Vente publique de livres et de peintures

Vente :

le vendredi 14 décembre 2018 à 13 h
le samedi 15 décembre 2018 à 13 h

Exposition :

du vendredi 7 décembre 2018 au dimanche 9 décembre 2018 de 10 h à 18 h
le mardi 11 décembre 2018 de 10 h à 18 h
le mercredi 12 décembre 2018 de 10 h à 18 h

Recherche:  Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0001

Affaire des Poisons.- Lettre à Madame la Comtesse de Soissons, sur la première déposition que la Voisin a faite contre ladite Comtesse, et qui luy a esté envoyées après son départ de Paris le [espace vide] février 1680. Sans lieu ni date [1680], 8°, 4 pages. Olympe Mancini, comtesse de Soissons (1638 et décédée à Bruxelles en 1708), nièce du cardinal Mazarin, vécut à la cour de France. En 1679 elle est mêlée à la célèbre « affaire des poisons ». Elle est alors accusée d'avoir fréquenté La Voisin et autres devineresses et était dite « profonde en crimes et docteur en poisons ». La comtesse aurait résolu d'empoisonner Louise de La Vallière, bien qu'elle soit entrée au Carmel depuis plusieurs années, craignant que le roi la fasse revenir à la cour. Elle va jusqu'à menacer Louis XIV que « s'il ne revenait pas à elle, il s'en repentirait ». Le 23 janvier 1680, elle est priée de quitter Versailles et le territoire français sur-le-champ. Bien qu'elle ait clamé son innocence, Olympe est définitivement compromise, comme beaucoup de dames de la cour, dans cette affaire et est contrainte de s'exiler. Elle s'installe alors à Bruxelles dont la résidence, construite par son fils, le prince Eugène de Savoie, dans l'actuelle rue de Flandre, est connue sous le nom de Maison de la Bellone.

Estimation : 25/50€


Lot 0002

[ALEXANDRE (Nicolas)]. Dictionnaire botanique et pharmaceutique contenant les principales propriétés des minéraux, des végétaux, et des animaux d'usage, avec les préparations de pharmacie [...]. Paris, Veuve Savoye, 1768, in-12, VIII-627-[53] p., 1 tableau dépliant, pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs (rel. lég. frottée, qq. traces de manipulation). Dom Nicolas Alexandre (1654-1728), est un bénédictin français de la congrégation de Saint-Maur. Publié pour la première fois en 1716, ce dictionnaire constitue avant tout un dictionnaire de pharmacie bien plus que de botanique. Les plantes y sont sommairement décrites, contrairement à leur usage pharmaceutique qui est très largement détaillé. Les végétaux ne sont traités que dans une partie des articles, alors que ceux qui concernent les animaux (abeilles, mouches cantharides, rats, castors, paons, etc.), les roches, les argiles, les épices et les types de remèdes (emplâtres, décoctions, etc.) sont au moins aussi nombreux. À noter que l'homme lui-même est source d'ingrédients. Les cheveux, le lait, le sang, la graisse, les os, et même l'urine et les selles peuvent être utilisés dans des préparations souvent fort peu ragoûtantes. Les remèdes témoignent de la médecine du temps encore teintée de considérations quasi alchimiques, de superstitions et de croyances populaires, et d'héritages de l'Antiquité.

Estimation : 40/80€


Lot 0003

[ALEXANDRE (Nicolas)]. La Médecine et la chirurgie des pauvres, qui contiennent des remèdes choisis, faciles à préparer et sans dépense, pour la plupart des maladies internes et externes qui attaquent le corps humain. Du fonds de la veuve Lecomte, Paris, Didot..., 1768, in-12, [18]-559-[1] p., plein veau blond de l'époque, dos à nerfs orné (coiffes arasées, coins émoussés). Cet ouvrage fut publié pour la première fois en 1714 et connut de nombreuses rééditions jusqu'au 19e s. Don Nicolas Alexandre (1654-1728) était un bénédictin français de la congrégation de Saint-Maur. Il publia cet ouvrage afin de « fournir aux pauvres [...] des moyens sûrs et aisés de se soulager dans leurs infirmités ; ces remèdes étant tirés, ou des aliments et des animaux domestiques, ou des plantes qu'ils trouveront facilement dans les jardins et dans les champs ». L'ouvrage est divisé en deux parties : les remèdes propres aux maladies internes, soumises à la médecine et ceux qui sont du ressort de la chirurgie.

Estimation : 40/60€


Lot 0004

[ALLETZ (Pons-Augustin)]. L'Agronome, Dictionnaire portatif du cultivateur, contenant Toutes les Connoissances nécessaires pour gouverner les Biens de Campagne, et les faire valoir utilement, pour soutenir les droits, conserver sa santé, et rendre gracieuse la vie champêtre [...]. Paris, Veuve Didot..., 1766, 2 vol. in-12, XVI (dernière page numérotée XIV par erreur)-664 et 664 p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décorés (coiffes arasées, coins frottés). Bon exemplaire de cet ouvrage de Pons-Augustin Alletz (1703-1785), ancien avocat et infatigable compilateur. Ce dictionnaire contient toutes les connaissances nécessaires pour gouverner les biens de la campagne d'après la pratique des agronomes les plus célèbres. C'est un manuel très complet, fourmillant de précieux renseignements sur l'économie domestique, la médecine vétérinaire, la chasse, la pêche, les jardins, la gastronomie et le vin, etc. C'est également un témoignage riche et détaillé sur la vie à la campagne au milieu du 18e s. dont la lecture reste encore fort instructive de nos jours.

Estimation : 75/100€


Lot 0005

Almanach pour cette année M. DCC. LI. supputé par Mtre Mathieu Laensberg Mathematicien. Liege, Veuve G. Barnabé, [1751], in-32, [48] p., interfolié de feuillets blancs avec annotations anciennes. Suivi de : Pronostication particulière pour l'an de notre Seigneur 1751. Par M. Mathieu Laensberg, mathematicien. Liege, Veuve Guil. Barnabé, [1751], [32] p. Suivi de : Continuation des choses les plus remarquables arrivées par tout l'Europe et autres parties du monde, depuis le mois de septembre de l'an 1749 jusqu'au dit mois de l'an 1750. Liege, V. G. Barnabé, sans date, [66] p. Suivi de : Almanach des bergers pour l'année M. DCC LI. Liege, Veuve Barnabé, [1751], [32] p. Les 4 reliés ensemble à l'époque en veau rouge (rel. frottée, mors avant fendu, déchir. sans perte à la p. de titre de la 4e pièce, rognés un peu court)./ Lovenschen chronik almanach, dienende voor het jaer ons Heere Jesu-Christi 1793 [...]. Loven, P. Corbeels ; [1793], in-16, [26] p., interfolioté de feuillets blancs. Suivi de : Vervolg van d'Opkomste der Ketteryen en Beroerten geschied in Nederland. Sans lieu ni édit., 1793. Incomplet, seulement pp. 535-578 + p. non chiffrées. Les 2 brochés ensemble à l'époque (lég. defraîchi). Ens. 6 pièces en 2 vol.

Estimation : 30/60€


Lot 0006

APROSIO (Angelico). Bibliotheca Aprosiana, liber rarissimus... Jam ex lingua italica in latinam conversus. Praemisit praefationem nostaque nonnullas addidit Johan Christoph Wolfius. Hamburgi, Abrami Vanderhoeck, 1734, in-12, XIV-248 p., 4 ff., plein vélin ivoire, titre à froid au dos, petit dessin à l'encre de Chine au centre du 1er plat (petit manque en pied de dos, qq. feuillets brunis). Angelico Aprosio, né à Vintimille en 1607, y réunit une importante bibliothèque : quelques 10.000 volumes, dont certains d'une insigne rareté, notamment les oeuvres des grands savants de son époque avec lesquels il était en correspondance. Ce volume est le catalogue descriptif et commenté de cette bibliothèque, pour les lettres A à C, les seules qu'Aprosio termina avant sa mort en 1682. Ce catalogue, par sa richesse, donne une image fidèle du monde intellectuel en Europe au XVIIe siècle.

Estimation : 50/75€


Lot 0007

Impression parisienne du 16e s.- AURIGNY (Gilles d'), LE BLOND (Jehan), PATRICE (François), ÉRASME... ? Le Livre de Police humaine, contenant brieve description de plusieurs choses dignes de memoire. Extraict des grandz volumes de Francoys Patrice de Senes en Italie, evesque de Caiete, par maistre Gilles d'Aurigny, advocat en parlement : et traduict de Latin en Francois, par maistre Jehan le Blond. Ensemble un brief recueil du livre d'Erasme qu'il a composé de l'enseignement du prince Chrestien. Reveu et corrige depuis les derniers imprimez. Paris, Estienne Groulleau, 1549, in-16, [6]-274-[15] f., cart. du 19e (dos détaché, titre lég. souillé, 1er cahier renforcé, rares mouillures claires). Réédition sous un autre format de l'édition de 1546 de L'Angelier. Gilles d'Aurigny (mort en 1553) fut avocat au Parlement de Paris. Sa carrière a été émaillée de quelques publications juridiques, notamment des « Ordonnances des rois » de France. Sa vie est mal connue mais il est évident qu'il a embrassé les idées réformées. Cette édition réunit deux textes rédigés en latin par Gilles d'Aurigny d'après ceux de François Patrice et d'Érasme, traduits en français par Jehan Le Blond. Ces traductions méritent toutes les louanges. « Les traductions en français, réalisées par de véritables auteurs comme Amyot ou Le Blond, sont désormais considérées par les spécialistes comme des jalons remarquables de l'histoire de la littérature et de la pensée » nous dit le catalogue Berès de la vente du 20 juin 2006. Voir « Le Preambule du translateur du Livre de la police humaine de Jehan Le Blond (1546). Jehan Le Blond défenseur de la langue français » par Paola Cifarelli (https://journals.openedition.org/eve/626). L'INED consacre une longue étude à la mise au point de Gilles d'Aurigny sur les textes politiques de François Patrice (Francesco Patrizi de Senes en Italie, mort en 1494), l'un des premiers démographes des temps modernes. Considéré comme un précurseur de Machiavel, Patrizi dénonce cependant l'abus de pouvoir et choisit la république sur la royauté, précédant la « République » de Bodin de plus de trente ans. Il défend la liberté d'expression, soutient les « classes moyennes » contre la servitude et l'esclavage, et exprime des idées extrêmement progressistes pour l'époque, telles que le droit à l'avortement et à la contraception. Gilles d'Aurigny est cité par Philippe Ariès dans son article sur « Les Origines de la contraception en France » comme l'un des très rares témoins de l'existence des pratiques abortives et anti-conceptionnelles (Revue Population, 1953). Quant au texte d'Érasme, il fait partie des nombreux traités inspirés de l'« Institution du prince chrétien » d'Érasme (« Institutio Principis Christiani, saluberrimis referta praeceptis », 1515). Dans BP16 (Bibliographie des éditions parisiennes du 16e s.), seulement 5 exemplaires repérés.

Estimation : 200/300€


Lot 0008

AVIGNON-MODENE. Exposition en requisition pour messieurs les Consuls de la Communauté du présent lieu de Modenne [sic]. Manuscrit daté 1693 de 28 p. in-folio, signé Ollivier./ TESSIER. Rapport de Tessier, « architecte de la province du Comtat, ensuite de la commission qui m'a été donné en vertu de son ordre en datte du 18 du courant. Après m'être transporté au lieu de Modenes et y avoir fait toutes les vérifications [...] ». Son rapport concerne l'état du chemin du village de Modene à Avignon. Manuscrit in-folio, 5 p., daté de 1767 et signé./ Copie de la lettre ecrite par Son Exce Mgr L'Archevêque aux Consuls du lieu de Modene, le 1er mars 1767. Manuscrit de 1 page in-folio./ Extrait des registres de la Secretairerie d'Etat de la Legation d'Avignon. Manuscrit daté du 17 février 1767, 3 p. in-folio./ Extrait des registres de la Secretairerie d'Etat de la Légation d'Avignon. Manuscrit daté du 27 février 1767, 2 p. in-folio./ Ces cinq manuscrits sont tous relatifs à l'état du chemin entre Avignon et Modene (Vaucluse).

Estimation : 30/60€


Lot 0009

Impression liégeoise.- [BARBERI (Giovanni)]. Procès de Joseph Balsamo, surnommé le comte de Cagliostro, commencé devant le Tribunal de la Ste. Inquisition en décembre 1790, et jugé définitivement par le Pape le 7 avril 1791. Avec des éclaircissemens sur la vie de Cagliostro, et sur les différentes sectes de Francs-Maçons. Ouvrage traduit sur l'original publié à Rome [...]. Liege, J.J. Tutot, 1791, in-12, 295-1 blanche p., demi-veau vert bouteille lég. postérieur, dos lisse orné, titre doré (usures). Bon exemplaire de cette rare impression liégeoise. Giuseppe Balsamo (1743-1795), dit Alessandro, comte de Cagliostro, est un aventurier italien. Lié avec le cardinal de Rohan, Cagliostro devait être fatalement mêlé à la célèbre affaire du Collier. Le 23 août 1785, il fut arrêté ; Mme de La Motte l'accusait d'avoir reçu le collier des mains du cardinal de Rohan et de l'avoir dépecé. Renvoyé de l'accusation par l'arrêt que rendit le parlement, le 30 mai 1786, Cagliostro put sortir de la Bastille. À partir de 1786, l'obscurité se fait sur l'existence de Cagliostro. Après un séjour de deux ans à Londres, il se rendit à Bâle, à Bienne, à Aix-les-Bains en Savoie, à Turin, à Gênes, à Vérone, enfin à Rome, où, le 23 décembre 1789, la police de l'inquisition le fit saisir et emprisonner au château Saint-Ange. Le 7 avril 1791, un arrêt le condamna à mort, comme « pratiquant la franc-maçonnerie ». La peine fut commuée en prison perpétuelle, qu'il subit au château de Léon.

Estimation : 30/60€


Lot 0010

BEAUMARCHAIS (Pierre-Augustin Caron de).

Les deux amis, ou le négociant de Lyon. Drame en cinq actes en prose représenté pour la première fois sur le Théâtre de la Comédie Française à Paris, le 13 janvier 1770. Paris, Veuve Duchesne et Merlin, 1770, 8°, IV-163p., reliure moderne bradel demi-maroquin vert à longs grains, dos lisse, auteur, titre, date et fleuron dorés, non rogné (petit manque à la coiffe supér.) (reliure signée Franz). Edit. orig. Bien complet des 7 pages de musique in fine. Bon exemplaire peu courant (Cordier, 28 ; Tchemerzine, II, 8).

Estimation : 25/50€


Lot 0011

Coutumes de Bourgogne.- [BEGAT (Jean) et DEPRINGLE (Guillaume)]. La coustume du duché de Bourgongne enrichie des commentaires faicts sur son texte par les sieurs Begat, président, et Depringle advocat au parlement de Dijon, et de plusieurs observations faictes par divers advocats de la Province, et plusieurs arrests rendus pour l'explication des articles de ladite Coutume, ensemble un traicté des mains-mortes, et des censes, faict par Monsieur Begat, et un traité particulier faict par Monsieur Sounert, et autres. Imprimé à Lyon, et se vend à Câmon sur Saône, chez Pierre Cusset, 1652, 4°, [40]-356-[8] p. Avec (les deux oeuvres se trouvent toujours ensemble) : Discours du procez pendant au Parlement de Grenoble par evocation entre Marceline Pivert de Viteaux [...], et Monsieur maistre George de Souvert [...]. 1652 (en fin : Lyon, de l'imprimerie de Iean Gregoire, 1652), 4°, 182-[1]-1 blanche p., ensemble reliés en plein vélin de l'époque. Juriste français, né et mort à Dijon (1523-1572), Jean Bégat a fait toute sa carrière au Parlement de Dijon où il fut successivement avocat, conseiller et, durant la dernière année de sa vie, président. Il a laissé sa trace dans l'histoire en 1563, comme député de son corps auprès de Charles IX afin d'obtenir la révocation des édits accordant le libre exercice du culte aux Protestants. Rare surtout en bel état.

Estimation : 150/200€


Lot 0012

BERNARDIN de SAINT-PIERRE. Études de la nature. Troisième édition, revue, corrigée et augmentée. Bruxelles, B. Le Francq, 1788-1789, 5 vol. in-12, [4]-XLVIII-24-357 (saut de 36 à 73 sans manque)-1 blanche, [4]-361-1 blanche, [4]-398, [4]-361-1 blanche-[3]-1 blanche et [4]-LIV-[2]-344 p., 5 planches h. t., dont frontispice au 1er vol. et 4 planches dépliantes, plein veau brun flammé de l'époque, dos lisses ornés, pièces de titre et de tomaison maroquinées rouge (qq. minimes accrocs). Bel exemplaire de cette édition bruxelloise. Constamment rééditées, depuis leur première publication en 1784 jusqu'à la fin du 19e s., les « Études de la nature » ont eu sur la littérature et la philosophie française une influence aujourd'hui méconnue. Entre le rousseauisme dont il se réclame et le premier romantisme qui s'en inspirera, Bernardin de Saint-Pierre brosse, dans une écriture somptueuse, le panorama d'une nature bienfaisante dans la moindre de ses parties. Ce vaste système, fondé sur un finalisme généralisé, prétend englober tout le champ du réel et du savoir humain. Il se développe en théorie de la science, en métaphysique, en esthétique et en théologie. Il emprunte sa matière à l'histoire naturelle et à la science de son temps, aux récits de voyage, à la biographie de l'auteur.

Estimation : 100/150€


Lot 0013

BEYDAELS DE ZITTAERT (Charles), 1747-1811. Lettre manuscrite de confimation de noblesse, signée Beydaels de Zittaert, de Monsieur Duval, Chevalier héréditaire, dont le père était greffier de la ville et terre de Leuze en Hainaut, datée Bruxelles, 4 mars 1791, 2 pages in-folio sur 1 double feuillet en peau de vélin, armes de la famille Duval peintes en tête de la page 1. Sceaux à sec du Héraut d'armes de Bruxelles et celui à ses armes. Beydaels de Zittaert était conseiller de l'Empereur d'Autriche, son lieutenant premier, Roi d'Armes dit Toison d'or, aux Pays-Bas et Cercle de Bourgogne, chef de sa chambre héraldique, Chancelier de l'Ordre de la Toison d'Or. Il émigra de Bruxelles à Vienne en 1794 à l'approche des troupes françaises.

Estimation : 75/100€


Lot 0014

Rarissime Bible flamande illustrée du 16e s.- Bible.- Dat gheheel nieuwe Testament ons heeren Jesus Christi. Beschreven door dat ingheven des heylighen Gheests / vanden heylighen Apostolen ende Evangelisten / met grooter neersticheyt ghecorrigeert ende oversien. Hier sijn bigheset die Epistelen uit den ouden Testament / diemen iaerlicx houdt inder heyligher kercken. Antwerpen, Hans van Remunde, 1553 [on peut lire en effet au colophon (recto du feuillet ff 8 et dernier ; verso blanc)] : « Ghedruct Thantwerpen op de Lombaerde veste / By my Hans van Remunde. Int iaer ons Heeren. M.D. ende LIII. » Un volume in-8° (15 x 10,5 cm) de 61 cahiers de 8 feuillets (A-z, A-L, aa-yy, AA-FF), soit 488 feuillets, en réalité 481 car il manque 7 feuillets (qq 8, rr 1 et 8, zz 1 et 8, AA 1 et CC 1), nombreux bois dans le texte et presque à pleine page (ceux illustrant l'Apocalypse semblent s'inspirer de Dürer, par exemple au f. yy 6 : « Saint Jean mangeant le livre »), lettrines historiées, reliure de l'époque en veau brun estampé à froid, ais de bois. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce livre a été consulté, comme c'est souvent le cas, le veau de la reliure est presque détaché des plats et présente des manques, l'ouvrage lui-même a des traces d'usage et de manipulation et présente à quelques pages des déchirures avec des manques (les cahiers E et F ; les feuillets Fbb 3 et 4, yy 1 à 3), le f. AA 8 est détaché et effrangé. La page de titre est salie et les premiers feuillets sont effrangés. Le dos du livre est fortement incurvé. Malgré tout l'ouvrage est dans son « jus » et témoigne de la piété de ses possesseurs. Cette édition semble rarissime ; nous n'avons pas retrouvé d'exemplaire parmi les Bibles flamandes imprimées à la même époque et ayant quelquefois presque le même titre. Hans van Remunde (autres graphies : Rueremonde, Ruremundensis, Van Remonde, Van Rueremonde), originaire de Roermond (Pays-Bas) ou d'Anvers, est apprenti imprimeur chez Jacob Orbach en 1530. Peut-être fils de l'imprimeur-libraire d'Anvers Christoffel Van Ruremund(e), lui-même originaire d'Eindhoven, et vraisemblablement apparenté à un Hans (I) Van Ruremunde, imprimeur à Anvers puis à Londres jusque vers 1538. Exerce à son compte à Anvers en 1536, à Cologne de 1538 à 1544 puis à Zwolle (Pays-Bas) jusqu'en 1553. Obtient en octobre 1548 un octroi d'imprimeur pour Anvers, où il se fixe en 1553 et où il aurait exercé l'imprimerie et la librairie jusqu'en 1577 au moins (https://www.idref.fr/168548119).

Estimation : 400/600€


Lot 0015

« Un des plus beaux monuments de la typographie elzévirienne ».- Bible.- La Sainte Bible, qui contient le Vieux et le Nouveau Testament. Edition nouvelle, faite sur la version de Genêve, reveuë, et corrigée ; Enrichie, outre les anciennes Notes, de toutes celles de la Bible Flamande, de la plus-part de celles de M. Diodati, et de beaucoup d'autres ; De plusieurs Cartes curieuses, et de Tables fort amples, pour le soulagement de ceux qui lisent l'Ecriture Sainte. Le tout disposé en cet ordre, par les soins de Samuel Des Marets [...], et de Henry Des Marets son fils [...]. Amsterdam, Louys et Daniel Elzevier, 1669, 2 vol. grand in-folio (45,5 x 30 cm), [42, dont titre-frontispice et titre]-366 f., 2 cartes et 1 plan (Jérusalem), et [4]-162-[4, dont titre pour le Nouveau Testament]-202-70 f., 2 cartes, plein maroquin brun à larges grains estampé à froid sur ais de bois, dos à nerfs (qq défauts à la reliure, début des mors fragilisés, qq. brunissures et taches, qq. petits travaux de vers). Pastiche de reliure du 19e s. sans doute gardant les ais de bois de la reliure originelle car il existe des exemplaires reliés sur ais de bois avec fermoirs, baguettes d'angle, etc. conservés à la BnF et à la BM de Douai. Impressionnant exemplaire de cette édition originale. Titre frontispice de Berchem, cartes sur feuillet double et plan de Jérusalem sur feuillet double replié, gravées par A. Blotelingh et J. Visscher, d'après N. Berchem.. Lettrines, culs-de-lampe. Texte imprimé sur 2 colonnes. Version de Genève (texte de Charenton-Paris) révisée par Samuel Desmarets, avec de nombreuses notes en marge et en bas de pages en caractères minuscules. Contient les Apocryphes, y compris Maccabées 3. Le N.T. a un titre propre. Bien que leur association ait pris fin en 1664, le nom de Louis Elzevier figure à côté de celui de Daniel car, d'après Willems (n° 1402), l'article Bible avait été réservé lors de la liquidation et Louis restait intéressé dans l'affaire. Marque à la Minerve aux titres. « Un des plus beaux monuments de la typographie elzévirienne » et sans doute le chef-d'oeuvre de Daniel Elzevier (Willems, 1402 ; Pieters, Annales, 295-296 ; Darlow et Moule, 3761 ; Delaveau et Hillard, 494).

Estimation : 1000/1500€


Lot 0016

Plein maroquin aux armes.- Calendrier de la Cour de leurs Altesses royales Marie-Christine [...] et Albert [...]. Pour l'an de grace MDCCLXXXV. Bruxelles, J. Vanden Berghen, [1785], in-12, [6]-[12, calendrier interfolié de feuillets blancs]-XIV-174 (les 6 premières placées avant le calendrier)-[4] p., plein maroquin rouge de l'époque, plats entourés d'un double filet doré et de motifs floraux dorés, armes (non identifiées) frappées au centre, dos à nerfs décoré (petite fente au plat avant). Marie-Christine de Lorraine, archiduchesse d'Autriche, princesse de Bohême et de Hongrie, duchesse de Saxe (1742-1798), fut gouvernante des Pays-Bas autrichiens de 1780 à 1793, avec son époux, Charles duc de Teschen. Cet almanach donne l'état de la cour ou noms et fonctions des personnes employées par les souverains, la composition des divers conseils et cours, les trésoriers et receveurs de subsides, les naissances royales, la liste des cardinaux, les médecins admis, les horaires des postes, etc. Bel exemplaire.

Estimation : 40/80€


Lot 0017

Cavalerie.- Ordonnance provisoire sur l'exercice et les manoeuvres de la cavalerie, rédigée par ordre du ministère de la Guerre du Ier vendémiaire an XIII. Paris, Magimel, an XIII-1804, 2 vol. in-12, XXIII-514 p., 4 planches dépliantes de musique, et 12 p., 126 planches dont une grande partie dépliantes, demi-chagrin, dos à nerfs ornés de filets doré, titres dorés, monogramme doré surmonté d'une couronne au dernier caisson, tranches dorées pour le 1er vol., doré en tête pour le 2e (traces d'usure, petits manques, bord externe de qq. planches effrangées, déchirure à une planche sans manque). Bel exemplaire.

Estimation : 50/100€


Lot 0018

Edition liégeoise illustrée.- CERVANTES (Miguel de). Les Principales aventures de l'admirable Don Quichotte représentées en figures par Coypel, Picart le Romain et autres habiles maîtres [Boucher, Cochin, Lebas, Trémollières] ; avec les explications des XXXI planches de cette magnifique collection, tirées de l'original espagnol. Liège, J.F. Bassompierre, 1776, in-folio, VIII (y compris le titre)-356 p., 1 vignette au titre et 31 planches hors texte, pleine basane brune, dos richement orné à 5 nerfs, triple filet doré fleuronné aux angles sur les plats, contreplats bordés d'une dentelle dorée, tête dorée (1 accroc au plat supér.). Deux tirages parurent en même temps, l'un in-4, l'autre in-folio. Le livre est dédié au prince-évêque Velbruck, avec ses armoiries gravées en-tête de la dédicace. Célèbres illustrations gravées pour la première fois en 1724 et qui servirent à illustrer plusieurs éditions. Il s'agit dans cette édition liégeoise, du second tirage des planches de l'édition de La Haye, 1746 (de Theux, 649 ; Cohen, 218). Bel exemplaire.

Estimation : 250/300€


Lot 0019

Chapitre noble d'Andenne.- Inventaire et preuves des XXXII. Quartiers de Noble Damoiselle Jossine Caroline d'Arschot, de Schoonhoven, fille legitime de Nble Seigneur Mess.re Jean d?Arschot, de Schoonhoven, Seigneur de Lantremange, etc. et de Noble Dame, Madame Anne de St Fontaine sa Compagne. Demandez par les Nobles Dames du Noble Chapitre d'Andenne. Sans lieu ni date, in-folio, [4]-32 p., + 1 f. d'errata, 3 tableaux généalogiques dépliants sur simple ou double page, demi-veau glacé bleu foncé du 19e siècle, dos à 5 nerfs entièrement orné de motifs dorés (1 tache d'encre à 1 f.). Ex-libris de Valenzi. Bel exemplaire.

Estimation : 30/60€


Lot 0020

CHARLES DE LORRAINE. Lettre autographe signée « Charles de Lorraine », datée de Bruxelles, 25 août 1777, sur son papier à en-tête imprimé énumérant tous ses titres, dont celui de Lieutenant Gouverneur et Capitaine Général des Pays-Bas (1 page in-folio). Il demande à son correspondant, magistrat de Bruxelles, son avis sur une requête adressée à l'Impératrice Marie-Thérèse faite par Antoine Gilbert. Cette requête jointe (8 p.) donne l'état des finances de son commerce européen de dentelles qui est bénéficiaire mais dont les débiteurs sont très nombreux, liste détaillée de ceux-ci parmi lesquels on trouve : la Princesse Galitzin, le Comte de Konigsegg, le Comte de Manteuffel, le Prince Poniatoffsky frère du Roi de Pologne, le Comte Potosky, le Roi de Pologne qui doit 18.000 livres, la Comtesse d?Auleville de Paris, le Comte Potemkine... Intéressant document.

Estimation : 50/75€


Lot 0021

CHARLES DE LORRAINE. Lettre autographe signée « Charles de Lorraine » adressée au Colonel Viana, datée de Bruxelles, le 10 octobre 1765, 1/2 page in-folio, papier bordé de noir. "Monsieur, Sa Majesté l'Impératrice Reine ayant résolu après la mort de feu Sa Majesté l'Empereur Ferdinand I de glorieuse mémoire, de charger Sa Majesté l'Empereur Joseph II aujourd'hui glorieusement regnant de la corégence de ses Roïaumes et Etats Héréditaires. Je vous en préviens, Monsieur, pour votre connaissance en vous rapellant le Serment de fidélité preté en 1740 à Sa Majesté l'Impératrice Reine Apost. et à son auguste Postérité auquel je dois vous renvoier [...]./ Lettre autographe du maréchal de Los Rios adressée au Colonel Viana, datée de Bruxelles, 19 août 1761, 4 pages in-folio. Il se plaint que de nombreux officiers se font remplacer sans aucune raison valable.

Estimation : 75/100€


Lot 0022

CHARLES VI, Empereur d'Autriche.- Lettre patente de noblesse accordée par l'Empereur Charles VI à Dominique de Behault, Lieutenant Prevost de la Ville de Mons. Manuscrit in-folio sur peau de vélin (8 pages sous couv. muette en vélin (salie). Il est daté de Vienne, 26 avril 1726, signé par l'Empereur et d'autres personnalités, armoiries peintes au centre d'une page, sceau pendant en cire rouge de l'Empereur protégé par un boîtier métallique. Ce titre de noblesse lui est accordé car « il aurait eu l'honneur de nous servir en faisant fournir par les ordres ordinaires les chariots de vivres et de munitions comme aussi les pionniers que l'on aurait demandé sur la Prévosté de Mons dans toutes les campagnes et sieges que nos armes auraient faits aux dits Païs-Bas [...] ». Charles III de Habsbourg (1685-1740) empereur des Romains sous le nom de Charles VI et roi de Hongrie sous le nom de Charles III (1711-1740). Il fut également prétendant au trône du royaume d'Espagne (1703-1714), roi de Sardaigne (1713-1720), roi de Naples (1714-1738), roi de Sicile (1720-1735), duc de Parme et Plaisance (1735-1740). Son règne fut marqué par les questions liées aux querelles de succession des dynasties européennes tandis que la sienne allait ouvrir un conflit généralisé.

Estimation : 100/150€


Lot 0023

Mis à l?Index.- CHASSAING (Bruno). Privilegia regularium, quibus aperte demonstratur regulares ab omni ordinariorum potestate exemptos esse : necnon in utraque hierarchia iurisdictionis et ordinis locum habere. In duas partes divisa. Editio tertia ab eodem auctore correcta, aucta, et illustrata. Valentiae [à Valence], Apud Ludovicum Muguet, 1655, in-folio, 8-342 p. + pp. 9-19, 1 blanche + [12] p. (plusieurs erreurs de pagination sans manque, dont saut de 70 à 79), plein vélin de l'époque (tache brune au plat arrière, qq. rousseurs et bruniss., petite tache brune dans la marge supér. blanche de plusieurs feuillets). Bon exemplaire. Bruno Chassaing (1590-1669) né en Aquitaine, était Franciscain récollet de la Province de Valence en France, pénitencier à Rome et à Syracuse. Il défend dans cet ouvrage l'exception des religieux à l'égard de la juridiction des évêques. Mis à l'Index le 29 mars 1661 (Bujanda, XI, 215).

Estimation : 75/100€


Lot 0024

CHAUFEPIÉ (Jacques Georges de). Nouveau dictionnaire historique et critique, pour servir de Supplément ou de continuation au Dictionnaire historique et critique, de Mr. Pierre Bayle. Amsterdam et La Haye, Z. Chatelain, H. Uytwerf... ; Leyde, E. Luzac, Lejeune ; La Haye, Pierre de Hondt, 1750-1756, 4 vol. in-folio, pleine basane brune marbrée de l'époque, dos à 6 nerfs ornés de caissons dorés, pièces de titre et de tomaison (manques aux coiffes supérieures, en tête et pied de dos, coins usés, rel. légèrement frottées, feuillets brunis, travail de vers marginaux aux tomes 3 et 4). Jacques-Georges Chauffepié (ou Chaufepié) (1702-1786) est un biographe, ministre calviniste, et prédicateur français. Le projet de faire un supplément au dictionnaire de Bayle avait été formé à la mort de ce philosophe, mais ne fut pas exécuté. Quelques gens de lettres anglais ayant donné une traduction anglaise de l'ouvrage de Bayle en 40 vol., avec des additions considérables, on proposa à Chauffepié de traduire en français les additions faites en Angleterre. Ces additions consistaient, soit en complément des articles de Bayle, soit en articles nouveaux. II consacra plusieurs années à ce travail, et fit lui-même de nouvelles additions et des articles nouveaux. Sur près de quatorze cents articles qu'on trouve dans son dictionnaire, plus de six cents, presque tous anglais, sont traduits sans additions de la part de Chauffepié ; deux cent quatre-vingts environ sont retouchés par lui ; cinq cents articles environ sont entièrement de lui. Chauffepié n'a ni le piquant ni le cynisme de Bayle. II respecte le caractère de ministre dont il était revêtu. Il redresse quelquefois les auteurs anglais, et fait partout preuve d'une grande érudition. Ce n'est que dans un ouvrage de cette étendue qu'on peut se permettre des notes explicatives du texte, ou des dissertations, sur quelques points curieux d'histoire ou de littérature.

Estimation : 100/200€


Lot 0025

Impression liégeoise.- Conduite des domestiques et des ouvriers, ou Instructions pour le bonheur et la perfection de leur état, avec les offices de l'Eglise et des prières pour les diverses circonstances de leur vie. Ouvrage qui peut servir aux confesseurs [...]. Par M. l'abbé P*****. Liege, Lemarie [sic], 1790, in-12, [4]-439-[1] p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (mors avant fendu, coiffe supér. renforcée au papier collant). Impression liégeoise rare. Pas dans De Theux.

Estimation : 30/60€


Lot 0026

Grand Conseil de Malines.- DU LAURY (Remi-Albert). La jurisprudence des Pays-Bas autrichiens établie par les arrêts du Grand Conseil de Sa Majesté imperiale et catholique, resident en la ville de Malines ; auxquels sont ajoutés quelques décrets portés au Conseil privé de Sadite Majesté. Première édition en deux volumes in octavo, augmentée de quelques arrêts du même Conseil. Bruxelles, J. Moris, 1761, 2 vol. in-12, [6]- XX-538-54 et [2]-XX-588-69-[2] p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs ornés, pièces de titre et de tomaison (les pièces de titre manquent, une coiffe arasée, usures). Recueil de droit coutumier et de droit romain, avec commentaires, composé par le jurisconsulte gantois Du Laury (ca 1650-1716) et publié après sa mort par son disciple P.-C.-M. de Saint-Vaast. « Le recueil de Du Laury n'est point une simple compilation érudite : on y voit le travail individuel d'un juriste expérimenté, et ses arrêts sont souvent accompagnés de véritables dissertations où le droit coutumier et le droit romain sont également bien traités » (cf. Biogr. nat., VI, 269 ; Dekkers, 97).

Estimation : 75/100€


Lot 0027

DUMONT (Gabriel). Sermons sur divers textes de l'Écriture sainte. Par feu Mr Gabriel Dumont, Pasteur de l'Eglise Wallonne, et Professeur en Langues Orientales et Histoire Ecclesiastique à Rotterdam. Rotterdam, Daniel Beman, 1750, 8°, [6] ff., 495 p., portrait gravé hors texte, plein vélin ivoire, titre à l'encre au dos (feuillets un peu brunis) (reliure hollandaise de l'époque). Edit. orig. Né à Crest (Dauphiné) en 1680, Gabriel Dumont fuit la France avec son père après la révocation de l'Édit de Nantes. Il devient pasteur de l'Eglise française de Leipzig puis s'installe en 1720 à Rotterdam où il meurt en 1748. Sa vaste érudition lui permit d'enseigner les langues orientales et l'histoire ecclésiastique. Il a laissé quelques rares ouvrages. Bon exemplaire dans une agréable reliure du temps.

Estimation : 25/50€


Lot 0028

L?ouvrage le plus recherché d'Eisenberg.- EISENBERG (Friedrich Wilhelm). La Perfezione e i difetti del Cavallo. Opera del Barone d'Eisemberg, direttore e primo cavallerizzo dell'Accademia di Pisa. Dedicata alla Sacra Cesarea Real Maesta dell'Augustissimo Potentissimo invittissimo Imperatore Francesco I, duca di Lorena et di Bar ec. Gran-duca di Toscana ec. ec. ec. Firenze, Stamperia Imperiale, 1753, in-folio, [4]-CXLIII-[1 blanc] p., titre-frontispice dans un cartouche de style rococo à têtes de chevaux contenant le titre en français « L'Anti-maquignonage pour éviter la surprise dans l'emplette des chevaux » et 25 pl. gravées en taille douce par C. Gregori d'après les dessins de l'auteur dont 2 répétées (au total 119 figures représentant diverses tares affectant les chevaux), plein veau marbré de l'époque, dos à 6 nerfs orné de caissons dorés, pièce de titre, tranches rouges (petit manque à la coiffe infér., qq. épidermures, coins usés, petite trace d'humidité au bord externe des derniers ff.). Texte bilingue italien-français. Première édition. L'ouvrage le plus recherché d'Eisenberg, écuyer, hippologue et dessinateur allemand du XVIIIe siècle, directeur et premier Écuyer de l'Académie de Pise. « Belle impression sur beau papier. Les planches sont finement gravées (...). Ses ouvrages ne sont pas très rares, sauf l'édition de 1743 du Manège moderne et la belle édition franco-italienne de l'Anti-Maquignonnage de 1753 » (Mennessier de La Lance, I, 438). Bel exemplaire.

Estimation : 1200/1500€


Lot 0029

Un imprimeur belge à Salamanque au 16e siècle.- FARFAN (Francisco). Tres libros peccado de la simple fornicacion : donde se auerigua, que la torpeza entre solteros es peccado mortal, segun ley divina, natural y humana ; y se responde a los enganos de los que dizen que no es peccado. En Salamanca, por los Herederos de Matthias Gast., 1585, petit in-12, titre, [18]-904 (pour 924)-[20] p., demi-basane brune du 19e siècle, dos lisse, titre et filets dorés (rel. usée, plus. ff. brunis, mouill. marge supér., titre détaché, court de marge supér. avec perte d'une partie de la pagination et de la rubrique, pp. 945/46, 959/60 et dernier feuillet déchirés avec pertes de texte). (Réf. J. Rossiaud, Amours vénales. La prostitution en Occident, XIIe-XVIe siècles. P., Aubier, 2010, p. 319). Originaire d'Anvers, Matthias Gast aurait d'abord exercé la librairie à Medina del Campo avant de s'établir libraire à Salamanque (en 1547 ou peu avant) ; y exerce aussi l'imprimerie à partir de 1558. Gendre de l'imprimeur Juan de Junta (Giunta), dont il semble avoir dirigé un temps l'atelier de Burgos. Reste cependant en relation avec Anvers où il retourne de temps à autre (notamment entre 1558 et 1561) et où il a pour correspondants Martin II Nutius et Christophe Plantin. Décédé peu avant le 8 oct. 1577 (veuve attestée à cette date). Très rare.

Estimation : 100/150€


Lot 0030

Feux d'artifice.- Manière de faire l'artifice. Différentes manières de faire des fusées volantes. Manuscrit (fin 18e siècle) sur papier, 12 pages 8°, couv. muette + 1 feuillet 4° recto verso. Intéressant document, car il s'agit ici des données pratiques directement utilisées par l'artificier, sous une chemise postérieure, étiquette de titre au 1er plat.

Estimation : 50/75€


Lot 0031

Impression vénitienne du 16e s.- FOLLERIO (Pietro). Canonica criminalis praxis [...]. Venetiis, Ex Officina Marci de Maria Salernitani, 1561, petit 4°, [58]-2 blanches-334-1 blanche-[1 (marque typographique)], plein vélin ancien (reliure détachée). Quelques annotations anciennes. De la bibliothèque de Francesco Maria Piccolomini (mort en 1599), évêque de Montalcino (1554-1599 et de Pienza (1563-1599). On lit en effet dans la marge infér. du titre : « Francisci Mariae Piccolominei episcopi Ilcinensis ». Belle impression vénitienne du 16e de l'édition originale de ce traité du juriste italien Pietro Follerio (voir Maria Teresa Napoli, dans Dizionario Biografico degli Italiani, 48, 1997).

Estimation : 100/150€


Lot 0032

Trois grandes cartes.- GANDINI (François). Itinéraire de l'Europe. Soigneusement revu, corrigé et considérablement augmenté sur la guide [sic] des voyageurs en Europe de M. Reichard. Quatrième édition. Milan, Imprimerie Manini et Rivolta, 1821, 216 p., 3 cartes dépliantes, broché, à toutes marges (bords des feuilles empoussiérés et effrangés, un cahier détaché). Exemplaire sans les 10 figures hors texte, mais bien complet de ses trois grandes cartes : 1. Carte de l'Europe de 37 x 40 cm ; 2. « Carta postale del Regno Lombardo Veneto e della Monarchia Austrica » de 43 x 49 cm ; et 3. Route de Paris à Milan de 37 x 83 cm.

Estimation : 75/100€


Lot 0033

Exemplaire de Viollet-le-Duc.- GOMICOURT (Jacques du Bois de). Sentences et Proverbes italiens. Tirés de plusieurs auteurs tant anciens que modernes, et traduits en françois pour l'utilité de ceux qui veulent apprendre l'une et l'autre langue. Lyon, Ant. Boudet, 1702, in-12, 3 ff., 199 p., plein veau fauve, dos à 4 nerfs orné de filets dorés, pièce de titre, triple filet doré d'encadrement sur les plats, coupes filetées, dentelle intérieure, tranches dorées, ex-libris de Viollet-le-Duc (reliure du XIXe siècle). Edit. orig. Ce gentilhomme picard vécut à Rome où il donna en italien une grammaire française.

Estimation : 50/100€


Lot 0034

[GOULIN (Jean) et JOURDAIN (Anselme)]. Le médecin des dames, ou l'art de les conserver en santé. Paris, Vincent, 1771, in-12, XXIII-[1]-480 (467-480 : catalogue du libraire) p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs orné (coiffe supér. en partie arasée, qq. accrocs). Bon exemplaire. Cet ouvrage comporte 3 parties : 1° Précautions nécessaires pour conserver la santé. Cette partie est riche en conseils d'hygiène. Des chapitres sont consacrés à l'alimentation, au sommeil, au mariage, à la génération, à la grossesse. 2° Des maladies des différents âges (enfance, adolescence, puberté, âge « viril » , âge avancé et âge « décrépit »). Des chapitres sont consacrés aux précautions à prendre pour corriger les difformités naissantes des cheveux, des yeux, du nez. 3° Maladies particulières « auxquelles on peut apporter soi-même les premiers secours » (piqûres d'abeille, aphtes, descente de matrice, migraine) Il s'y associe un supplément : « Extrait de la toilette de Vénus » . On y trouve de nombreuses recettes de beauté. Cet ouvrage est attribué à Goulin et à Jourdain. Jean Goulin (1728-1799) devint professeur adjoint de médecine légale et histoire de la médecine à la Faculté de médecine de Paris. Anselme Jourdain (1734-1816), né à Paris, où il étudia la médecine, se consacra à l'art dentaire, à la stomatologie et à la rhinologie.

Estimation : 40/80€


Lot 0035

GUILLET. Les arts de l?homme d'épée, ou le dictionnaire du gentilhomme. Divisé en trois parties, Dont la première contient l'art de monter à cheval. La seconde l'art militaire. Et la troisième l'art de la navigation. Dédié à Monseigneur le Dauphin. Par le Sieur de Guillet. Cinquième édition. Suivant la copie de Paris, La Haye, Adrian Moetjens, 1686, in-12, [12]-527 p. (qq. erreurs de pag.), 3 planches dépliantes, reliure moderne en demi-veau brun, dos à nerfs, pièce de titre. Georges Guillet, dit Guillet de Saint-George (1624-1705), est un comédien et érudit français. Il fut le premier historiographe de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Guillet prit le nom de « Guillet de Saint-George » sous lequel il est généralement connu, en 1661. On lui doit également des relations de voyages dans les pays du Levant.

Estimation : 50/75€


Lot 0036

HALMA (François). Tooneel der Vereenigde Nederlanden, en onderhorige landschappen, geopent in een algemeen historisch, genealogisch, geographisch en staatkundig woordenboek [...] vervolgt door Matthaeus Brouërius van Nidek. Met naukeurige landkaarten en fraaie printverbeeldingen versiert. Leeuwarden, Hendrik Halma, 1725, 2 vol., in-folio, [12]-470-1 blanche et [2]-408 p., plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre (traces d'usure, coiffes arasées, mors fendus à leurs débuts, dos frotté au 2e vol., papier bruni à l'exception des illustrations, déchirures sans perte de papier et petit bord froissé à la carte entre p. 348 et 349 du vol. 1, 1re carte du vol. 2 froissée). Bon exemplaire. Première et seule édition de cette encyclopédie sur les Pays-Bas par l'imprimeur, éditeur, traducteur et lexicographe François Halma (1653-1722). Continuation par M. Brouërius van Nidek (1677-1743). Illustrations : titre allégorique par van der Gouwen d'après J. Goeree, 2 vignettes aux titres, 3 vignettes en-tête (dont 1 par F. Ottens), portrait de l'auteur par F. Ottens d'après A. Boonen, 1 ill. dans le texte, 1 carte sur 1 page (vol. 1, p. 138) et 25 cartes (17, 8) sur double page, entre autres des VII Provinces, Utrecht, Zeeland, Friesland, Groningen, et plusieurs cartes historiques, et 37 portraits (22, 15), surtout de la cour de Hollande avec encadrements allégoriques (Ada, Dirk I, III, Floris I, Charles V, Philippe II...). Titres en rouge et noir. Texte sur 2 col. (Tiele, 447 : Haitsma Mulier/Van der Lem, 202b).

Estimation : 600/900€


Lot 0037

HANDEL (George Frederick). Messiah. An Oratorio in Score. As it was originally perform'd. Composed by Mr. Handel. To which are added his additional Alterations. London, Printed and sold by H. Wright, s.d. (fin 18e siècle), in-folio, portrait de Handel en frontispice (le bas de la gravure est replié, format plus grand que le livre), 1 feuillet de titre, 188 p.+ 35 p. (Appendix), demi-cuir de Russie vert à coins, dos lisse, auteur, titre et filets dorés (rel. frottée, taches rousses au supplément). Rare.

Estimation : 150/200€


Lot 0038

Impression liégeoise.- HARROY (Jean). Traité de géométrie pratique sur le terrain, contenant le calcul, la mesure, le partage des terrains et la réduction des mesures. Avec un nouveau réglement pour la mesure des pierres de taille. De plus, la métode de mesurer les objets inacessibles, et l'usage de la planchette. Liege, l'Auteur et J.F. Bassompierre, 1745, in-12, [12]-178-[2] p., 18 planches dépliantes, pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (coiffes arasées, usures). Bon exemplaire de l'édition originale de ce traité imprimé à Liège et rédigé par un géomètre liégeois.

Estimation : 50/75€


Lot 0039

Foutre !- [HENRIQUEZ (Louis-Marin)]. « Je m'en fouts. Liberté, Libertas, Foutre ! » (à partir du 3e numéro, le titre devient : « Jean Bart, ou suite de je m'en f... ! ») Sans lieu [Paris], De l'Imprimerie de Jean Bart, rue de Chartres n° 70, 1790, 18 fasc. 8° + le 1er en double en contrefaçon, 8 p. par numéro, reliés ensemble en demi-cuir de Russie rouge postérieur, dos lisse orné, titre doré en long (coiffes lég. frottées, cachet au titre). Bel exemplaire de cette tête de série du célèbre journal politique « Jean-Bart » dont le premier et principal rédacteur fut Louis Marin Henriquez (1765-1815), compositeur à l'imprimerie du Cercle social, collaborateur du « Tribun du peuple » et fils du graveur Benoît-Louis Henriquez (1732-1806). Ce journal politique comprend dans la série ici présentée les 18 premiers numéros (sur 181), chaque numéro est composé de 4 feuillets, dont un pour le titre. Jusqu'au n° 106, il fut imprimé chez Antoine Cretté. Rare.

Estimation : 100/150€


Lot 0040

HOLBERG (Mr Louis). Le Théâtre danois. Traduit du danois par Mr G. Fursman. Divisé en six tomes. A Copenhague, Aux dépens du Traducteur et Compagnie, 1746, in-12, 12-436 p., plein veau marbré de l'époque, encadrement d'un triple filet doré sur les plats, dos à nerfs orné de fleurettes dorées, tranches rouges (rel. usée, manque la pièce de titre). Orné de 4 gravures. Edit. orig. Premier volume, seul paru, de ce qui aurait dû être le grand oeuvre de Louis Holberg et de son traducteur Fursma. Il comporte 4 comédies : La Journalière, Henri et Perrine, Le Pottier d'étain politique, ou l'homme d'état imaginaire, La Mascarade. Savant et dramaturge danois, le baron Holberg (1684-1754), eut une réputation qui dépassa largement les frontières du Danemark. Fursman avait prévu de traduire les 36 comédies écrites par Holberg à ce jour, mais le projet tourna court. Reste que ce volume contient la traduction d'une comédie importante, que Voltaire connaissait et trouve intéressant de citer dans une lettre au cardinal de Bernis (25 mars 1762). Holberg influença certainement des auteurs tels que Gozzi et Goldoni qui le connurent par des traductions vénitiennes parues en 1775 et 1776.

Estimation : 30/60€


Lot 0041

Édition lyonnaise du 16e s.- HORACE. Q. Horatii Flacci Venusini, poetae lyrici poemata omnia, doctissomis scholijs illustrata. Lugduni [à Lyon], apud Seb. Gryphium, 1533, 8°, 326-1 blanche-[1 (marque typographique)] p., reliure en veau brun aux plats estampés à froid, dos à nerfs (reliure ancienne restaurée, dos refait, plats remontés, mors frottés, p. de titre frottée, dernier f. souillé). Très nombreuses annotations anciennes aux 40 premières pages. Nous n'avons pas repéré d'exemplaire conservé en France de cette édition lyonnaise... (Baudrier, VIII, 72).

Estimation : 150/200€


Lot 0042

[JONVAL (Pierre Cabanès de)]. Les erreurs instructives, ou Mémoires du comte de***. Londres, et se trouve à paris, Cuissart et Prault, 1765, 3 parties en 3 vol. in-12, [4]-VI-200 (1-72, 48-72, 97-200), [4]-192 et [4]-216 p., plein veau fauve glacé de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison maroquinées vert bouteille et marron (qq. infimes défauts). Très bel exemplaire de ce curieux roman. La « Bibliothèque universelle » le nomme « Cabanis-Jonval, Pierre » et le fait naître à Alais en 1725, et mourir à Bruxelles en 1780. Le seul document un peu précis le concernant est une lettre du libraire lyonnais Delaroche, du 21 mars 1771, qui présente à Weissenbruch propriétaire du « Journal encyclopédique », un journaliste, véritable « bibliothèque vivante » : Cabanès de Jonval, originaire d'Arles, qui « a eu part à bien des ouvrages qui ont eu du succès ». Jonval s'installe à Bouillon, où il mourra en 1778 (Jean Sgard, dans Dictionnaire des journalistes).

Estimation : 50/75€


Lot 0043

Orné de 16 planches.- Judaïca.- ARIA MONTANUS (Benedictus). Antiquitatum libri IX. [...]. Lugduni Baravorum [à Leyde], Ex Officina plantiniana, Apud Franciscum Raphelengium, 1593, 4°, [4]-200 p., 16 planches dépliantes, dont le grand planisphère, 2 grandes cartes d'Israël, etc., plein vélin de l'époque à petits rabats (les bords de la reliure gondolent légèrement et portent des traces anciennes d'humidité, rousseurs intérieures et bords des pages brunies, qq. déchirures sans perte de matière). (Christie a proposé en 2006 un ex. avec 13 planches et cite Adams M1630 qui décrit un ex. avec 11 planches et un autre avec 15 planches. Il faut bien 16 planches...). Édition originale. Arias Montanus, né à Fregenal de la Sierra en 1527 et mort à Séville en 1598, entre chez les Bénédictins vers 1559 après avoir étudié à Séville et Alcala. La célèbre Bible polyglotte, imprimée à Anvers par Plantin entre 1571 et 1580, contient ses notes et est augmentée de ses « Paraphrases chaldaïques ». « Ses neuf livres des Antiquités judaïques sont les plus estimés. Ils se trouvent aussi dans la Polyglotte d'Anvers et dans les grands recueils d'Angleterre » (Hoefer). L'ouvrage est illustré d'un planisphère et de deux cartes de la Terre-Sainte auxquels s'ajoutent des plans de monuments. Rare complet.

Estimation : 2000/3000€


Lot 0044

LAFAYE (Georges de)]. Principes de chirurgie. Paris, D'Houry, 1746, in-12, VIII-370-[3]-1 blanche p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs orné (coiffe supér. arasée, mors avant en partie fendu, petits manques). Bon exemplaire de cette édition originale. Lafaye (1699-1781) était démonstrateur à l'Académie royale de chirurgie de Paris. Ce professeur, disciple de La Peyronnie, « servit son art par son savoir et son habileté ; il opérait bien et il écrivait avec ordre et précision. Ce caractère est marqué dans ses Principes de Chirurgie » (Quérard). Ce livre eut d'ailleurs beaucoup de succès et fut réimprimé jusqu'au 19e s. (Quérard, IV, 390 ; Barbier, III, 1028).

Estimation : 50/75€


Lot 0045

LE ROY (Jacques).

Notitia Marchionatus, Sacri Romani Imperii, hoc est Urbis et Agri Antuerpiensis, Oppidorum, Dominiorum, Monasteriorum, Castellorumque sub eo. In qua origines et progressus illorum eruuntur, ex Archivis Regiis, Oppidanis, Monasticis, Principumque diplomatibus et sigillis, et sepulchralibus episcoporum, Praelatorum, et Nobilion monumentis. Amstelaedami [Amsterdam], apud Albertum Magnum, 1678, in-folio, titre-frontispice par Abraham van Diepenbeke (le blason est gravé au verso et non sur une planche séparée), 504-[4 tables] p. (sans le titre et les 2 ff. liminaires), plein veau brun de l'époque, dos à 6 nerfs orné de fleurons dorés dans un cadre d'un filet et d'une roulette dorés (coiffe supér. déchirée, 1 mors fendu sur 2 cm, petits trous de vers dans la marge infér. de qq. ff., légères mouillures). Bel ex-libris gravé du 18e siècle de Josephus Van Heurck. Description chorographique du marquisat d'Anvers divisé en dix pays dont, outre Anvers : Ryen, Zandhoven, Herentals, Geel, Hoogstraten, Turnhout, Breda, etc. Comporte 69 planches hors texte ou dépliantes (sur 72) : cartes, plans, vues topographiques de châteaux et lieux de plaisance, monuments... Les 135 gravures dans le texte, dont la grandeur varie, figurent exclusivement des armoiries ou des stèles, épitaphes et monuments funéraires.

Estimation : 500/750€


Lot 0046

Lettre de confirmation de noblesse. Manuscrit sur peau de vélin, daté de Montpellier, 14 décembre 1788, in-folio, 16 p. Lettre relative à la requête de François-Pierre d'Espériès, ancien capitane au régiment de Bourbon-Infanterie, chevalier de l'Ordre de Saint-Louis et gouverneur de Valleraugue, commune du Gard, rattachée à la couronne royale en 1780.

Estimation : 25/50€


Lot 0047

Livre de prix de l'Université de Douai.- LIBENUS (Iacob). Tragoediae in sacram historiam Iosephi. Accessit duplex panegyricus : alter de Beatissimâ Virgine, alter de S. Catharinâ. Antwerpiae, Apud Viduam Ioannis Cnobbaert, 1639, in-32, [14]-117-[3] p., plein veau brun moucheté ancien, dos lisse orné (qq. traces d'usure). Sur un papier collé au verso du feuillet de garde avant la mention que ce livre est offert par l'Université de Douai en 1787 au second prix de version grecque accordé à Christian François Delacroix d'Ogimont de Tournai. Le jésuite flamand Jacob Libenus (1603-1678) publie ces deux tragédies pour être jouées dans les collèges jésuites de Malines et d'Anvers. Précieux témoignage de textes néo-latins. Déposant : Parotte

Estimation : 30/60€


Lot 0048

Manuscrit du 15e siècle.- Feuillet d'antiphonaire du 15e siècle. sur peau de vélin, dim. : 55,5 x 39 cm. Beau spécimen.

Estimation : 50/75€


Lot 0049

Manuscrit.- Cours de philosophie morale et de métaphysique, manuscrit en latin, sans doute du 17e s., belle écriture soignée, petit 4°, 224 p. + plusieurs feuillets restés blancs, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné (reliure frottée, manque à la coiffe infér.). Le titre manque. Beau spécimen.

Estimation : 100/150€


Lot 0050

MARIE-THERESE. Lettre patente de noblesse en allemand accordée par l'Impératrice Marie-Thérèse d'Autriche à Franz Michael Valenzi pour s'être distingué pendant la campagne contre la Prusse. Elle est datée de 1778 et signée par Marie-Thérèse. Texte allemand avec traduction officielle en Français. Manuscrit 4° sur peau de vélin (24 p.) et 2 ff. sur papier, sceaux à sec, cartonnage plein papier marbré, étiquette au 1er plat. Orné des armoiries à pleine page. On joint 4 autres documents relatifs à la famille./ "Auszüg des Original Diploms der adelichen Familie von Valenzi". Reconnaissance de noblesse. Texte en allemand avec traduction officielle en français. Elle est datée de Brunne en Autriche, le 19 juin 1808. Manuscrit in-folio (8 pp.), armoiries peintes à pleine page. Le tout est réuni dans une boîte métallique de l'époque./ Diplôme octroyé par le roi Guillaume 1er de Hollande accordant à François Xavier de Valenzi, fils de Franz Michael de Valenzi, ancien officier au service de l'Autriche, le droit d'être incorporé dans la noblesse des Pays-Bas. Manuscrit in-plano carré sur peau de vélin, signé « Willem » et e.a. par le Chevalier Camberlyn d'Amougies, secrétaire de la noblesse de Flandre orientale. Armoiries peintes à la main au centre du diplôme, sceau pendant en cire rouge du roi de Hollande protégé par un boîtier métallique. On joint 5 documents manuscrits et imprimés relatifs à ce diplôme. Le tout est enfermé dans un boîtier métallique à charnières./ Notice sur la famille de Valenzi et ses alliances. S.l., 1844, manuscrit in-folio de 20 pages + feuillets blancs, cartonnage en plein papier marbré de l?époque.. Comporte 12 armoiries peintes à la main./ On joint quelques documents manuscrits sur la même famille. Bel ensemble.

Estimation : 100/150€


Lot 0051

MORERI (Louis). Le Grand dictionnaire historique ou Le Mélange curieux de l'histoire sacrée et profane... Nouvelle et dernière édition revue, corrigée et augmentée. P., Pierre-Auguste Le Mercier, 1732, 6 vol. in-folio, frontispice dessiné par Desmarets et gravé par Duflos.- Supplément... P., La veuve Lermercier, 1735, 2 vol.- Nouveau supplément... P., Jacques Vincent, Coignard, Le Mercier, 1749, 2 vol. Soit 10 volumes en plein veau brun de l'époque, dos à 6 nerfs ornés de caissons dorés, pièces de titre et de tomaison (coiffes et coins restaurés dans un ton plus clair, feuillets brunis, qqs mouill. marginales, traces d'humidité dans les marges infér. affectant le papier de plusieurs ff. aux tomes 4, 6, suppl. 1, nouveau suppl. 1). Le dictionnaire de Moreri a été la première fois édité à Lyon en 1674 en un volume. Il contient principalement des articles historiques et biographiques. On peut dire que c'est le premier grand dictionnaire français des noms propres. Cette encyclopédie, particulièrement riche aux plans géographique et historique, a créé un engouement immédiat dans toute l'Europe, et ce succès a duré presque tout le siècle qui suivit sa parution, entraînant de nombreuses rééditions.

Estimation : 100/150€


Lot 0052

Impression de Carpentras.- Nouveau recueil des Noëls tiré des plus célèbres poètes provençaux et français, enrichi, d'une pratique de dévotion pour honorer le très saint enfant Jésus pendant la quarantaine de Noël. Carpentras, Gaudibert-Penne, sans date (fin 18e / début 19e), in-18, 112 p., demi-veau brun (reliure postérieure, traces d'usure).

Estimation : 25/50€


Lot 0053

Première revue consacrée à la critique littéraire.- « Nouvelles de la république des lettres ». Amsterdam, Henry Desbordes, 1686-1687 (les deux premiers vol. en seconde édition revue et corrigée), 6 vol. de la tête de collection, petits in-12 reliés de même en plein vélin de l'époque (reliures noircies, une reliure détachée). Comprend : vol. [1] : mars-juill. 1684, 543 p. ; vol. [2] : août-déc. 1684, pp. 555-1082 (dern. p. chiffrée par erreur 1076) ; vol. 3 : janv.-juin 1685, 693 p. ; vol. 5 : janv.-juin 1886, 737 p. ; vol. [6] : juill.-déc. 1686, pp. 743-1473, et vol. [8] : juill.-déc. 1687, pp. 665-1395. Les « Nouvelles de la république des lettres » est une revue littéraire créée en 1684 par Pierre Bayle. Il s'agirait du premier périodique à se consacrer uniquement à la critique littéraire. Philosophe protestant, Bayle en fut le principal rédacteur entre mars 1684 et février 1687. Le relais fut pris par Daniel de Larroque (1660-1731), Jean Barrin (1640-1718) et Jean Le Clerc jusqu'en avril 1689. Suspendue pendant dix ans, la revue fut reprise par le pasteur calviniste Jacques Bernard jusqu'en décembre 1710, qui l'interrompt avant de la reprendre en janvier 1716. La dernière livraison a lieu en juin 1718. Bien qu'entièrement rédigée en français, les « Nouvelles de la république des lettres » étaient publiées chaque mois à Amsterdam pour contourner la censure. L'éditeur fut Henry Desbordes de 1684 à 1710. La revue contenait une série de recensions critiques portant sur les ouvrages parus chez des libraires de toute l'Europe, ainsi que des extraits d'oeuvres choisies.

Estimation : 50/100€


Lot 0054

Par le père de la toxicologie médico-légale.- ORFILA [(Mathieu)] et LESUEUR (O.). Traité des exhumations juridiques [...]. Paris, Béchet jeune..., 1831, 2 vol. 8°, [4]-388 et [4]-387-1 blanche p., 1 tableau dépliant, 5 planches hors texte dont 4 en coloris (cadavres exhumés !), demi-veau brun de l'époque, dos lisses, armoiries dorées frappées en queue des dos (usures et petits manques, cachets). Mateu Josep Bonaventura Orfila i Rotger, né à Mahon (Minorque) en 1787, et mort en 1853 à Paris, est un médecin et chimiste espagnol, naturalisé français en 1818. Doyen influent de la Faculté de médecine de Paris, il est un pionnier de la toxicologie médico-légale.

Estimation : 75/100€


Lot 0055

Impression de Vesoul avec envoi de l'auteur.- PACOT (Étienne).- Les Juges de Dijon, ou Expositions des mystères d'iniquité et des excès qui ont précédé, amené, accompagné et suivi les premières fureurs judiciaires, en cause capitale, réfléchies et voulues [« réfléchies et » est ajouté à la main par l'auteur] contre Etienne Pacot, prêtre, sous le règne du grand Napoléon ; suivie de prévarications d'abondance en causes civiles, et sa demande en réparation de dommages et intérêts contre les mêmes juges, autorisée par le décret impérial du 11 juin 1806 : par lui-même. Vesoul, Imprimerie Cl.-Ferdinand Bobillier, 1807, 8°, [2]-350 p., plein veau brun de l'époque, dos lisse orné à froid, double filet doré d'encadrement sur les plats (reliure usée, manques aux coiffes, tache d'encre dans la marge externe de qq. feuillets). Envoi autographe de l'auteur au titre : « E. Pacot, à son cousin Mr Muller à Paris » et signature de l'auteur à la dernière page. Annotations et traits au crayon. Au début du 19e s., Étienne Pacot, abbé de Bourberain, fut condamné à mort pour avoir empoisonné un cabaretier de son village. Cette affaire connut un grand retentissement à l'époque. Les déboires du prêtre s'achevèrent après qu'il se soit pourvu en cassation : un nouveau procès a eu lieu devant le tribunal criminel de Lons-le-Saunier et il fut innocenté.

Estimation : 75/100€


Lot 0056

En catalan.- Perpignan.- Llibre de privilegis, usos, stils, y ordinacions de Consulat de mar de la fidelissima vila de Perpinya. [...] Perpinya [Perpignan], Esteve Bartau, 1651, 4°, [2]-200-[19]-1 blanche p. Suivi de (texte avec titre faisant partie de l'ouvrage : Crides et edictes fets per lo excelentissim senyor don Ivan Sentis, bisbe de Barcelona [...]. Mêmes édit. et date, 4°, [20] p., ensemble relié en plein vélin de l'époque (reliure brunie et salie, fortes bruniss. à plusieurs pages, perte de papier au coin supérieur du f. 159/160, sans perte de texte). Rare impression perpignanaise en catalan et en latin sur les privilèges, usages, styles et nominations du Consulat de la mer de Perpignan. Devenue place avancée de la monarchie espagnole face à la France depuis 1479, Perpignan entre dans une logique militaire, enfermée dans des remparts puissants renforcés à toutes les époques, elle n'est plus qu'un enjeu entre deux grandes puissances. Prise par les armées de Louis XIII en 1642, elle est annexée avec le reste du Roussillon au royaume de France par le traité des Pyrénées de 1659. Le 10 avril 1660, Louis XIV fait son entrée à Perpignan.

Estimation : 150/200€


Lot 0057

En plein maroquin de De Samblanx et Weckesser.- PIBRAC. Les Quatrains du Seigneur de Pybrac, du Président Favre, et de la Vanité du monde. Le tout revu, corrigé, et mis en meilleur ordre qu'auparavant. Paris, Fleury Bourriquant, sans date [16.?], in-12, 79-1 blanche p. (la p. 35 est une p. de titre : « Les Plaisirs de la vie rustique »). Relié avec : Les Quatrains de la vanité du monde. Paris, Fleury Bourriquant, sans date, 15-1 blanche p. Les 3 pages de titre sont encadrées de bandeaux. Ensemble relié en plein maroquin vert de gris, dos à nerfs, titre doré, double filet doré sur les coupes, dentelle dorée intérieure, tranches dorées, exemplaire lavé (reliure signée De Samblanx et Weckesser) (dos et partie du plat arrière passés). Guy Du Faur, seigneur de Pibrac (1529-1584) est un poète, magistrat et diplomate. Comme poète, il acquit de son temps une grande réputation par ses quatrains, dont la 1re édit. parut en 1574. Cet ouvrage, augmenté, a été réimprimé très souvent et mis entre les mains de la jeunesse jusqu'au 19e s. Ce vol. contient des quatrains moraux de Pibrac et de ses épigones, oeuvres composées à la fin du 16e s. et qui eurent un succès prodigieux tout au long du 17e s. Les éditions des quatrains d'Antoine Faure (1557-1624) sont beaucoup moins nombreuses. Ils avaient paru en 1601. Rare édition dont nous n'avons repéré d'exemplaire ni dans le Catalogue collectif de France ni dans WorldCat.

Estimation : 100/150€


Lot 0058

PICCOLI (Louis). Des servitudes foncières d'après le Code Napoléon réduites en autant de cas pratiques gravés en taille douce, avec des remarques puisées des loix romaines et de quelques auteurs classiques. Ouvrage divisé en V. Livres de Louis Piccoli avocat et traduit en français par Camille Ugoni. Le servitù prediali sanzionate dal codice Napoleone ridotte in casi pratici incisi in rame corredate d'annotazioni desunte dalle leggi Romane e da classici autori. Opera Divisa in V. dell'avv. Luigi Piccoli e tradotta in idioma francese da Camillo Ugoni. Luigi Piccoli Camillo (trad.) Ugoni. Brescia imprimé par Bettoni [per Nicolò Bettoni], 1808, 4°, LV-127 p., texte français avec le texte italien en regard, 24 planches dépliantes comprenant chacune 6 figures de lieux présentant des problèmes de servitude, soit 144 figures (planches placées dans le désordre : 21-24, 17-20, 13-16, 9-12, 5-8, 1-4), demi-basane verte à petits coins, dos lisse décoré (rel. lég. postérieure lég. frottée, mouill. claire marg., très lég. rouss.). Louis Piccoli était avocat véronais, professeur de jurisprudence à l'Université de Pavie. Ce livre fut particulièrement estimé lorsque le code Napoléon était en vigueur dans le royaume d'Italie.

Estimation : 50/75€


Lot 0059

PUBLICOLA-CHAUSSARD. Mémoires historiques sur le Révolution de la Belgique et du pays de Liège en 1793, etc. Paris, Buisson, 1793, 8°, [4]-452 p., broché (ex. à toutes marges, lég. défraîchi surtout en fin avec des rouss.). Pierre-Jean-Baptiste Chaussard, dit Publicola-Chaussard (1766-1832), est un littérateur et poète français, homme politique et théophilanthrope. Vers la fin de 1792, Chaussard est envoyé par le ministre Lebrun-Tondu, en Belgique, avec le titre de Commissaire du pouvoir exécutif. Il est chargé de faire appliquer le décret du 15 décembre, que Danton fait approuver par la Convention : « Suppression radicale de toutes les autorités établies en Belgique. Élimination de nos lois traditionnelles. Saisie du produit des impôts que nous versions à notre souverain de Vienne. » Le but de sa mission est surtout d'introduire dans ces provinces les idées révolutionnaires, et il se met aussitôt à l'oeuvre avec ses collègues. Malgré ses prédications, et quoiqu'il ait remplacé dans toutes les villes les anciens magistrats par des patriotes, il ne cesse pas de rencontrer encore des obstacles à ses volontés. Ainsi, lorsqu'il veut faire arrêter Corneille-François de Nélis, évêque d'Anvers, pour le conduire à la citadelle de Lille, les administrateurs le font eux-mêmes évader. Chaussard furieux donne l'ordre d'arrêter les administrateurs, ainsi que 67 des habitants les plus notables. Mais Dumouriez enjoint à Chaussard ainsi qu'à ses collègues de partir sur-le-champ pour Bruxelles.

Estimation : 30/60€


Lot 0060

Registre des cens et rentes, tant en argent que pouilles et oeufs qui se payent par chacun an pardevant la Court de Champlon en Ardenne. Manuscrit 8° daté de 1693, plein veau brun de l'époque, dos muet à 3 nerfs, roulettes et filets à froid d'encadrement sur les plats, traces de cordonnets, coins usés, traces de manipulation.

Estimation : 200/300€


Lot 0061

Rarissime contrefaçon de l'originale.- RESTIF DE LA BRETONNE (Nicolas-Edme). La Fille naturelle. La Haye, et se trouve à Paris, chez Humblot et Quillau, 1769, 2 vol. petit in-12, X p., 1 fnch., 100 p., 2 ffnch., 121 p., reliés en 1 vol., pleine basane marbrée de l'époque, dos lisse orné de caissons dorés, pièce de titre, roulette dorée sur les coupes (rel. lég. frottée). Bel exemplaire. Rarissime contrefaçon publiée la même année que l'édition originale (Rives Childs, p. 208). L'auteur a composé cette historiette intéressante d'après le récit d'Edme-Rapenot, libraire, qui avait connu l'héroïne et sa fille (Vie de mon père, 1788, p. 223). La fille naturelle « est la plus attendrissante de toutes mes productions, l'histoire de Zéphire exceptés, et même une des plus utiles » (Mes ouvrages, pp. 12-14). Restif de la Bretonne se servira de cette histoire dans « La Sympathie paternelle » et « La Fille reconnue », deux nouvelles publiées dans « Les Contemporains », et l'adaptera en comédie sous le titre « La Mère impérieuse ou la fille naturelle ». C'est en 1751 que Restif en envoyé à Auxerre pour être mis en apprentissage chez un imprimeur, où il séduit l'épouse de son patron qu'il devait évoquer sous les traits de Mme Parangon.

Estimation : 150/200€


Lot 0062

RESTIF DE LA BRETONNE (Nicolas-Edme). La Mimographie, ou idées d'une honnête-femme pour la réformation du théâtre national. Amsterdam, Chez Changuion ; La Haye, Chez Gosse et Pinet, 1770, 8°, 466 p. (pas de pages 1 et 2), pleine basane brune de l'époque, dos lisse remonté, (rel. frottée et restaurée). Complet du faux titre où il est indiqué : « Idées singulières, tome second » qui manque très souvent. Rare oeuvre de Restif constituant le deuxième titre des Idées singulières, un ensemble de 6 titres dont 5 parurent de 1769 à 1789 et le dernier restera inachevé. La rareté du présent texte tient au fait qu'il ne fut pas réédité par l'auteur, bien que celui-ci ait voulu le refondre, ni pas aucun contrefacteur. Restif s'est plaint de n'avoir pas été payé par son éditeur sous prétexte qu'il a apporté beaucoup de corrections à son oeuvre, directement sur les formes composées, travaillant ainsi durant tout l'été 1769. L'ensemble fut achevé d'imprimer en mars 1770 et comprend, en filigrane d'un roman épistolaire, deux parties distinctes sur le théâtre : 1. La première est principalement constituée d'un projet de réforme du théâtre destiné à le moraliser et à en clarifier la théorie. Restif aborde d'abord la configuration matérielle des théâtres, puis étudie les différents aspects de la littérature dramatique avant de s'occuper de la pratique des acteurs. 2. La deuxième partie rassemble des notes érudites éclairant le propos, en particulier sur la légitimité même du théâtre, avec des références aux auteurs antiques comme à Antoine-François Riccoboni et J.-J. Rousseau, sur les différents types de représentation scénique, dont l'opéra et la danse. Ces notes regorgent de détails curieux, par exemple sur les théâtres du boulevard du Temple ou sur la troupe du petit théâtre d'Audinot, ainsi que des propositions étonnantes, concernant d'éventuels « théâtres éphébiques » composés d'enfants, ou sur la possibilité d'apprendre le métier d'acteur dès le plus jeune âge à des enfants trouvés (Lacroix, 104 ; Rives Childs, 215).

Estimation : 100/150€


Lot 0063

REVOLUTION FRANCAISE.- Doléance de la municipalité de Gand à la Convention Nationale à Paris. Gend, Judocus Begyn, (1795), 8°, 65-[3] p., br./ Instruction de l'Administration centrale du Département de l'Escaut, pour la tenue des Assemblées Primaires et Communales de l'an VI. Gand, Stéven, 1797, 8°, 33-[3] p./ Procès-verbal de l'inauguration de l'Ecole centrale du Département de l'Escaut et discours prononcés à ce sujet. Gand, de Goesin, an V, 8°, 24 p./ Arrêté du Préfet du Département de l'Escaut relatif à l'entretien des digues de mer des Polders de la ci-devant Flandre hollandaise. Gand, Stéven, an VIII, 8°, 20 p./ Arrêté de l'Administration du Département de l'Escaut, sur l'enlèvement des Croix et autres signes extérieurs des Cultes. Gand, Stéven, an VI, 8 p./ Extrait de la Loi du 17 Ventôse an 8, relative aux Réquisitionnaires et Conscrits. Gand, Stéven, an VIII, 20 p./ VAN ACKER (E.). Hymne à la paix pour la fête du 30 Brumaire an VI célébrée à Gand. Musique de P. Verheye. Gand, Stéven, an VI, 8°, 8 p./ Société libre séante à l'Hôtel St-George à Gand. Séance extraordinaire pour délibérer sur de grandes mesures de salut public. Présidence du frère Beyens. Gand, Impr. de la Société Libre, s.d., 8°, 12 p. (ex. en mauvais état)./ Ens. 8 vol.

Estimation : 25/50€


Lot 0064

[RIDPATH (George)]. Avis aux négociateurs sur les nouveaux plans de partage. Traduit de l'Anglois. Londres, sans édit., 1712, in-12, [16]-190-[2] p. (pp. 157-190, avec page de titre : Lettre sur la disgrace du duc de Marlboroug et l'introduction des douze pairs dans la Chambre des Seigneurs. Londres, sans édit., 1712), cart. moderne. George Ridpath, mort en 1726, est un journaliste et éditeur britannique marqué par le protestantisme et les idées du parti whig, qui a marqué l'époque de la Glorieuse révolution britannique et de son corollaire, la Révolution financière britannique en tant que patron du journal « Flying Post ».

Estimation : 30/60€


Lot 0065

[RIOUFFE (Baron Honoré)]. Mémoires d'un détenu, pour servir à l'histoire de la tyrannie de Robespierre. 2e édit. revue et augmentée. Bapaume, Impr. de Danel et Héancre, 1795, 8°, [4]-XXVI-[2]-216 p., demi-basane blonde, dos lisse entièrement orné de motifs dorés, pièces de titre. Honoré Riouffé fut victime des arrestations massives du régime de Robespierre en octobre 1793 et connut la détention durant 14 mois dont il dresse le portrait.

Estimation : 25/50€


Lot 0066

ROCHECHOUART-MORTEMART (Louise-Françoise de), Abbesse de l'Abbaye de Fontevrault. Reconnaissance de dette sur peau de vélin, daté du 25 février 1729, signé « Louise Fr. de Rochechouart » (écriture palie), sur la recette du domaine du Roy de la ville de Partenay. Sceau à sec sur papier de l'abbaye. Louise de Rochechouart (1664-1742) était la nièce de la Marquise de Montespan. Elle succéda comme abbesse à une autre tante : Marie-Madeleine de Rochechouart. Louis XIV dira d'elle, à la mort de sa tante : « Je suis très fâché de la perte de madame de Fontevrault. J'ai cru ne pouvoir mieux la remplacer que par une personne qui lui fût proche, et qui, ayant été élevée auprès d'elle, eût pris ses maximes et profité de ses exemples... ».

Estimation : 50/100€


Lot 0067

ROUSSEAU (Jean-Jacques).- [CAJOT (Jean-Joseph)]. Les Plagiats de M. J.J.R. de Geneve, sur l'Éducation. La Haye, et se trouve à Paris, Durand, 1766, in-12, XXII-[1]-1 blanche-378-6 (catalogue du libraire), plein veau brun de l'époque, dos lisse orné (usures, coiffes arasées). Édition originale. Jean-Joseph Cajot (1725-1779), bénédictin, dénonce les emprunts de Rousseau dans l'« Émile » à Montaigne et à Plutarque.

Estimation : 50/75€


Lot 0068

Édition originale.- ROUSSEAU (Jean-Jacques). Émile, ou de l'éducation. La Haye [Paris], Jean Néaulme [Duchesne], 1762, 4 vol. 8°, [2]-VII-[2]-466-[5]-1 blanche, [4]-407-1 blanche, [4]-384 (pp. 1-357, 1 p. blanche, pp. 361-384) et [4]-455-1 blanche p. (il n'y a pas de faux titre au 1er vol. de cette édit.), 5 figures h. t., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décorés, pièces de titre et de tomaison (coiffes, coupes, dos, dont pièces de tomaison, frottés avec petits manques, qq. bruniss. et traces de mouill. surtout aux front. et titres, front. du 1er vol. renforcé anciennement avec petite déchir. dans la marge blanche). Intéressante étiquette de libraire collée au verso du front. du 2e vol. (« Se loue / à Rocroy, chez / De Gamaches-Quinart, / Libraire, Relieur / et M.d d?Estampes »). Édition originale in-octavo avec toutes les caractéristiques décrites par Mac Eachern (Bibliography of the Writings of Jean Jacques Rousseau to 1800, Émile, ou de l'éducation, Voltaire Foundation, 1989) : erreurs d'impression des paginations (vol. 1 : S8 au lieu de 88, 433 au lieu de 443, 46 au lieu de 465 ; vol. 2 : 256 au lieu de 356 et 257 au lieu de 357 ; vol. 3 : 363 au lieu de 383 ; vol. 4 : la patte du premier 3 du 336 fait défaut), cartons signalés par des astérisques (vol. 1 : Av et B4 ; vol. 2 : H3 et N6, mal chiffré I6). La toute dernière page se termine sur le mot « fin » et ne comporte pas de grappes de raisin. Cinq figures dessinées par Charles Eisen, et gravées par Longueil (2), Louis le Grand (2) et Pasquier (1). Cette édition in-8 de l'Émile est la plus rare et la plus recherchée. C'était le format préféré par l'auteur lui-même, ce dernier s'étant énormément investi dans la publication de cet ouvrage. D'après Mac Eachern, la question du format provoqua de vifs débats entre Rousseau et son éditeur Duchesne, ce dernier souhaitant proposer à la vente une édition in-12 ainsi qu'une in-8 à plus petit tirage car plus onéreuse. Rousseau, malgré sa réticence et pensant que l'in-8 serait d'avantage recherchée, accepta à contre-coeur le plan de Duchesne. Les malentendus entre Rousseau et son éditeur mirent plus d'une fois en danger l'impression de l'Émile. Ouvrage important dans la pensée de Rousseau, où ce dernier aborde l'antagonisme essentiel de la nature et de la culture sous l'angle de la pédagogie.

Estimation : 400/600€


Lot 0069

Qui a la préséance, l'abbé ou l'évêque ? - Saint-Omer.- Mémoire pour Messire Joseph-Alphonse de Valbelle, Evesque de Saint Omer contre Don Benoist Petit-Pas, Reverend Abbé de Saint Bertin. S.l.n.d. (en fin : Imprimerie Claude Simon, Paris, Barthelemy Alix, 1735), 4°, 46-84 (Seconde partie)-48 (Troisième partie) p. + les pièces justificatives, 135-1 blanche p. Suivi de : Memoire pour les Doyen, Chanoines et Chapitre de l'Eglise Cathédrale de Saint Omer, parties intervenantes dans l'instance pendante au Conseil entre Messire Joseph Alphonse de Valbelle, Evêque de Saint Omer, et les Abbé, Prieur et Religieux de l'Abbaye de Saint Bertin. S.l.n.d., 4°, 146-[2] p. Suivi de : Pieces justificatives, produites au Procès, et signifiées à l'Abbé de Saint Bertin. S.l.n.d. (en fin : Imprimerie Ph. Nic. Lottin [Philippe Nicolas Lottin (1685-1751), imprimeur à Paris]), 4°, 106 p. Ensemble 1 vol. en plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décoré, pièce de titre (qq. traces d'usure, papier uniformément lég. bruni). Dans la marge externe de la 1re page, la mention manuscrite : « signifié a mr / l. de st Bertin / le 9 avril 1735 ». Autre mention manuscrite au feuillet de garde avant : ex dono comme prix par un professeur à un élève dont le nom est découpé, à la date du 16 août 1812. Bel exemplaire. L'abbé de Saint-Bertin (Benoît II Petit-Pas, abbé de 1728 à 1744) prétend avoir le droit d'assister en ornements pontificaux aux processions générales qui se font dans la ville de Saint-Omer auxquelles il est obligé d'assister avec sa communauté comme le sont les autres communautés. Il prétend aussi que lorsque l'évêque de Saint-Omer - alors Joseph-Alphonse de Valbelle-Tourves (1686-1754), évêque de 1727 à sa mort - porte le Saint Sacrement, il puisse se mettre entre les deux rangs formés à droite par les chanoines et à gauche par les religeux. De plus, en cas d'absence de l'évêque, il affirme que c'est lui qui doit porter le Saint Sacrement... Beau document peu commun.

Estimation : 75/100€


Lot 0070

[SCARAMUZA]. Les Juifs d'Alsace doivent-ils être admis au droit de citoyens actifs ? Lisez et jugez. Sans lieu ni édit., 1790, 8°, [4]-VIII-208-46 p. (le frontispice manque, broché sans couv. avant et dos, à toutes marges, ex. lég. souillé). La seconde partie (pièces justificatives) reproduit, soit in-extenso soit en résumé, tout un ensemble de documents, dont beaucoup concernent le procès de Cerf Berr avec la ville de Strasbourg pour son droit de résidence (Szajkowski, Emancipation, 131). Le texte a été aussi attribué à Hell ou à Rewbell, tous deux connus pour leur opposition à l'égalité pour les Juifs en général et pour ceux d'Alsace en particulier.

Estimation : 40/80€


Lot 0071

Impression d'Heidelberg de 1597.- SYLBURG (Friedrich) éditeur.- Gnomographoi. Theognidos Megareos Gnomai. Phokylidou poiema nouthetikon. Pythagorou chrysa epe. Solonos gnomai. Theognidis Phocylidis, Pythagorae, Solonis et aliorum poemata gnomica. Graecis ex aduerso Latina interpretatio apposita multis in locis correcta, additaque variantis scriptura notatio, Opera Frederici Sylburgii. Heidelberg, Typis Hieronymi Commelini, 1597, 8°, [8]-152 p., interfolié de pages blanches, plein vélin du 18e s., qq. traces d'annotations anciennes. Édition bilingue grec-latin de poésies gnomiques anciennes - e.a. de Théognis de Mégare, poète gnomique élégiaque grec du 6e s. av. J.-C. - due à Friedrich Sylburg (1536-1596), helléniste allemand, directeur des éditions d'auteurs grecs et latins à l'imprimerie des Wechel à Francfort, puis chez H. Commelinus à Heidelberg. On lui attribue l'édition de la Bible en grec, Frankfurt am Main, Héritiers d'André Wechel, 1597. Rare édition.

Estimation : 50/75€


Lot 0072

Traité d'Hanovre.- Réunion de 9 plaquettes sur le traité dit d'Hanovre (alliance défensive d'Herrenhausen, près de Hanovre) qui a été conclu le 3 septembre 1725 entre la Prusse, la France et la Grande-Bretagne. Le traité maintient le statu quo en Europe. Ces plaquettes datent sans doute de 1726-1727. 1. Analyse du traité d'alliance, conclu à Hanover, entre leurs majestés tres-chretienne, britannique, et prussienne, le 3 septembre 1725. S.l.n.d., 4°, 24 p. 2. Remarques sur l'analyse du traité d'Hannover. S.l.n.d., 4°, 48 p. 3. Réponse aux remarques sur l'analyse du traité de Hanover. S.l.n.d., 4°, 47-1 blanche p. 4. Extract eines koeniglich franzoesischen Befelh-Briefs welchen Monsr. le Blanc, koeniglicher Staats-Minister, an Monsr. Marschall, comte de Burg, geschrieben, und den Strasburger-Magistrat mediô Martii 1727, insinuiret worden. S.l.n.d., 4°, [6] p. 5. Réponse faite de Stockholm à la lettre d'un amy de province sur la diversité des opinions, au sujet de l'accession de la Suède au traité de Hanover. Manuscrit de [64] p. 4°. Le texte original imprimé est consultable sur le site https://books.google.be/books. 6. Reflexions d'une personne des-interessée sur le Memoire, que Monsieur Pointz, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de Sa Majesté Britannique à la Cour de Suede, a presenté le 4 juin 1726 pour porter cette couronne à l'accession au Traité de la Triple Alliance, conclue à Hannover le 3 septembre, 1725. S.l., Imprimé l'an 1727, 4°, [22] p. 7. Suite de quelques remarques sur la conduite du Ministere Britannique dans la situation presente des affaires de l'Europe. S.l., Anno 1727, 4°, [8] p. 8. Ubersetzung des Memorials/ Welches der Kayserlche Resident, Herr von Palm Den 13. Martii 1727, ein König von Gross-Britannien Wegen der von Ihro Majestät den 28. Januarii 1727 [...]. S.l., Anno 1727, 4°, [6] p. 9. Lettre ecrite a un des membres du Parlement de la Grande Bretagne au sujet des addresses presentées au Roi par les deux Chambres le[s] 18 et 19 janvier [et] 1 et 2 février 1726 et des discours qu'on y a tenu à cette occasion. S.l.n.d., 4°, 20 p. Ensemble relié postérieurement en plein papier sur ais de bois (reliure usée, manque à l'arrière, travail de vers, rogné un peu court). Ensemble rare.

Estimation : 100/150€


Lot 0073

Université de Louvain.- Diplôme imprimé sur peau de vélin de docteur en droit de François-Alexandre Debehault, daté de 1732. 1 feuillet 4° oblong, sceau pendant de l'université retenu par un cordon rouge, protégé par une boîte métallique (sceau en parfait état).

Estimation : 50/75€


Lot 0074

VALLEMONT (abbé de). Curiositez de la nature et de l'art sur la vegetation, ou l'agriculture, et le jardinage dans leur perfection [...]. Nouvelle édition revûë, corrigée et augmentée. Bruxelles, Jean Léonard, 1723, 2 vol. in-12, frontispice, [32]-283-[3] p., 11 planches hors texte, et frontispice, [2]-326-[8] p., 1 planches hors texte, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs décorés (qq. traces d'usure, petit manque à un plat). Bon exemplaire orné de 14 figures de Harewyn. Pierre Le Lorrain, plus connu sous le nom d'abbé de Vallemont, physicien, numismate et littérateur français (°1649). Parmi beaucoup d'erreurs, on trouve quelques observations utiles. La seconde partie contient le catalogue des légumes et des fruits cultivés alors à Versailles dans les jardins du roi, un Calendrier du jardinier, etc. Outre des chapitres de jardinage proprement dits il y en a quelques autres dans le genre de ceux-ci : Arbre qui parle, Plante qui chasse les démons, Arbre philosophique de Monsieur Hombert, Le titre est le sel de fécondité, La résurrection des plantes par leurs cendres, etc.

Estimation : 100/150€


Lot 0075

VAN ESPEN (Zeger). Tractatus de recursu ad principem in quo ostenditur authoritas et obligatio principis ejusque consiliorum protegendi subditos, signanter verò ecclesiasticos necnon conservandi jura et privilegia principum ac populorum, adversus illegitimas censuras, aliasque similes judicum ecclesiasticorum violentias. Item de hujus recursus effectu. Lovanii [à Louvain], Typis Aegidii Denique, 1725, 4°, [10]-244 p., pleine basane brune de l'époque, dos à nerfs décoré (mors avant fragile, coins émoussés, petit manque de papier dans la marge supér. du feuillet de titre). Bon exemplaire. Zeger Bernhard van Espen (Louvain, 1646 - Amersfoort, 1728) est un célèbre canoniste belge janséniste, gallican et régalien.

Estimation : 30/60€


Lot 0076

150 portraits gravés de peintre.- VAN MANDER (Karel). Het leven der doorluchtige Nederlansche en eenige Hoogduitsche Schilders [...]. Amsterdam, Steven van Esveldt, 1764, 2 vol. 8°, frontispice par S. Fokke, portrait de l'auteur, [32]-354-[3]-1 blanche et [2]-271-[59] p., 51 planches h. t. comprenant 150 portraits par Jean Ladmiral, demi-veau brun à petits coins de l'époque, dos à nerfs (qq. traces d'usure, qq. lég. bruniss.). Bel exemplaire de la troisième et dernière édition du « Livre des peintres » publié en 1604 par le Hollandais Karel Van Mander (1548-1606). Cet ouvrage, d'une importance considérable pour l'histoire de l'art, est l'équivalent des « Vies des peintres » de Vasari pour les peintres du Nord. Van Mander a d'ailleurs rencontré Vasari à Florence et voulu faire un livre du même ordre, mais plus vif, plus alerte, plus humain aussi, et moins au service d'une école que celui du Florentin ; il raconte la vie des plus grands peintres des Pays-Bas et de l'Allemagne avec force détails et anecdotes, tout en étant une source de première main.

Estimation : 150/200€


Lot 0077

Impression de Delft du 16e siècle.- VAN METEREN (Emmanuel). Belgische ofte Nederlantsche historie, van onsen tijden. Inhoudende hoe de Nederlanden aenden anderen ghehecht, ende aen Spaengien ghecomen zijn : met de oorsaken der inlantsche beroerten, ende oorloghen der selver, oock de veranderinghe van princen, van regimenten ende van religie, mette scheuringhen, verbontenissen ende vredehandelinghen : mede vervattende eenighe harer ghebueren ende andere landen handelinghen. Meest onder de regeeringhe van Philippus de II, coninc van Spaengien, tot synen doot, ende den uutgaenden jare 1598... Eensdeels int Latijn ende Hoochduytsch stuckwijs in druck uutghegaen, maar nu by den autheur zelve oversien, verbetert ende vermeerdert, uutghegeven. Tot Delft, Jacob Cornelisz Vennecool, 1599, in-folio, titre gravé (portrait de l'auteur au verso), 5 ff.n.ch., 434 ff. chiffrés, 6 ff.n.ch., plein veau de l'époque monté sur ais de bois, dos muet à 4 nerfs (dos refait), plats remontés, décorés d'encadrements de filets et roulettes à froid, traces de fermoir (nombreuses erreurs de pagination, mouill. dans la marge infér., feuillets brunis, papier gratté avec perte de qq. caractères à un f., sans la carte des Pays-Bas). Ex-libris Daniel Kempeneer. Orné de 13 portraits gravés la plupart à pleine page. Emanuel van Meteren ou Meteeren (1535 - 1612) était un historien flamand et consul des "commerçants des Pays-Bas" à Londres. Il est né à Anvers, fils de Jacobus van Meteren, financier néerlandais et éditeur des premières versions anglaises de la Bible, et d'Ottilia Ortelius, de la célèbre famille de cartographes Ortelius, et neveu du cartographe Abraham Ortelius. Son livre intitulé Belgische ofte Nederlandsche Historie van Onzen Tijden détaillent les événements de la première partie de la guerre de Quatre-Vingts ans opposant les Pays-Bas à l'Espagne. Certains récits décrivent des événements auxquels van Meteren a été témoin. Il accompagnait, par exemple, Maurice d'Orange lors du siège de Zaltbommel par les Espagnols.

Estimation : 100/150€


Lot 0078

[VANDERMONDE (Charles)]. Dictionnaire portatif de santé dans lequel tout le monde peut prendre une connoissance suffisante de toutes les maladies, des différens signes qui les caractérisent, des moyens les plus sûrs pour s'en préserver ou des remèdes les plus efficaces pour se guérir, et enfin de toutes les instructions nécessaires pour être soi-même son propre médecin [...]. Troisième édition considérablement augmentée. Paris, Vincent, 1761, 2 vol. in-12, [2]-XXIV-557-[2]-1 blanche p. et [2]-592 p., plein veau brun moucheté de l'époque, dos à nerfs décorés (qq. traces d'usure, coiffe infér. du 2e vol., base du mors avant de ce même vol. fendue, un cahier détaché au 1er vol.). Bon exemplaire. Charles Vandermonde (Macao, 1727 - Paris, 1762), est un médecin français, théoricien de l'hygiénisme et de l'eugénisme, et l'un des pères du journalisme médical.

Estimation : 75/100€


Lot 0079

Aux armes du Trinity College de Dublin.- VERTOT. The History of the Revolutions that happened in the Government of the Roman Republic. The third Edition. Dublin, George Grierson and George Ewing, 1724, 2 vol. 8°, frontispice, [16]-XXIII-1 blanche-389-1 blanche-[8] p., 2 cartes dépliantes, et frontispice, 454 p. (interversion de feuillets dans les cahiers Cc et Dd du second vol. sans manque), plein veau brun granité de l'époque, dos à nerfs ornés, armes du Trinity College de Dublin frappées aux plats (le Trinity College, fondé en 1592 par la reine Élisabeth Ire, est la seule constituante de l'Université de Dublin, la plus ancienne université d'Irlande) (armes lég. dédorées, traces d'usures, bruniss.). Exemplaire ayant appartenu à Hugh Crofton, membre de la noblesse anglo-irlandaise (ex-libris, cachet, mention manuscrite). René Aubert de Vertot, dit l'« abbé Vertot » (1655-1735), est un homme d'Église et historien français. Il fut conforme à son temps. Encore aujourd'hui, la vérité de ses impressions, le naturel et la chaleur de son langage, l'honorable indépendance de ses jugements nous font concevoir ses grands succès et nous portent à les ratifier. Les « Révolutions romaines » lorsqu'elles parurent, en 1719, obtinrent un applaudissement général. Nous voyons qu'il ne fut pas moindre en Angleterre qu'en France dans cette traduction de John Ozell, traducteur et comptable anglais qui est devenu un adversaire de Jonathan Swift et Alexander Pope.

Estimation : 50/75€


Lot 0080

VILLERS (Charles [de]). Coup-d'oeil sur les universités et le mode d'instruction publique de l'Allemagne protestante, en particulier du royaume de Westphalie. Cassel, Imprimerie royale, 1808, 8°, [4]-IV-112 p., 1 grand tableau dépliant, demi-cuir de Russie rouge de l'époque, plats de papier rouge encadrés d'une petite roulette dorée, dos lisse orné, pièces de titre, tranches dorées (minimes petits défauts). Très bel exemplaire. Charles François Dominique de Villers, né à Bolchen (Boulay-Moselle), dans la Lorraine allemande en 1765 et mort à Göttingen en 1815 est un écrivain français. L'un des premiers comparatistes et médiateur infatigable, il a consacré sa vie à faire connaître en France les richesses de la pensée et de la culture allemandes. Il fut dans ce domaine un précurseur de Madame de Staël. Villers devient alors professeur de littérature française à l'Université de Göttingen et sociétaire de l'Académie royale des sciences de cette ville. C'est en partie grâce à lui et à son « Coup d'oeil sur les universités... », que l'Université de Göttingen a pu éviter d'être supprimée par Napoléon.

Estimation : 50/75€