gabriel Naudé (1600-1653) est né à Paris. Il était médecin mais davantage philosophe car il avait étudié également la littérature et la philosophie. De tous ses livres, l'apologie est le seul qui nous soit resté. Il fut successivement attaché au cardinal Barberin, au cardinal Mazarin (c'est lui qui se chargera de collecter les ouvrages de la bibliothèque de Mazarin), au cardinal Richelieu puis à la reine Christine. C'est un héritier de l'humanisme qui prône le retour à un rationalisme strict, cet ouvrage en est l'application, accréditant qu'il faut exercer son jugement et étudier les causes et les effets avant que de condamner. On trouve de nombreux renseignements précieux sur les accusations et les pratiques de nombreux hommes, Gallien, Raymond Lulle, Albertus Magnus, saint Thomas d'Aquin, en même temps qu'une défense des accusations qui ont été portés contre ces hommes, Naudé démonte les croyances sur les démons, la pierre philosophale et ce qu'elles recouvrent. Il s'emploie à rendre ce courageux hommage à tous les novateurs confrontés à la tyrannie de l'obscurantisme : chap. 5, « Que les Mathématiques ont faict soupçonner de Magie plusieurs de ceux qui les ont pratiquées ».

Estimation : 150/200€


Lot 0128

NECKER. De l'administration des finances de la France. Sans lieu ni édit., 1785, 3 vol. 8°, IV-358 p., 1 tableau dépliant, IV-383-1 blanche et IV-326 p., demi-veau brun à coins de l'époque, dos à nerfs ornés de filets dorés, pièces de titre (minimes défauts). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire de cette édition parue un an après l'originale avec le supplément en fin du 2e vol. Jacques Necker (1732-1804) est un financier et homme politique genevois, ministre des Finances de Louis XVI. Il est le père de Madame de Staël. En 1781, Necker fut obligé de démissionner de son poste de Contrôleur général des Finances par suite de manoeuvres pour le discréditer dans l'esprit du roi. Sa retraite fut considérée comme une calamité publique et plusieurs souverains lui offrirent la direction de leurs finances. Necker refusa et composa alors son fameux traité « De l'administration des finances ». Ouvrage fondamental par ses vastes contours et ses démonstrations, c'est également une critique directe de Calonne et de son administration.

Estimation : 150/200€


Lot 0129

[NEEL (Louis Balthasar)]. Histoire de Maurice Comte de Saxe, Maréchal Général des Camps et Armées de sa Majesté Très-Chrétienne, duc élu de Curlande et de Sémigalle, Chevalier des ordres de Pologne et de Saxe. Contenant toutes les particularitez de sa vie, depuis sa naissance jusqu'à sa mort ; avec plusieurs anecdotes curieuses et intéressantes, enrichie des Plans des Batailles de Fontenoy et de Lawfeldt. Mittaw [ville capitale du duché de Curlande en Pologne], sans édit., 1752, 3 vol. in-12, portrait, XVI-407-1 blanche p., [4]-407-1 blanche p., plan dépliant de la bataille de Fontenoy, et [4]-323-1 blanche p., plan dépliant de la bataille de Lawfeldt,, plein veau brun de l'époque, plats encadrés d'un triple filet doré, dos à nerfs ornés, pièces de titre maroquinées rouge, roulette dorée sur les coupes (qq. minimes accrocs). Très bel exemplaire de cette édition originale rare.

Estimation : 200/250€


Lot 0130

NOGUEZ (Pierre). Sanctorii a sanctoriis De statica medica aphorismus sectionibus VII distinctorum explanatio, notis aucta. Parisiis, Natalem Pissot, 1725, 2 vol. in-12, (18)-XXXVIII-(1)-453--(3) ; (2)-413-(1) p., plein veau de l'époque, dos à nerfs ornés (petits défauts et manques à la reliure). Seule édition de cet ouvrage de médecine statique. Dans le tome I, le médecin français Pierre Noguez donne une lecture de la médecine statique de Sanctorius, une des plus grandes figures de la médecine physiologique des XVIIe et XVIIIe siècles. Il expérimente la respiration, le poids et la nutrition. Le tome II contient une étude sur le sommeil, les rapports sexuels, les affections de l'âme, la "medecina statica gallica" de Dodart, la "medecina statica Britannica" de Keill et une étude sur la variole.

Estimation : 50/75€


Lot 0131

NOLLET (Jean-Antoine). Essai sur l'électricité des corps. Troisième édition. Paris, Guerin et Delatour, 1754, in-12, frontispice, XXIII-(1)-273-(3) p., plein veau blond de l'époque, dos à nerfs orné (petits défauts). Ouvrage illustré d'un frontispice par Lesueur représentant une leçon de physique dans un cabinet scientifique et 4 planches dépliantes sur l'électricité. Troisième édition, dédiée au Dauphin. La première date de 1746. Nollet (1700-1770), qui avait été l'élève de Réaumur et collaborateur du savant du Fay, avait ouvert à Paris, un cabinet de physique où il pratiquait ses expériences en direct. Le succès fut prodigieux : toute la cour s'y pressa et la physique expérimentale devint un plaisir d'amateur et un divertissement à la mode auquel Nollet contribuait doublement puisqu'il fabriquait et vendait les instruments qui permettaient aux spectateurs de répéter les expériences dans leur propre cabinet. Il expose dans cet ouvrage ses découvertes sur l'électricité et s'oppose à Benjamin Franklin.

Estimation : 75/100€


Lot 0132

NONNOTTE (Abbé). Les Erreurs de Voltaire. Besançon, Gauthier Frères, 1823, 2 vol. in-12, XL-403 et XXVIII-375 p., pleine basane brune flammée de l'époque, dos lisses ornés (rousseurs). Claude-Adrien Nonnotte (1711-1793) est un prêtre catholique jésuite et un polémiste. À 19 ans il entra dans la Société de Jésus et prêcha à Amiens, Versailles et Turin. On le connaît surtout pour ses écrits contre Voltaire. Quand ce dernier eut commencé à faire paraître son « Essai sur les moeurs » (1754), que l'Église considère comme une attaque contre le christianisme, Nonnotte édita, anonymement, « Examen critique ou Réfutation du livre des moeurs » ; et quand Voltaire eut fini sa publication (1758), Nonnotte mit à jour son livre et le fit rééditer à Avignon (1762), s'efforçant de réfuter toutes les erreurs en histoire et en doctrine qu'il relevait dans le travail de Voltaire. Cet ouvrage devait connaître une 6e édit. en 1774. Voltaire y répliqua dans ses Éclaircissements historiques, et la polémique continua pendant vingt ans. Nonnotte n'en fut pas moins traduit en italien, en allemand, en polonais, et en portugais. Après la suppression de son ordre, il se retira à Besançon et en 1779 ajouta un 3e volume aux Erreurs de Voltaire.

Estimation : 25/50€


Lot 0133

Une des rares éditions du 17e s.- NOSTRADAMUS.- Les vrayes centuries et propheties de Maistre Michel Nostradamus, où se void representé tout ce qui s'est passé, tant en France, Espagne, Italie, Allemagne, Angleterre, qu'autres parties du monde. Reveües et corrigées suivant les premieres editions imprimées en Avignon en l'an 1558 et à Lyon en l'an 1558 et autres. Iouxte la copie d'Amsterdam. Paris, Pierre Promé, 1669, in-16, [8]-XXV-206-[2] p., reliure de la fin du 18e s. en demi-veau brun à coins, dos lisse orné de palettes dorées, pièce de titre. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire de l'une des rares éditions du 17e s. des prédictions de Nostradamus.

Estimation : 100/150€


Lot 0134

[NOUGARET (Pierre)]. Ainsi va le monde. Amsterdam, sans édit., 1769, in-16, f. de titre, V-[1]-136 p. Édition originale. Pierre-Jean-Baptiste Nougaret (La Rochelle, 1742 - Paris, 1823) est un polygraphe ; il est l'auteur de plus de cent quarante volumes portant sur les sujets les plus divers et dans tous les genres : poésies sérieuses et bouffonnes, drames, parodies, compilations historiques, écrits politiques, recueils d'anas, romans épistolaires, romans-mémoires. Il est renommé pour ses démêlés avec Restif de La Bretonne, qu'il a rencontré à son arrivée à Paris en 1766. Charmants petits textes légers dont la dédicace de l'auteur à sa maîtresse donne le ton : « Je suis jeune et j'aime les femmes : ainsi va le monde. Mais parlons d'autres choses »...- Relié avec : ALLEMAND de MONTMARTIN (Mlle). Griselidis ou La Marquise de Salusses. La Haye, Neaulme, 1749, in-16, 78-[6] p. Adaptation en prose par une toute jeune fille de : « La vieille Histoire de la patience de Griselidis imprimée en Gothique, et écrite d'un stile surané, avec la même Histoire mise en vers par M. Perrault » (pp. 3-4). Amusante réunion de 2 oeuvres curieuses reliées en 1 vol. en plein veau brun de l'époque, dos lisse décoré (coiffe supér. arasée, traces d'usure).

Estimation : 25/50€


Lot 0135

Textes humoristiques des cercles étudiants allemands au 17e s.- Nugae venales, sive thesaurus ridendi et iocandi. Ad Gravissimos Severissimosque Viros, Patres Melancolicorum conscriptos. Anno 1663. Prostant apud Neminem ; sed tamen Vbique [Amsterdam ?], in-32, frontispice, [4]-252-[14] p, vignette au titre. Relié avec : PEERDEKLONTIUS (Ignotius) [STYMMEL (C.)]. Studentes sive comoedia de vitâ studiosorum. Alentopholi, in aedibus Iberiorici nobilimi [Amsterdam ?], 1662, [86] p. (feuillet A1 déchiré sans manque). Un volume relié en plein vélin de l'époque. Ex-libris armorié du 19e s. de Behault. Collection de textes humoristiques originaires des cercles étudiants allemands. La seconde oeuvre, publiée originairement au 16e s. décrit avec humour les tentations de la vie estudiantine.

Estimation : 75/100€


Lot 0136

Edition de Macon.- Numismatique.- BERNARD. Index de numismatibus argentis familiarum romanarum et imperatorum Caesarum [...]. Matiscone [Macon], Apud Joannem De Saint, 1750, 8°, (1)-25-(3)-114-(1) p., plein veau, dos orné à la grotesque (mors et coins frottés). L'ouvrage est divisé en deux parties : 1. Series familiarum romanarum ex argenteis nummis de prompta (pp. 1 à 25). 2. Series imperatorum Caesarum (pp. 1 à 114-8).

Estimation : 100/150€


Lot 0137

Numismatique.- BONNET (R.P.B). Comptes-faits des douze différentes réductions des monnoyes qui sont en usage dans la ville d'Avignon et le comtat Venaissin, selon les différentes valeurs des écus Blancs, depuis trois livres Monnoye de France, jusqu'à cinq livres. Avignon, Chastanier, 1716, 8°, 619 p., plein veau (fortes épidermures avec manques au plat inférieur).

Estimation : 25/50€


Lot 0138

152 gravures sur bois.- NYLANDT (Petrus). De Nederlandtse herbarius, of Kruydt-boeck, beschryvende de geslachten, gedaente, plaetse, tijt, oeffeningh, aert, krachten, en medicinael gebruyck van alderhande boomen, heesteren, boom-gewassen, kruyden en planten, die in de Nederlanden in 't wilde gevonden, en in de hoven onderhouden worden. Als mede de uytlandtsen of vreemde droogens, die gemeenlijck in de apothekers winckels gebruyckt worden. Uyt verscheyde kruydt-beschrijvers, tot nut van alle natuurkunders, geneesmeesters, apothekers, chirurgijns, en liefhebbers van kruyden en planten by een vergadert, en beschreven. Amsterdam, Marcus Doornick, 1673 (1674 à l'achevé d'imprimer en dernière page), in-16, 820-[44]p., dont titre-frontispice et titre, 152 bois de plantes dans le texte, plein vélin de l'époque (reliure détachée, pages effrangées en tête et en fin du livre, marge blanche externe du titre-frontispice en partie découpée, taches brunes aux dernières p., traces de manipulation). Édition au format de « poche » de cet important herbier.

Estimation : 150/200€


Lot 0139

OUVRIER DELILLE (J.Cr.). L'Arithmétique méthodique démontrée, appliquée au Commerce, à la Banque et à la Finance. Avec un Traité complet des Changes étrangers et Arbitrages opérés par la Règle conjointe, plusieurs Problèmes de ventes et d'achats de diverses marchandises étrangères ; augmenté d'un Traité complet d'une Arithmétique décimale, d'après l'arrêté définitif du 13 brumaire an IX. Dixième édition. Paris, chez la veuve de l'auteur ; Bruxelles, De Mat, 1818, 8°, XVI-501-(2) p., pleine basane de l'époque, dos lisse orné (2 coins émoussés).

Estimation : 50/75€


Lot 0140

OZANAM (Jacques).

La Trigonométrie rectiligne et sphérique ; un Rayon de 10000000 parties, et les tables des logarithmes, des sinus et des tangentes. Paris, Jombert, 1741, 8°, (5)-4 planches, 103 p., 1 table des sinus, 6 pages, plein veau de l'époque, dos à nerfs (1 coin émoussé).

Estimation : 25/50€


Lot 0141

Critique de Diderot et des Encyclopédistes.- PALISSOT (Charles). La Dunciade, poeme, en dix chants, nouvelle édition, revue, corrigée et enrichie d'un Commentaire plus complet que tous ceux des éditions précédentes. Londres [Paris ?], 1781, in-32, portrait, 299-1 blanche p., plein veau fauve granité, plats encadrés d'un triple filet doré, dos lisse décoré, pièce de titre, tranches dorées (coiffe supér. arasée, coins émoussés dont un avec petit manque). Charles Palissot de Montenoy, né à Nancy en 1730 et mort à Paris en 1814, est un auteur dramatique méconnu, admirateur et disciple de Voltaire comme Antoine de Rivarol, mais dénoncé paradoxalement souvent comme opposant anti-lumières au parti philosophique notamment pour cette critique de Diderot et des Encyclopédistes.

Estimation : 25/50€


Lot 0142

Violent pamphlet contre l'Église et le pape.- [PALLAVICINO (Ferrante)]. Il divortio celeste, cagionato dalle dissolutezze della spoza romana e consacrato alla simplicità de scropolosi christiani. In Villafranca, 1643, in-16, 196 p. (saut de la p. 20 à 25 sans manque), pleine basane brune du 18e s., dos à nerfs décoré, titre doré (reliure frottée avec petits manques). Édition de toute rareté de ce violent pamphlet contre l'Église et le pape (M. Infelise, dans Dizionario Biografico degli Italiani, vol. 80 : « Nello stesso anno risultano due edizioni, entrambe con falso luogo di stampa, una 'in Ingelstatt per Ioseff Arlstrozz' e un'altra in 'Villafranca 1643', ma molte di più sono le tirature effettuate in tempi successivi che riprendono i medesimi dati bibliografici. È probabile che la 'princeps' possa essere una delle edizioni di Ingelstat, poiché il luogo di stampa di Villafranca e il marchio ad essa associato caratterizzava in genere le edizioni di Ginevra. L'opera, la cui paternità è correntemente attribuita a Pallavicino, ebbe grandissima diffusione e rapidissime traduzioni in francese, tedesco, olandese e svedese, probabilmente a causa dei contenuti decisamente anticattolici »).

Estimation : 150/200€


Lot 0143

[PANCKOUKE (André-Joseph)]. Dictionnaire portatif des proverbes françois, et des façons de parler comiques, burlesques, et familières. Avec une explication des étymologies les plus averées, tirées des meilleurs auteurs. Quatrième édition. Utrecht, Pierre Savoye, 1751, in-12, [8]-416 p., demi-veau brun à coins, dos lisse, titre doré (reliure d'époque aux dos et coins renouvelés). Intéressant ouvrage du libraire et journaliste André-Joseph Panckouke (1703-1753).

Estimation : 25/50€


Lot 0144

Un des pionniers du droit maritime.- PECKIUS (Petrus). C.L. Viri Peckii Ziricaei omil in Academia Lovaniensi iuris professoris [...]. Opera omnia nunc primum in unum volumen redacta [...] [marque de l'imprimeur gravée sur bois]. Antverpiae, Hieronymum Verdussium, 1647, in-folio, [8]-896-[43] p., titre imprimé en rouge et noir, plein vélin à recouvrement de l'époque, titre à l'encre au dos (dos légèrement sali, feuillets brunis). Bon exemplaire de la première édition (la seconde en 1647, la 3e en 1679). Petrus Peckius l'Ancien (né Pieter Peck, Zierikzee, 16 juillet 1529 - mort à Malines, le 16 juillet 1589), également connu sous le nom de Pierre Peckius, était un éminent juriste néerlandais, l'un des premiers à écrire sur le droit maritime international. Il était catholique orthodoxe et resta fidèle à la Couronne pendant la guerre de Quatre-vingt ans. En 1582, il fut nommé juge du Grand Conseil, tribunal suprême des dix-sept provinces.

Estimation : 30/60€


Lot 0145

PELOUZE. Manuel du manufacturier ou archives des découvertes et procédés de fabrication publiés dans la Grande-Bretagne, qui ont été jugés conformes aux principes rationnels de la mécanique appliquée, et aux saines théories en physique et en chimie. Paris, Audin, 1826, in-12, XXIV-504 p., 10 planches dépliantes, demi-basane de l'époque (rousseurs habituelles). Edition originale réunissant les inventions britanniques dans tous les domaines techniques : bijouterie, coutellerie, papeterie...

Estimation : 25/50€


Lot 0146

PÉTRONE.- Satyre de Pétrone. Par M. Boispreaux [= Benigne Dujardin]. Londres, Jean Nourse, 1742, 2 tomes reliés en 1 vol. in-12, [4]-XVI-162 et [4]-181-1 blanche p., vignette aux titres, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire. Traduction française du « Satyricon », que la tradition littéraire attribue à Pétrone, et qui est considéré comme l'un des premiers romans de l'histoire de la littérature. Oeuvre fragmentaire, il constitue une satire sociale, qui est, grâce à la psychologie des personnages et l'observation réaliste, une véritable innovation littéraire.

Estimation : 25/50€


Lot 0147

Impression du 16e siècle.- PEUCER (Gaspar).- Les devins, ou commentaire des principales sortes de devinations : distingué en quinze livres, esquels les ruses et impostures de Satan sont decouvertes, solidement refutees, et separees d'avec les saintes propheties et d'avec les predictions naturelles. Escrit en Latin par M. Gaspar Peucer, tresdocte philosophe, mathematicien et medecin de nostre temps. Nouvellement tourné en François par S.G.S. [Simon Goulard] Avec les tables et indices necessaires pour le soulagement des lecteurs. Anvers, Heudrik Connix, 1584, petit 4°, [12]-653-[24]-1 blanche, plein vélin moderne (nom du traducteur ajouté à l'encre au titre). Bel exemplaire très frais de cette édition originale de la traduction française d'une des oeuvres majeures de ce savant allemand du 16e s., qui fut incarcéré plus de 10 ans pour ses opinions. Quelques sujets abordés : divinations, magie, enchantements, divination par les entrailles des bêtes, par les songes et par les sorts, etc. (Caillet, III, 209 ; Yve-Plessis, 848 ; Dorbon, 3633 ; Coumont, p. 33.9 ; Brunet, IV, 581). Cette oeuvre parue pour la première fois en latin en 1553 est « the most influential of his numerous writings which were concerned with the varied fields of medicine, astronomy, mathematics, natural history, and psychology. Alsted made considerable use of it in his encyclopedia in the following century » (Thorndike).

Estimation : 150/200€


Lot 0148

Pharmacopoea borussica [Prusse]. Editio sexta. Berolini [Berlin], Rudolphum Decker, 1846, 8°, XIV-(1)-312 p., demi-chagrin brun, dos à nerfs orné. Sixième édition (l'édition originale date de 1805).

Estimation : 20/40€


Lot 0149

PICARD, RICHER, DE LA HIRE... Ouvrages de Mathématique de Mr. Picard. Observations Astronomiques et Physiques faites en l'Isle de Cayenne, par Richer. Du Micrometre par Auzout. De Crassitie Tuborum et Experimenta Projectionis Gravium, Auctore Römer. Lahaye, Gosse et Neaulme, 1731, 4°, demi-basane à coins moderne avec des éléments anciens, 2 cachets dont un devenu illisible, sinon exemplaire très frais et à grandes marges (annotation à l'encre au titre). Edition originale de ce recueil d'ouvrages scientifiques déjà publiés au XVIIe siècle dans "l'Académie des Sciences". Ce volume contient 6 textes de PICARD : 1. La Mesure de la Terre (59 p., 5 planches). Ce texte publié pour la première fois en 1671 réunit les observations faites par Picard destinées à calculer le diamètre de la terre. Ces travaux seront suivis par ceux de La Condamine, Clairault et Maupertuis.- 2. "Le voyage d'Uranibourg, ou observations astronomiques faites en Danemarck." (pp. 59 à 99, 2 planches). Edit. orig. en 1693.- 3. Observations astronomiques faites en divers endroits du Royaume de France (pp. 99 à 180, 1 planche).- 4. De la pratique des grands cadrans par le calcul. (pp. 181 à 224, 1 planche). Edit. orig. en 1693.- 5. Traité du Nivellement (pp. 225 à 309, 2 planches).- 6. "De mensuris" (pp. 317 à 331, une planche).- 7. Fragmens de dioptrique (pp. 333 à 390, 1 planche).- 8. Observations astronomiques et physiques faites en l'isle de Caïenne par Monsieur Richer (9 p.).- 10. Du micrometre par M. Auzout (94p., 1 planche).- 11. "De crassitie...", par Romer. Sotheran I, 3617 "A very rare and valuable volume". Inconnu de Quérard, Poggendorff, Hoefer, Honeyman.

Estimation : 400/600€


Lot 0150

PITARO (Antoine). La science de la sétifère ou l'art de produire la soie. L'art de cultiver les muriers ; la bigattique ou l'art d'élever les vers à soie; et la sétifice ou l'art de tirer la soie des cocons et d'en composer toutes espèces et qualités de fils de soie. Ouvrage théorico-pratique, composé en 1818. Nouvelle édition. Paris, Gagniard, 1830, 8°, LII, portrait de l'auteur, 1 fac-similé, 452 p., 7 planches dépliantes dont 2 en couleurs, brochure de l'époque, non rogné (dos factice, auréoles claires en marges, rousseurs sur les planches).

Estimation : 25/50€


Lot 0151

POINSOT (L.). Elémens de Statique, suivis d'un mémoire sur la théorie des momens et des aires. Paris, Courcier, 1821, 8°, XVI-328 p., 4 planches dépliantes représentant 91 sujets, demi-veau de l'époque, dos lisse orné (qq. rousseurs). Bon exemplaire de la troisième édition.

Estimation : 25/50€


Lot 0152

[POLIER de SAINT-GERMAIN (Antoine)]. Du gouvernement des moeurs. Vienne et Strasbourg, Les Frères Gay et Paris, Nyon, 1784, grand 8°, [4]-288 p., cart. de l'époque (dos refait) (cart. lég. usé, qq. rousseurs, surtout en fin de vol., petit manque de papier dans la marge interne du faux titre). Exemplaire à toutes marges. Provient de la bibliothèque du grand bibliophile gantois P.P.C. Lammens (étiquette). Étude sociologique et morale sur la société du 18e s. Publiciste suisse, Antoine Polier de Saint-Germain (Lausanne, 1705-1797) préconise l'instruction gratuite pour les enfants des familles pauvres ; le métier d'instituteur est trop peu considéré. Il condamne le luxe qui est à l'origine de la corruption du peuple. Un chapitre est consacré à la liberté de la presse. Une édition a paru la même année à Lausanne, chez Jules Henri Pott. Elle serait l'originale.

Estimation : 30/60€


Lot 0153

PROUSSINALLE (de) [= ROUSSEL (Pierre)]. Histoire secrète du Tribunal Révolutionnaire contenant des détails curieux sur sa Formation, sur sa Marche, sur le Gouvernement Révolutionnaire ; et particulièrement sur les Agens secrets, les Juges, les Jurés, les Chefs du Gouvernement ; sur les Listes de proscription, les Parlemens, les Fermiers-Généraux ; sur les Conspirations imaginaires des Prisons, et sur les Détenus en général, etc., etc. ; Avec des Anecdotes piquantes sur les Orgies que faisaient les Juges et les Jurés, et notamment sur les Déjeûners, les Dîners et les Soupers secrets des meneurs de la Convention, et sur les parties fines de Clichy. Paris, Lerouge, 1815, 2 vol. 8°, [4]-IV-336 et [4]-326 p., demi-veau brun foncé de l'époque, dos lisses ornés, titres et tomaisons dorés (lég. bruniss.). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire de cette rare édition originale et seule publiée. Un des premiers ouvrages consacré au Tribunal révolutionnaire.

Estimation : 30/60€


Lot 0154

PRUDHOMME (L.). Dictionnaire des individus envoyés à la mort judiciairement, révolutionnairement et contre-révolutionnairement pendant la Révolution, particulièrement sous le règne de la Convention nationale. Paris, rue du Marais, n° 20, An V - 1796, 2 vol. 8°, 20-LXXVIII-496 p. (déchirure avec manque de papier au dernier f. avec perte de qq. lettres), vignette au titre, 2 planches dépliantes, 1 tableau dépliant, et [2]-516 p., vignette au titre, demi-veau glacé brun légèrement postérieur, dos à nerfs ornés de filets et pointillés dorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées noir (légères bruniss.). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Les deux premiers volumes de l'Histoire Générale des crimes commis pendant la Révolution Française, sous les quatre législatures, et particulièrement sous le règne de la Convention Nationale, complet en soi ; la série compte six volumes, très rare à trouver complète. Exemplaire en belle condition.

Estimation : 40/80€


Lot 0155

PRUDHOMME (L.). Les Crimes des reines de France, depuis le commencement de la monarchie jusqu'à la mort de Marie-Antoinette ; avec les pièces justificatives de son procès. Avec cinq gravures. Nouvelle édition corrigée et augmentée. Paris, Au Bureau des Révolutions de Paris, An II [1794], XVI-530-[2] p., 5 figures h. t. dont le frontispice, demi-veau brun moucheté de l'époque, dos lisse décoré, pièce de titre maroquinée rouge, plats de papier brun flammé (petit travail de vers au bas du mors arrière). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Violent pamphlet qui accompagne souvent l'ouvrage de Louis Lavicomterie, Les Crimes des rois de France depuis Clovis jusqu'à Louis seize. Bon exemplaire.

Estimation : 30/60€


Lot 0156

PUISSANT (Louis). Recueil de diverses Propositions de Géométrie résolues ou démontrées par l'Analyse algébrique. Paris, Crapelet, 1801, 8°, 121-(3) p., 2 planches, demi-basane à coins. Ex praemio du collège de Chambery sur le feuillet blanc Edition originale. Entraîné de bonne heure par son goût pour les sciences exactes, Louis Puissant (1769-1843) est nommé colonel au corps des ingénieurs géographes de l'armée des Pyrénées occidentales en 1792, puis professeur à l'école centrale d'Agen en 1795. En 1802 et 1804, il est chargé de lever les cartes de l'île d'Elbe. Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1828. Outre plusieurs mémoires, il est l'auteur d'ouvrages de géodésie et de mathématiques.

Estimation : 40/60€


Lot 0157

PUVIS DE CHAVANNES (Marc-Antoine). Essai sur la Marne. A Bourg (en Bresse), de l'Imprimerie Bottier, 1826, 8°, XXIII-165 p., broché d'époque, non rogné. Bon exemplaire de l'édition originale. Marc-Antoine Puvis de Chavannes, oncle du peintre Pierre Puvis de Chavannes, fut le promoteur de toutes les améliorations apportées en son temps dans la pratique et la législation de l'agriculture : emploi de la marne et de la chaux pour amender les sols argileux et siliceux, moyens d'économiser et de remplacer les grains nécessaires à la subsistance (disette de 1817), etc. Il dirigea pendant plus de 20 ans une ferme expérimentale.

Estimation : 25/50€


Lot 0158

QUARIN (J.). Methodus medendarum inflammationum. Papiae [Pavie], Apus Balthassarem Comini, 1792, 8°, [2]-168 p.- Suivi de : POILROUX. Mémoire sur les maladies chroniques. Paris, Croullebois, 1812, 8°, VIII-231 p., demi-basane de l'époque (rousseurs). Ensemble de deux ouvrages médicaux : le premier, sur les maladies aiguës, le deuxième, sur les maladies chroniques.

Estimation : 25/50€


Lot 0159

[QUERLON (Anne-Gabriel MEUSNIER de)]. Les Soupers de Daphné et les dortoirs de Lacédémone. Anecdotes greques ou fragments historiques publiés pour la première et traduits sur le version arabe imprimée à Constantinople, l'an de l'Hegire 1110 et de notre ère 1731. À Oxfort, 1640, 8°, 96 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (qq. petits défauts). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Bel exemplaire de ce volume rare et curieux. Édition originale de ce roman à clef. Barbier, IV, 535 : « C'est une satire sur les soupers de Marly ou sur ceux que Samuel Bernard donnait à Passy. Querlon l'a composée en trois jours : Monnet avait ramassé les anecdotes et les avait remis à l'auteur. Monnet fit imprimer l'ouvrage à ses frais ; il se vendait dans le temps jusqu'à 12 livres ». Louis XIV a écrit : « J'ai fait Versailles pour ma Cour, Trianon pour ma famille, Marly pour mes amis ».

Estimation : 50/100€


Lot 0160

RANCE (Abbé de). Réglemens de la Maison-Dieu de notre-dame de la Trappe (...) augmentés des Usages particuliers de la Maison-Dieu de la val Sainte de Notre-dame de la Trappe au Canton de Fribourg en Suisse (...). Fribourg en Suisse, Béat-Louis Piller, 1794, 2 vol. in-4, (6)-454-22, 336 p., broché (avec qq. usures), non rogné, grandes marges, intérieur très frais et partiellement non coupé. L'Abbé de Rancé (dont Chateaubriand a donné une biographie) a été le réformateur de la Trappe. Cet ouvrage est l'exposé des règles de vie de la maison-Dieu de Notre-Dame de la Trappe. On y trouvera l'exigence d'une vie monastique austère : les rituels à observer dans les pratiques religieuses, dans la vie quotidienne, la vie réservée aux infirmes, le rôle de chaque moine : l'infirmier, le tourneur de livres, l'Hôtelier, l'accueil des étrangers, des malades, la médecine qu'on y exerce... Enfin, la description de toutes les pièces de la Maison-Dieu.

Estimation : 60/90€


Lot 0161

Recueil des pièces du Régiment de la Calotte. Paris, Jaques Colombat, Imprimeur privilégié du Régiment, L'An de l'Ère Calotine 7726 [1726], in-32, frontispice (armes du régiment), XX-276 p., plein veau brun flammé, dos lisse orné, pièce de titre. Bel exemplaire. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Très rare édition et la seule, semble-t-il, de ce recueil. Le régiment de la Calotte est une très active société festive et carnavalesque d'origine militaire fondée en 1702 par Philippe Emmanuel de La Place de Torsac et Étienne Isidore Théophile Aymon. Jusqu'en 1752 elle produit une quantité de documents manuscrits ou imprimés. Très structurée, n'existant peut-être déjà plus dans la société civile, la Calotte est interdite dans l'armée en 1779. Résistant à son interdiction elle continue à exister dans le milieu militaire au moins jusqu'au début des années 1820. La calotte à laquelle il est fait référence n'est pas celle des ecclésiastiques mais la calotte de plomb dont on disait autrefois qu'il fallait coiffer celui qui avait la tête légère pour lui maintenir les idées en place. Le Régiment de la Calotte n'est donc autre que celui de la folie. Donner son brevet de calotte, ou enrôler dans le régiment de la Calotte, c'était donc déclarer quelqu'un fou, extravagant ou ridicule.

Estimation : 150/200€


Lot 0162

Traité sur la simonie.- RENOULT (Jean-Baptiste)]. Taxe de la Chancellerie romaine ou La Banque du Pape dans laquelle l'absolution des crimes les plus énormes se donne pour de l'argent. Ouvrage qui fait voir l'ambition et l'avarice des Papes. Traduit de l'ancienne édition latine. Nouvelle édition revue corrigée et augmentée, de plusieurs remarques et de plusieurs pièces qui ont raport a la même matiere. À Rome, la Tiare chez Pierre la Clef, 1744, in-12, frontispice, titre-frontispice, LX p., 1 figure h. t., 328-[7]-1 blanche-134 (f. 17/18 déchiré avec petits manques)-[8] p., plein veau brun moucheté, dos à nerfs décoré, pièce de titres (qq. accrocs, coiffe supér. arasée). Bon exemplaire. La « Taxe de la Chancellerie romaine » s'inscrit dans un contexte très particulier : celui de l'absolution et de la rémission. Il s'agit ici de réglementer financièrement l'absolution des péchés que commet, ou que va commettre sous peu, un fidèle. Réglementer financièrement s'entend ici de la fixation d'un tarif pour chaque péché en particulier. Les esprits acquis à la cause de la Réforme se sont servis de cet ouvrage pour conforter leurs critiques à l'endroit de l'Église romaine. On l'attribue généralement aujourd'hui sans difficulté à Renoult (Barbier, IV, 671). Anonymat, faux éditeur (Pierre la Clef...), faux lieu d'impression (À la tiare, à Rome...) ; selon Brunet, l'ouvrage a été imprimé en Hollande (Brunet, Imprimeurs imaginaires et libraires supposés, p. 88) : tous les ingrédients d'un pamphlet sont réunis.

Estimation : 75/100€


Lot 0163

"Ce qui n'est pas clair n'est pas français".- RIVAROL (A. C. de). Discours préliminaire du nouveau dictionnaire de la langue française. Première partie. De l'homme, de ses facultés intellectuelles et de ses idées premières et fondamentales. Relié avec : IDEM. De l'universalité de la langue française. Sujet proposé par l'Académie de Berlin en 1783. Paris, Cocheris, An V - 1797, 4°, ensemble 2 vol. de [6]-XXXIV-[2]-240 et [2]-62-[1]-1 blanche p., pleine basane brune flammée de l'époque, dos lisse orné (traces d'usure, tache au plat avant, mors faibles en partie fendus avec petits trous, signature au titre de la première oeuvre). Édition originale du premier texte. Deux éditions ont paru dans le même temps, cette dernière, et une seconde à Hambourg, chez Fauche. Voir Tchemerzine, V, 409. Ni la suite de ce discours préliminaire ni le fameux dictionnaire ne verront jamais le jour. Le second texte a paru pour la première fois à Berlin en 1784 suivant en cela de près le « sujet proposé par l'académie de Berlin ». Tchemerzine, V, 403 : « Cette édition, très bien imprimée, est aussi recherchée que l'originale ». Le discours préliminaire est un ouvrage ambitieux, à la fois une réflexion sur la phonétique, une réflexion linguistique, et un livre de philosophie du langage, qui considère qu'on ne saurait parler de l'homme, et du monde des idées, sans parler de langage et de parole. Le second ouvrage est un monument élevé à la gloire de la langue française, « ce qui n'est pas clair n'est pas français ». Né Rivaroli, fils d'un aubergiste italien, Antoine Rivarol, précepteur à Lyon puis à Paris, s'introduit dans les salons en se faisant appeler Comte de Rivarol, il sera célèbre en son temps pour combattre les gloires du moment, écrivains ou philosophes, contre Beaumarchais, Buffon ou Mirabeau, avec une violence et un réel talent pour la satire et la polémique (En français dans le texte, 177).

Estimation : 100/150€


Lot 0164

L'inventeur du parachute et de la fantasmagorie.- ROBERTSON (E.G.). Mémoires récréatifs, scientifiques et anecdotiques du physicien-aéronaute E.G. Robertson, connu par ses expériences de fantasmagorie, et par ses ascensions aérostatiques dans les principales villes de l'Europe, ex-professeur de physique au Collège central du ci-devant département de l'Ourthe, membre de la Société Galvanique de Paris, de la Société des arts et des sciences de Hambourg, et de la Société d'Émulation de Liége. Ornés de planches et figures. Paris, chez l'Auteur, 1831-1833, 2 vol. 8°, frontispice sous serpente, fac-similé dépliant, [4]-VIII-448 p., 4 planches h. t. dont 1 dépliante, nombreuses fig. dans le texte, et frontispice sous serpente, [4]-432 p., 3 planches h. t., nombreuses fig. dans le texte, demi-veau brun de l'époque, dos à nerfs ornés, en queue du dos, en lettres dorées : « RÉGENCE DE LIÉGE » (traces d'usure, petit manque à la coiffe supér. du 1er vol., f. 401/402 du 1er vol. restauré, rousseurs, bruniss.). Bon exemplaire de ces très rares mémoires. Le Liégeois Eugène Gaspard Robertson (1763-1837) est physicien et aéronaute. Il est l'inventeur du parachute et fait connaître le galvanisme en France. Il effectua 59 ascensions. Il fut en outre le créateur de spectacles de fantasmagorie, ancêtre du cinématographe.

Estimation : 100/150€


Lot 0165

ROBINET (Jean-Baptiste). Vue philosophique de la gradation naturelle des formes de l'être, ou les essais de la nature qui apprend à faire l'homme. Amsterdam, E. van Harrevelt, 1768, 8°, [8]-260 p., 10 planches h. t., vignette au titre, plein veau blond de l'époque, plats encadrés d'un double filet et d'une roulette dorés, dos à nerfs décoré, pièce de titre, roulette dorée sur les coupes (mors avant lég. frotté). Bel exemplaire. Première édition d'un recueil peu commun et très original, composé d'extraits de naturalistes et de voyageurs sur les monstres, les êtres fantastiques, les pierres, les minéraux, les quadrupèdes, les quadrumanes, l'hermaphrodisme, l'homme, etc. Robinet (1735-1820), était un naturaliste et philosophe. Les théories qu'il met en avant dans son ouvrage, en particulier celle de l'évolution, font de lui un des précurseurs de Darwin. A propos de l'orang-outan, il écrit : « L'Orang-outan n'est pas véritablement un homme, mais il en approche de très près. Il n'est pas non plus un singe, ni une guenon, car il en diffère beaucoup plus qu'il ne diffère de l'homme. On peut donc le prendre pour une espèce intermédiaire qui remplit le passage du singe à l'homme, et c'est ainsi que nous l'envisageons ». Il va sans dire que ses propos furent vite condamnés. L'illustration comprend une vignette sur le titre et 10 planches hors texte, gravées sur cuivre par Schley et De Bakker, lesquelles représentent des monstres marins, des minéraux et végétaux dont l'apparence est proche de l'homme ou de son anatomie (ex : les priapolites, colites et phalloïdes), etc.

Estimation : 100/150€


Lot 0166

Rarissime traduction latine de La Célestine.- ROJAS (Fernando de). Pornoboscodidascalus latinus. De lenonum, lenarum, conciliatricum, servitiorum, dolis, veneficiis, machinis, plusquam diabolicis, de miseriis iuvenum incautorum qui florem aetatis amoribus inconcessis addicunt ; de miserabili singulorum periculo et omnium interitu. Liber plane divinus, lingua hispanica ab incerto auctore [Fernando de Rojas] instar ludi conscriptus Celestinae titulo tot vitae instruendae sententijs, tot exemplis, figuris, monitis, plenus, ut par aliquid nulla fere lingua habeat. Caspar Barthius inter exercitia linguae castellanae cujus fere princeps stilo et sapientia hic ludus habetur lati[n]o transscribebat. Accedunt dissertatio eiusdem ad lectorem cum animadversionum commentariolo. Item Leandris ejusdem et Musaeus recensiti. Francofurti, Typis Wechelianis, Apud Danielem et Davidem Aubrios et Clementem Schleichium, 1624, in-12, [47]-1 blanche-462 (plusieurs erreurs de pagination)-1 blanche p., plein cuir de Russie violet du 19e s., plats encadrés de motifs dorés et à froid, dos à nerfs en partie doré aux petits fers, titre et date dorés (papier bruni). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Fernando de Rojas (né vers 1475 à La Puebla de Montalban, Tolède - mort entre le 3 et le 8 avril 1541 à Talavera de la Reina, Tolède) est un écrivain et dramaturge espagnol. Rojas est surtout connu comme auteur de La Célestine (La Celestina, o tragicomedia de Calisto y Melibea). Cette oeuvre est, après Don Quichotte, le livre espagnol le plus universellement diffusé et célébré. Unique édition latine de toute rareté due à l'érudit allemand Caspar von Barth (1587-1658).

Estimation : 200/300€


Lot 0168

Ex. en maroquin rouge.- La Sainte Bible, contenant le Vieux et le Nouveau Testament. Amsterdam, D.J. Changuion ; La Haye, H. Bakhuysen, 1794, in-16, non paginé. Relié avec : Les Psaumes de David, mis en vers françois, revus et approuvez par le Synode Walon des Provinces-Unies. Même lieu, mêmes édit., même date, in-16, [4]-267-1 blanche p., musique. Un fort volume relié à l'époque, en plein maroquin rouge, plats encadrés de filets, de pointillés ondulés et de décor à le grecque doré, dos à nerfs orné de filets dorés, guilloché doré sur les coupes, tranches dorées aux bords ciselés (qq. traces d'usure). Bel exemplaire de cette Bible des Églises réformées.

Estimation : 50/75€


Lot 0169

[SAINTE COLOMBE (Étienne-Guillaume)]. La Femme comme on n'en connoit point, ou Primauté de la femme sur l'homme. Londres, Gabriel Goldt, 1786, in-12, 165-1 blanche, demi-veau brun de l'époque, dos lisse orné (minimes traces d'usure). Bel exemplaire de cette très rare traduction française arrangée d'un célèbre « curiosa », du moins d'un ouvrage qui a été lu dans cette optique tout au long du 19e s., alors que son propos était à l'origine un peu différent : le « Lucina sine concubitu » que John Hill avait rédigé, dans un style pseudo-scientifique qui faisait allusion à celui des communications des sociétés savantes de l'époque, est une satire de la Société royale de Londres, et en même temps une critique de la théorie de la génération alors proposée par Buffon.

Estimation : 75/100€


Lot 0170

SAUSSURE (Horace-Benedict de). Essais sur l'hygrométrie. 1. Description d'un nouvel hygromètre comparable. 2. Théorie de l'hygrométrie. 3. Théorie de l'évaporation. 4. Application des théories précédentes à quelques phénomènes de la météorologie. Neuchâtel, Samuel Fauche, 1783, 4°, XXIV-367 p., 2 planches, plein veau de l'époque (infime manque à la coiffe supérieure). Edition originale de ce compte-rendu des travaux scientifiques du genevois de Saussure. Il expose ses expériences avec l'hygromètre à air, instrument de son invention, et son application à la météorologie. "The development of the hair-hygrometer, the most refined so far produced. He utilised hygroscopic variations in the lenght of a human hair, employing a number of ingenius devices for making these variations appreciable ; and he did much to develop hygrometry as a science" (Wolf, 326PP in "Honeyman collection", 2759).

Estimation : 150/200€


Lot 0171

SCARRON. Oeuvres. Paris, David père, Durand, Pissot, 1752, 12 vol. in-16 reliés en 6, demi-basane brune flammée du début du 19e s., dos à nerfs richement décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge et vert (qq. traces d'usure, une coiffe supér. arasée). Comprend : [Vol. 1-2] Oeuvres. Nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée. 2 vol. reliés en 1, portrait, [4]-324-[10] p. et front., [4]-336 p. (1 front. entre les pp. 70 et 71).- [Vol. 3-4 et 5] Roman comique. 3 vol. Vol. 1 et 2 reliés en 1 vol., front., [12]-309-1 blanche, et [4]-288 p. ; vol. 3, [32]-390 p.- [Vol. 6-7] Nouvelles tragi-comiques. 2 vol. reliés en 1, front., [8]-205-[4]-1 blanche et [4]-172 p.- [Vol. 8-9-10] Virgile travesti, en vers burlesques. [16]-341-1 blanche, [2]-273-1 blanche et front., [12]-165-[16]-1 blanche p.- [Vol. 11-12] Dernières oeuvres divisées en deux parties. Front., [4]-344 et front., [4]-306 p. Une des éditions les plus notables des oeuvres de Paul Scarron, écuyer et seigneur de Fougerest, Beauvais et La Rivière (Paris, 1610-1660), écrivain contemporain du règne de Louis XIII et du début de celui de Louis XIV. Son ouvrage le plus connu est « Le Roman comique ». Ensemble rarement complet.

Estimation : 100/150€


Lot 0172

SIGAUD DE LA FOND (Joseph-Aignan).

Dictionnaire de Physique. Paris, Serpente, 1781-1782, 5 vol. 8°, XII-704 p., 3 planches ; (1)-658 p., 3 planches ; (1)-651 p., 4 planches ; (1)-632 p. (les 3 dernières non chiffrées), 2 planches ; XII-559 p., 5 planches, pleine basane de l'époque, dos à nerfs ornés (manque sans doute le faux titre du supplément). Bel exemplaire, rare avec le volume de supplément. Sigaud de Lafond (1730-1810), ancien élève de l'abbé Nolet, fut professeur et démonstrateur de physique expérimentale et maître de mathématiques à l'Université de Paris. "A useful and comprehensive dictionary of physics containing related material from chemistry" (Cole, 1211).

Estimation : 300/400€


Lot 0173

SIGAUD DE LA FOND (Joseph-Aignan).

Traité de l'électricité. Dans lequel on expose, et on démontre par expérience, toutes les découvertes électriques, faites jusqu'à ce jour, pour servir de suite aux Leçons de physique du même auteur. A Paris, chez Des Ventes de La Doué, 1771, in-12, [2]-XXX-413-[3] p., 12 planches dépliantes (gravures sur cuivre), plein veau brun de l'époque, dos à 5 nerfs, caissons fleuronnés et dorés, pièce de titre maroquinée rouge (refaite), tranches rouges, ex-libris mod. (rel. lég. fatiguée, coin sup. émoussé, 1 tache p. 89-390). Edition originale. Dans cet ouvrage l'auteur traite e.a. : De la manière d'électriser les corps, des globes de verre, des machines de rotation, de la manière d'électriser les corps an-électriques, du feu électrique, des aigrettes électriques, l'intensité de la vertu électrique, de l'expérience de Leyde, de l'imperméabilité du verre à la matière électrique, de l'analogie avec le tonnerre, avec la matière magnétique... Sigaud fut démonstrateur de physique expérimentale et maître de mathématiques à l'Université, professeur de chimie et de physique à l'École centrale du Cher, à Bourges. He is sometimes attributed with the invention of the glass insulator and the circular glass insulator and the circular glass plate (to replace the glass globe) in electrical machines. In the 1770's Sigaud collaborated with Macquer in investigating the aeriform fluids or 'airs', newly discovered by Priestley. The experiment is often cited as an anticipation of some of the work done by Cavendish, Lavoisier and Monge on the synthesis of water, but neither Macquer nor Sigaud de Lafond fully recognized the significance of their observation (Poggendorff II, 927).

Estimation : 200/300€


Lot 0174

Impression de Bouillon.- SOHET [(Dominique-François)]. Instituts de droit, ou Sommaire de jurisprudence canonique, civile, féodale et criminelle, pour les pays de Liege, de Luxembourg, Namur et autres. Bouillon, A. Foissy, 1772 (puis Namur, Guillaume-Joseph Lafontaine, 1770 et 1781), 5 parties reliées en 1 vol. 4°, XVI (dont f. de titre)-207-1 blanche-144 p., f. de titre, III-III-348 p., f. de faux titre et de titre, 128-120-CXII p. (l'Index des 3 premières parties manque, mais c'est normal, car il est repris dans l'Index des 5 parties qui clôt l'ouvrage), pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (mors faibles en partie fendus, coiffes abîmées). Par le jurisconsulte et « mayeur de Chooz » (commune du département des Ardennes en France, elle appartenait à la Principauté de Liège au XVIIIe siècle) Dominique-François [De] Sohet (1728-1811) (De Theux, 1401 ; Dekkers, 162).

Estimation : 50/75€


Lot 0175

Spa.- HEERS (Henr. ab). Spadacrene hoc est fons spadanus, accuratissime descriptus, acidulasque bibendi modus, et medicamina oxypotis necessaria. Ut et Observationes medicae oppido rarae in Spa et Leodii animadversae, cum medicamentis aliquot selectis, et ut volunt secretis. Editio novissima, prioribus emendatior cum indice. Lugd. Batav. [Leyde], Apud Petrum Vanderaa, 1685, in-16, [24, dont titre-frontispice]-159-21-254-[19]-1 blanche p. (la seconde partie, « Observationes medicae », a une page de titre propre), pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (reliure usée, plat avant en partie détaché, papier lég. bruni). Livre célèbre sur les eaux de Spa. Né vers 1570 à Tongres, Henri de Heers exerce la médecine depuis au moins 1605 et reste plus de 30 ans le médecin des princes Ernest et Ferdinand de Bavière, électeurs de Cologne. Il demeure à Liège et va chaque année à Spa pour prendre les eaux ce qui explique sa connaissance de celles-ci. Il meurt vers 1636. Peu commun.

Estimation : 75/100€


Lot 0176

STAAL.- Oeuvres de Madame de Staal (Mademoiselle Delaunay). Paris, Antoine Augustin Renouard, 1821, 2 vol. 8°, [4]-II-489-1 blanche et [4]-546-[1]-1 blanche p., demi-veau blond à petits coins de l'époque, dos lisses décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinée rouge et vert, plats de papier brun flammé (qq. rousseurs). Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Marguerite Jeanne Cordier de Launay, baronne Staal (1693-1750), est une mémorialiste et écrivaine française. Elle était la fille d'un peintre français mort en Angleterre. Elle reçut une éducation brillante dans un couvent de Rouen et eut pour protectrice la duchesse de la Ferté qui la plaça avec grande répugnance comme femme de chambre près de la duchesse du Maine. Elle joua un rôle très actif dans la conspiration de Cellamare et fut emprisonnée à la Bastille. Libérée, elle reprit sa place près de la duchesse et épousa le baron de Staal, vieil officier suisse, maréchal de camp du duc du Maine. Elle se fit appeler Rose Delaunay du nom de jeune fille de sa mère. Elle a laissé, outre des Lettres et des Mémoires, deux comédies qui ont été représentées à Sceaux au cours des fêtes des Grandes Nuits de Sceaux. Elle était chevalière de la Mouche à Miel (parodie d'ordre de chevalerie créé en 1703 par Louise-Bénédicte de Bourbon, duchesse du Maine pour attacher à sa personne la Cour qu'elle avait rassemblée au château de Sceaux). Bel exemplaire.

Estimation : 30/60€


Lot 0177

Edition originale.- STAËL (Baronne de). Considérations sur les principaux événemens de la Révolution françoise. Paris, Delaunay, Bossange et Masson, 1818, 3 vol. 8°, X-440, [4]-424, [4]-395-1 blanche-[1 (« Errata »)]-1 blanche-[8 (« Livres nouveaux qui se trouvent chez Delaunay... »] p., demi-veau fauve de l'époque à petits coins, dos lisses ornés de fleurons et de filets dorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge et vert, plats de papier brun flammé, tranches jaunes. Provenance : Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Édition originale. Publication posthume due aux soins du fils de l'auteure, Auguste de Staël, et de son gendre, le duc de Broglie. « Ce célèbre ouvrage fixa l'interprétation libérale de la Révolution française en dissociant 1789, pour la première fois crânement réhabilité, de 1793. [...] Il donna lieu au premier grand débat intellectuel sur la Révolution, occultée ou honnie depuis la Restauration » (Benoît Yvert, Politique libérale, n° 24). Bel exemplaire, bien complet du feuillet d'errata au vol. 3.

Estimation : 200/300€


Lot 0178

STEUDEL (E.) et HOCHSTETTER (Ch.-F). Enumeratio plantarum germaniae helvetiaeque indigenarum seu prodromus, quem synopsin plantarum germaniae helvetiaeque edituri botanophilisque adjuvandam commendantes. Stuttgardtiae et Tubingae, sumptibus J.G. Cottae, 1826, 8°, VIII-352 p., cartonnage marbré vert de l'époque, dos orné d'un fleuron. Edition originale (Pritzel, 8963). Ernst Gottlieb von Steudel, né le 30 mai 1783 à Esslingen et mort le 12 mai 1856 à Mannheim, est un médecin et botaniste allemand. Diplômé de médecine en 1805 à l'université de Tübingen, Steudel s'installa à Esslingen pour pratiquer la médecine. Il rencontra Christian Ferdinand Friedrich Hochstetter, avec qui il fonda en 1825 la société de distribution et d'échange botanique "Württembergischer botanische Reiseverein", qui devint plus tard "Unio itineraria". Cette société avait pour but de financer les voyages d'exploration et de collecte de botanistes en revendant leurs récoltes aux instituts botaniques, voire à des particuliers versés dans l'étude d'herbiers.

Estimation : 50/75€


Lot 0179

STURM (Johan Christoph). Collegium experimentale sive, curiosum, in quo primaria hujus seculi inventa et experimenta physico-mathematica. Norimbergae, Sumptibus Wolfgangi Mauricii Endteri et Johannis Andrea Endteri haeredum, 1676, 4°, [24]-168-122-[12] p., 4 planches hors texte, plein vélin ancien de réemploi (mouillures claires). Edition originale. Il s'agit des expériences réalisées par Sturm au "Collegium Curiosum" de l'Université d'Alfort. J.C. Sturm (1635-1703), professeur de mathématiques et de philosophie naturelle, est le fondateur du "Collegium curiosum", société scientifique, composée du professeur et d'une vingtaine de personnes, destinée à donner par l'expérimentation des réponses aux problèmes scientifiques de l'époque. Dans cet ouvrage, abondamment illustré (une centaine de gravures in-texte et 4 planches hors texte), l'auteur traite de mécanique, hydraulique, pneumatique, optique ; il expérimente la camera obscura, le tube de Torricelli. Chapitre intéressant sur la navigation aérienne. L'exemplaire contient les premières expériences seules. Un deuxième cycle de "Collegium curiosum" sera publié en 1685 (Krivatsy, 11539, pour un exemplaire contenant les deux parties, mais incomplet dans la première des ff. liminaires et d'une cinquantaine de pages dans le corps de l'ouvrage).

Estimation : 150/200€


Lot 0180

SYLVIUS (Franciscus).- Francisci Deleboe, Sylvii Opera medica, tam hactenus inedita, quàm variis locis et formis edita ; nunc vero certo ordine disposita, et in unum volumen redacta, cum duplici indice [...]. Amstelodami, Apud Danielem Elsevirium et Abrahamum Wolfgang, 1679, 4°, [8]-934-[26] p. (le portrait manque), plein vélin de l'époque à petits rabats (traces d'usage, rousseurs, bruniss., travail de vers dans la marge blanche infér. de qq. f., qq. taches). Franz de le Boë, dit Franciscus Sylvius (1614-1672), était un médecin anatomiste, chimiste et physiologiste hollandais d'origine française. Il fut l'un des premiers aux Pays-Bas à soutenir la théorie de la circulation sanguine. Sylvius fut le premier à établir un lien direct entre les nodules pulmonaires chez les patients tuberculeux et la maladie elle-même. Il étudia également l'influence des sels sur la digestion. Il décrivit le mince tube entre le troisième et le quatrième lobe du cerveau, que l'on appelle maintenant « Aquaduct van Sylvius ». En 1669, Sylvius fonda, à l'Université de Leyde, le premier laboratoire universitaire de chimie en Europe et rendit cette université mondialement connue par son enseignement de l'iatrochimie, selon laquelle tous les processus vitaux, pathologiques ou non, sont fondés sur des actions chimiques. Cette école de pensée tentait de comprendre la médecine en termes de règles universelles de physique et de chimie. L'enthousiasme de Sylvius attira des étudiants de nombreux pays.

Estimation : 100/150€


Lot 0181

SYLVIUS (Franciscus).- Francisci Deleboe, Sylvii Opera medica, tam hactenus inedita, quam variis locis et formis edita [...]. Editio altera correctior et emendatior. Amstelodami, Apud Danielem Elsevirium et Abraham Wolfgang, 1680, 4°, 1 portrait dépliant de Sylvius, 4 ff., 934, p., 13 ff. d'index, 1 f. blanc, plein veau de l'époque, dos à nerfs orné. Deuxième édition des oeuvres complètes avec le rare portrait par Van Dale ; la première, également chez les Elzeviers, en 1679, avec le même nombre de pages, mais dont le texte fut corrigé (Willems, 1590). Sylvius (1614-1672) ou Deleboe était le fondateur de l'école iatrochimique et fut le premier à défendre la théorie de la circulation sanguine selon Harvey (Gar. Morton, pour l'édition de 1679).

Estimation : 100/150€


Lot 0182

TACQUET (André). Opera mathematica (...) demonstrata et propugnata a Simone Laurentio Veterani (...) Antverpiaea, Apud jacobum Meursium, 1669, in-folio, faux titre, titre gravé, portrait-(54)-356-(1)-(1)-303-168 p., 87 planches dépliantes, plein vélin sur ais de bois, plats ornés d'un décor à froid, médaillon central, fermoirs, dos à nerfs titrés à la plume (salissures et petits manques de cuir au dos, mouillures claires sur la plupart des planches). Edition originale de cette compilation posthume du jésuite anversois Tacquet éditée par les soins de Simon Laurent Veterani, qui la dédie au cardinal Rospigliosi, dont le portrait orne l'ouvrage en frontispice. L'ouvrage traite d'Astronomie (dont le texte était inédit), de géométrie, optique, catoptrique, architecture militaire, cylindre et anneaux (Sommervogel, VII, 1810 ; Sotheran, I, 4715). Très rare.

Estimation : 750/1000€


Lot 0183

THIERS (Jean-Baptiste).

Traité des superstitions selon l'Écriture sainte, les décrets des conciles, et les sentimens des saints pères, et des théologiens. Paris, Antoine Dezallier, 1679, in-12, [24]-454 p., plein veau brun moderne, dos à nerfs, titre doré (bords de qq. pages lég. effrangés). Rare édition originale en un volume. « [L]es évêques réformateurs s'efforcèrent, à partir du début du XVIe siècle, de séparer le bon grain de l'ivraie et de condamner et extirper un certain nombre de croyances et de pratiques jugées incompatibles avec le catholicisme post-tridentin et déclarées de ce fait superstitieuses ; partage qui n'allait pas sans embarras ni inconséquence, tant la frontière était souvent difficile à tracer entre la foi et la superstition. Statuts synodaux, mandements épiscopaux, rituels diocésains, procès-verbaux de visites pastorales sont remplis de ces condamnations, surtout entre 1600 et 1720. Le Traité des superstitions publié à partir de 1679 par Jean-Baptiste Thiers, curé du diocèse de Chartres, se situe hardiment et sans complexes, dans cette même perspective d'assainissement. Le but de son auteur est clair : dresser un catalogue aussi complet que possible des superstitions, pour mieux en dénoncer le ridicule ou la malfaisance et en faciliter la disparition. Ainsi, son livre rejoint les grandes décisions épiscopales (qu'il cite d'ailleurs largement) pour constituer avec elles ce que l'on peut appeler les archives de la répression qui, à défaut du discours absent des humbles sur eux-mêmes, nous dévoilent, par un juste retour des choses, tout un pan de la culture et de la religion populaire que cette répression se donnait pour but de faire disparaître » (François Lebrun, Le « Traité des superstitions » de Jean-Baptiste Thiers. Contribution à l'ethnographie de la France du XVIIe siècle, dans Annales de Bretagne, vol. 83, 1976).

Estimation : 75/100€


Lot 0184

Cours de l'Université de Louvain.- [THYSBAERT (Jean-François) et HAECHT (Joannes van)]. Elementa Arithmeticae et Algebrae, Suivi de Geometria elementaria et practica. Lovanii, Ex Typographia Academica, 1782-1784, 2 vol. 8°, 162, (1)-(2)-158-(2) p., demi-basane de l'époque, dos orné de fleurons (papier des plats renouvelé, mors fendillés sur 5 cm). Réunion de deux cours de mathématiques destinés aux étudiants de l'Université de Louvain. L'ouvrage de van Haecht est illustré de 15 planches signées par Becker et représentent des figures de géométrie, des instruments et des problèmes de perspective.

Estimation : 50/75€


Lot 0185

Première représentation de l'orang-outang.- TULP (Nicolas). Observationes medicae. Editio nova. Amstelredami, Apud Danielem Elsevirium, 1672, 8°, (7)-392 p., plein veau de l'époque (reliure usagée avec épidermures au mors supérieur, pages jaunies, il manque le premier feuillet liminaire occupé par le portrait). Ouvrage illustré d'un titre gravé et de 18 planches à pleine page. Tulp (1593-1674) est un médecin anatomiste. "Les Observationes" est célèbre pour son exposition "des cas exceptionnels et monstrueux (On y trouve la première représentation de l'orang-outang), mais il contient aussi une des premières descriptions du beriberi et la description de la "valve de Tulp". Troisième et dernière édition elzevirienne (Willems, 1481). "One of the earliest accounts of beri-beri [...]. Tulp, notable as the demonstratorin Rembrand?s Anatomy Lesson was among the first , to describe the ileo-caecal valve? (Gar. Morton, 3737).

Estimation : 120/180€


Lot 0186

VALLES DE COVARRUBIAS (Francisco). In Hippocratis libros de morbis popularibus commentaria [..]. Editio tertia. Neapoli, ex typographia Lazari Scorigy, 1621, in-folio, (6)-449-28 p., plein vélin souple de l'époque (qq. rousseurs). Texte sur deux colonnes. Belle page de titre représentant Gallien et Hippocrate sous l'autorité d'Esculape. Première édition en 1577 à Madrid de cet ouvrage où Vallés de Covarrubias traduit et commente les "Morbis Popularibus" d'Hippocrate et ses "Epidémiques". Francisco Valles de Covarrubias (1524-1592) était le médecin personnel de Philippe II. Il fut un défenseur de la médecine hippocratique mettant en évidence l'observation clinique (Krivatsy, 12131).

Estimation : 100/150€


Lot 0187

VALMONT DE BOMARE. Minéralogie [...] ou nouvelle exposition du règne minéral, ouvrage dans lequel on a tâché de ranger dans l'ordre le plus naturel les Substances de ce règne, et où l'on expose leurs propriétés et usages mécaniques et avec un lexicon ou Vocabulaire des Tables synoptiques, et un dictionnaire minéralogico-géographique. Paris, Vincent, 1774, 2 vol. 8°, LXII-(1)- 590-(1) p. 7 tableaux ; (2, dont un blanc)-640-4 p., 6 tableaux, plein veau de l'époque, dos à nerfs (fente de 3 cm. au plat supérieur, quelques rousseurs). L'édition originale de cet ouvrage date de 1760. La seconde est fortement augmentée. S'inspirant des théories de Wallerius et de Linné, Valmont range les minéraux en 9 classes suivant leurs caractéristiques extérieures et la résistance qu'ils opposent au feu (Quérard, X, 31).

Estimation : 120/180€


Lot 0188

VARENIUS (Bernhardus). Geographia Generalis, in qua affectiones generales Telluris explicantur Adjecta est Appendix, praecipua Recentiorum inventa ad Geographiam spectantia continens, a Jacobo Jurin. Cantabrigiae [Cambridge], Typis Academicis, Impensis Cornelii Crownfield, 1712, 8°, (18)-511-54 p. (1: catalogue d'éditeur), 7 planches hors texte, 1 carte, plein veau de l'époque, dos à nerfs orné. Bernhard Varen (1620-1680), est un géographe hollandais. Sa "Geographia universalis" a été éditée pour la première fois en 1650 et connut de nombreuses autres éditions. L'ouvrage traite de longitude, navigation, des sciences mathématiques; "Ouvrage fort savant qui opéra une révolution complète dans la science de la géographie et dont Newton publia une édition annotée" (Hoefer, 45, 948).

Estimation : 100/150€


Lot 0189

Rarissime édition originale.- VIGENÈRE (Blaise de). Traicté du feu et du sel. Excellent et rare opuscule du Sieur Blaise de Vigenere Bourbonnois, trouvé parmy ses papiers apres son decés. Paris, Chez la veufve Abel L'Angelier, 1618, 4°, [4]-267-1 blanche p., plein vélin de l'époque, traces de cordonnets (qq. rousseurs et brunissures). Bon exemplaire de l'édition originale de ce « traité recherché, mélange curieux d'alchimie, de Kabbale, de mysticisme, et où l'on trouve la manière de fabriquer de l'or » (Caillet, III, 11161). Blaise de Vigenère (1523-1596) est un homme aux multiples facettes, surtout connu pour sa carrière diplomatique de trente ans et son travail de cryptographe, mais qui s'intéressa également à l'histoire, à l'astronomie et aux comètes, à l'alchimie, etc. Il entra dans la diplomatie alors qu'il n'avait que dix-sept ans, et il assista en tant que secrétaire à la diète de Worms à 22 ans. Deux ans plus tard, il entra au service du Duc de Nevers. Il se rendit deux fois à Rome, en 1549 et 1566, où il fréquenta des cryptographes et des ouvrages consacrés à cette science. Il publia en 1586 un « Traicté des chiffres ou des secrètes manières d'écrire ». Il participa à la publication par l'Angelier de l'ouvrage de Chalcondyle sur l'histoire de la Turquie, et c'est à la veuve de cet éditeur-libraire que l'on doit la publication du présent traité d'alchimie, puisque c'est lui qui hérita des papiers de l'ancien diplomate et qui choisit de faire achever le manuscrit pour en donner une édition.

Estimation : 3500/4000€


Lot 0190

Première édition critique de Villon.- VILLON (François). Les Oeuvres. Paris, Antoine-Urbain Coustelier, 1723, in-12, [14]-64-56-112 p., plein veau moucheté de l'époque, dos lisse décoré, pièce de titre (mors avant fendu en sa moitié infér.). Provenances : Frédéric de Reiffenberg (1795-1851), historien belge (ex-libris autographe daté de 1824) et Théodore de Valenzi (1813-1856), bibliophile gantois issu d'une ancienne famille de Bohême, membre de la Société des Bibliophiles flamands (ex-libris armorié). Première édition critique de Villon, par Eusèbe de Laurière et le père du Cerceau, qui ajoutent la préface de Clément Marot. Les oeuvres qui forment la première partie, suivent l'édition de Marot, avec ses notes ainsi que des leçons tirées d'éditions antérieures. La seconde contient (en pagination séparée) les Repues franches, le Franc archier de Baignollet et le Dialogue de Messieurs de Mallepaye et de Baillevant d'après l'édition de Gaillot Dupré, 1532. La Lettre à monsieur de *** est en fin de la première partie.

Estimation : 100/150€


Lot 0191

Vilvoorde.- COMPAIGNOM (I.). Histoire de l'image admirable de Nostre Dame de Consolation, reverée dans l'église du monastere des religieuses carmelites de Vilvorde. Bruxelles, Guillaume Scheybels, 1648, vignette au titre, 1 planche h. t., [8]-155-[5] p., plein vélin de l'époque (mors fendu intérieurement).

Estimation : 25/50€


Lot 0192

VOLTAIRE.- [FOUGERET DE MONTBRON (Louis-Charles)]. La Henriade travestie en vers burlesques. Amsterdam, Pierre L'Honoré, 1762, in-12, [4]-127-1 blanche p. (interversion de f. dans un cahier), demi-veau brun (reliure très abîmée, qq. rousseurs). Originaire de Péronnes et mort en 1761, Louis-Charles Fougeret de Montbron est l'auteur d'ouvrages badins, tous publiés anonymement, dont Margot la ravaudeuse. À propos de La Henriade travestie, Maurice Saillet, dans son édition de Margot la ravaudeuse, écrit qu'il « procède peut-être moins du Virgile travesti de Scarron que de l'Homère travesti de Marivaux. Cela est si vrai qu'il fut parfois attribué à cet auteur, pour qui Fougeret professait du reste la plus vive admiration » (Saillet, Margot la ravaudeuse, édit. 1958, p. 171).

Estimation : 25/50€


Lot 0193

WALBERT (F.). Instructions courtes et faciles par maniere de demande et de reponse pour faire un juste discernement de la véritable Réligion de la fausse, tirées de la Sainte Ecriture, des Conciles et des Peres des cinq prémiers siécles de l'Eglise. Mons, J.B. Varret l'aîné, 1744, in-12, [14]-319-[1] p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre (traces d'usure). Bon exemplaire de cette rare impression montoise.

Estimation : 25/50€