Vente publique de livres et de peintures

Vente :

le vendredi 22 février 2019 à 13 h
le samedi 23 février 2019 à 13 h

Exposition :

du vendredi 15 février 2019 au dimanche 17 février 2019 de 10 h à 18 h
du mardi 19 février 2019 au mercredi 20 février 2019 de 10 h à 18 h
le jeudi 21 février 2019 de 10 h à 18 h

Recherche:  Affichage en liste Affichage par photos

Lot 0105

Édition originale.- LOUYS (Pierre). Poésies érotiques. Imprimé à Liège [Paris, René Bonnel], 1927, 8°, 70 p., broché, couv. rempliée (dos et partie du plat arrière lég. éclaircis). Édition originale rare, ayant été tirée à 69 ex. seulement selon le voeu de Charles Hayoit qui possédait le manuscrit de l'oeuvre. 1/60 sur vergé de Hollande Van Gelder (n° 61) (Dutel, 2227).

Estimation : 100/150€


Lot 0106

[LOUYS (Pierre)]. Une énigme d'histoire littéraire. L'auteur des XV Joyes du mariage. Paris, sans édit., 1903, grand 8°, 39 p., broché, couv. Tiré à 290 ex. Bel exemplaire de cette édition originale./ Cent cinq rondeaulx d'amour publiés d'après un manuscrit du commencement du XVIe siècle par Edwin Tross. Paris, Tross, 1863, in-12, frontispice, non paginé, texte encadré et souligné de filets rouges, demi-chagrin bleu, dos à nerfs orné, titre doré. Tiré à 250 ex. Unique exemple, dans la littérature française, d'un « roman » en rondeaux, les « Cent cinq rondeaux d'amour » datent de la fin du règne de Louis XII. Cette oeuvre anonyme a été composée pour l'édification du jeune François d'Angoulême (futur François Ier), sans doute par son « maître d'école » François Demoulins./ [PROTAT (Louis)]. Examen subi par Mademoiselle Flora. Sans lieu ni édit. ni date [1953 ? (d'après la BnF)], in-16, 27 p., broché, couv., non coupé. Ens. 3 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0107

[MANDEVILLE (Bernard DE)]. Vénus la populaire ou Apologie des maisons de joie. Traduit de l'anglais. Londres, A. Moore, 1727 [Bruxelles, 1869], in-16, frontispice sur Chine, XII-119 p., broché, couv. muette (plat avant détaché, petits manques au dos). Parue pour la première fois à Londres en 1727, cette Vénus proclame que « le commerce avec les femmes publiques est moins criminel en lui-même, et moins préjudiciable à la société, que les débauches commises avec d'autres femmes ou filles ». S'ensuit une défense et illustration des maisons de tolérance qui, bien qu'écrite au début du siècle en Angleterre, n'a rien perdu de son actualité. Le Hollandais Bernard de Mandeville (1670-1733) soutient l'idée que le vice, qui conduit à la recherche de richesses et de puissance, produit involontairement de la vertu parce qu'en libérant les appétits, il apporte une opulence supposée ruisseler du haut en bas de la société. Aussi, Mandeville estime que la guerre, le vol, la prostitution, l'alcool et les drogues, la cupidité, etc., contribuent finalement « à l'avantage de la société civile » : « soyez aussi avides, égoïstes, dépensier pour votre propre plaisir que vous pourrez l'être, car ainsi vous ferez le mieux que vous puissiez faire pour la prospérité de votre nation et le bonheur de vos concitoyens ».

Estimation : 30/60€


Lot 0108

[MARCHENA (Joseph)]. Fragmentum Petronii ex Bibliothecae S[anc]ti Galli antiquissimo mss. excerptum, nunc primum in lucem editum. Gallice vertit ac notis perpetuis illustravit Lallemandus, S[acrae] Theologiae Doctor. Sans lieu ni édit. [Bâle], 1800, in-12, 75-1 blanche p., broché, couv. (petits manques à la couv.). Exemplaire à toutes marges, très frais. Rare édition originale de ce pastiche. Réédité à Bruxelles en 1865 par Mertens. « Cette supercherie qui trompa tout le monde est l'oeuvre de Joseph Marchena, Espagnol, né en 1768, à Utrera. Destiné à l'état ecclésiastique, il avait fait de bonnes études. Mais il aimait la philosophie et, pour fuir l'Inquisition, il vint en France, où il fut naturalisé. C'était un très petit homme, à figure de satyre, et qui se croyait aimé des femmes, ce qui ne laissait pas de le rendre ridicule. Il était bon latiniste, et, sans aucun livre, il composa ce fragment excellent pendant l'hiver de 1800, à Bâle, au quartier général de l'armée du Rhin. Il le publia avec de longues notes, et cette publication fit sensation. Plus tard, il réussit moins bien avec des vers supposés de Catulle. Marchena mourut dans la misère, à Madrid, en 1821. » (Apollinaire, L'Enfer, n° 477).

Estimation : 100/150€


Lot 0109

[MARÉCHAL (Pierre-Sylvain)]. Bibliothèque des amans, odes érotiques ; par M. Sylvain M***. À Gnide. À Paris, Vve Duchesne, sans date (fin 18e), in-16, titre, titre-frontispice, 212 p. (les premières pages chiffrées en chiffres romains), pleine basane brune de l'époque, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre (reliure usée). Pierre-Sylvain Maréchal (1759-1803) est un écrivain, poète et pamphlétaire français. Militant républicain, passionné par l'égalité sociale, c'est un précurseur de la grève générale et de l'anarchisme./ [DORAT (Claude-Joseph)]. Les Cerises et la Méprise, contes en vers, pour servir de suite à ceux d'Alphonse et de L'Isle merveilleuse. Seconde édition, 1769, 8°, 43 p., une figure de Eisen, plein veau brun de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre (coins supér. émoussés, rousseurs). Bel exemplaire./ Ens. 2 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0110

[MARÉCHAL (Sylvain)]. Almanach des honnêtes femmes pour l'année 1790. Avec une gravure satirique originale du temps, sur la duchesse de Polignac. De l'imprimerie de la Société joyeuse, sans date [Bruxelles, vers 1870], grand 8°, 32 p., broché, couv. muette (petit manque à la couv., bords salis, piqûres à la gravure). Rare édition de ce texte satirique attribué à Sylvain Maréchal (1750-1803). Réimpression faite vers 1870, d'après Pia, 18. La gravure libre ne figure pas dans l'édition originale. Les femmes sont nommées et réparties en 12 classes selon les 12 mois de l'année : Fricatrices, Tractatrices, Fellatrices, Lesbiennes, etc. Les fêtes (du prépuce, des reines, du bidet, des maquereaux...) sont signalées dans le calendrier et détaillées.

Estimation : 75/100€


Lot 0111

MARTI (Emmanuel). Discours sur la musique zéphyrienne adressé aux vénérables crépitophiles. Opuscule facétieux d'Emmanuel Marti, doyen de l'église d'Alone. Texte original accompagné de la première traduction et illustré d'historiettes crépitantes par un professeur de basson. Paris, Léon Willem, 1873, 8°, 190 p., broché, couv. rempliée (qq. rousseurs). Tiré à 300 ex. 1/20 sur Chine (n° 10). La préface datée de Ledonia, 1873, est signée : Hubert de Lilpec (anagramme de Philibert Le Duc). L'« Oratioprocrepitu » de Marti, publiée en 1768, occupe les pp. 1-73 avec traduction au bas du texte. Les notes pp. 75-99 ; les historiettes crépitantes, pp. 103-167 ; elles sont empruntées à Plaute, à Tabarin, à Tabourot, à Straparole, à l'Art de péter, etc. On y trouve l'histoire du grenadier de la vieille garde, Brisquette, frappé de mort subite à une revue passée par Napoléon au Carrousel, pour avoir retenu un vent qui voulait s'échapper. Pp. 169-185, la Farce nouvelle et fort joyeuse du pet, à 4 personnages : Hubert, sa femme, le juge et le procureur.

Estimation : 75/100€


Lot 0112

MASSIMI (Pacifico). Hecatelegium ou Les Cent Élégies satiriques et gaillardes de Pacifico Massimi poète d'Ascoli (XVe siècle). Paris, Pour Isidore Liseux et ses amis, 1885, 8°, XVI-354 p., impression sur vergé, demi-toile bleue à coins à la bradel, dos lisse, pièce de titre maroquinée bleu nuit, couvertures conservées (reliure de John P. Reuter de Londres) (qq. menus défauts). Tiré à 120 ex. (n° 111). Avec la mention à la couv. avant : "Édition privée. Ce volume ne doit pas être mis en vente ou exposé dans les lieux publics... ". Ex-libris Robert Joostens. L'ouvrage est relié avec 4 pages de notes manuscrites. « L'Hecatelegium compte dix livres de dix élégies chacun. Le terme a ici son sens purement technique et les poèmes n'évoquent en rien Tibulle ni même Ovide. Massimi donne du reste sa conception personnelle de l'élégie et réclame pour ce genre le droit au réalisme le plus cru, à l'obscénité et à l'invective. Ce qui frappe surtout, c'est le voisinage d'inspirations apparemment contradictoires, en particulier là où il s'est laissé allé à une tendresse mélancolique pour finir sur une chute brutale qui semble démystifier l'émotion. » (Roland Crahay)./ CAREL (A.). Folles de leur corps. Illustrations de Hope. Paris, Monnier, 1884, grand 8°, 32 p., 6 planches h. t., figures dans le texte, pleine toile brune (peau de serpent ?) à la bradel, dos lisse, pièce de titre, tête dorée, couvertures conservées. Amusante histoire des mesures prises contre les prostituées depuis le Moyen-Âge./ Ens. 2 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0113

Traduit par Apollinaire et Blaise Cendrars.- SCHROEDER-DEVRIENT (Wilhelmine). Aus den Memorien einer Saengerin (Altona 1862-1870). Mémoires d'une chanteuse. Première et seule traduction complète des Mémoires de la célèbre cantatrice allemande Wilhelmine Schroeder-Devrient. Hambourg, À fond de cale, 1911 [Paris, Jean Fort, 1913], 8°, 266 p., 2 hors texte, broché, couv. à rabats (couv. très lég. salie, tache au plat arrière). Le livre majeur de la littérature érotique allemande, les « Mémoires d'une chanteuse allemande », a été attribué à une célèbre cantatrice du 19e s., Wilhelmine Schroeder-Devrient (1804-1860), qui défraya la chronique par ses moeurs dissolues et ses très nombreux amants et amantes. Dans sa version originale, ce roman épistolaire en deux volumes fut publié pour la première partie en 1868, soit huit ans après la mort de la chanteuse lyrique, et pour la seconde partie en 1875. Guillaume Apollinaire découvrit ces deux ouvrages lors d'un voyage à Strasbourg et fut si enthousiasmé par sa lecture qu'il décida d'éditer le texte. C'est ainsi que parurent en France deux éditions en 1913, l'une, édulcorée, aux « Maîtres de l'Amour », collection que dirigeait Apollinaire, et l'autre, clandestine, antidatée en 1911, publiée également par Apollinaire qui avait assuré la traduction du livre avec l'aide de Blaise Cendrars. Les préfaces des différentes éditions sont reproduites, et Guillaume Apollinaire, qui signa la préface à l'édition clandestine « Dr H. E. », semble persuadé que l'auteur est bien une femme. Une bonne partie de l'édition a été mise au pilon, une erreur de mise en pages ayant complètement embrouillé une vingtaine de pages (Dutel, 536).

Estimation : 50/75€


Lot 0114

Toutes les gravures en couleurs.- MERCIER ([Louis-Sébastien)]. Lettre de Dulis à son ami. Londres, et se trouve à Paris, Le Jay, 1786, 8°, 48 p. Une vignette et un cul-de lampe d'après Martinet et Maurau. Deux figures d'après Eisen ajoutées. Toutes les illustrations sont en couleurs. Le volume comprend en outre deux planches reliées en tête, l'une tirée en grisaille et l'autre en bistre, de Moreau et de Saint Aubin. Suivi de : [DORAT (Claude-Joseph)]. Lettre d'Alcibiade à Glicère, bouquetière d'Athènes, suivie d'une lettre de Vénus à Pâris, et d'une épître à la maîtresse que j'aurai. Genève, et à Paris, Sébastien Jorry, 1764, 8°, 36 p. Édition dont les vignettes et culs-de-lampe sont très beaux, selon Cohen (797). Ce texte est aussi attribué à Masson de Pezay. Une figure, 3 vignettes et 2 culs-de-lampe d'après Eisen. Deux figures ajoutées dont une d'après Raphaël. Toutes les illustrations sont en couleurs. Suivi de : [DORAT (Claude-Joseph)]. Bagatelles anonymes, recueillies par un amateur. Genève [Paris], sans édit., 1767, 8°, 35-1 blanche p., une figure d'après Mariller, une vignette et un cul-de-lampe d'après Eisen, le tout en couleurs. Édition originale. Suivi de : [DORAT (Claude-Joseph)]. Le Faux Ibrahim, conte arabe, et Le Rêve impatientant, conte françois, suivis des réformes de l'amour, et précédés de quelques réflexion de Montequieu. Paris, adresse frottée [Chez Delalain, libraire], 1777, 8°, 38-[1]-1 blanche p. Une vignette au titre, un bandeau et un cul-de-lampe en noir. Suivi de : [DORAT (Claude-Joseph). Épitre de Pierre Bagnolet, citoyen de Gonesse, aux grands hommes du jour. Sans lieu ni édit. ni date, 8°, 10 p. Ensemble relié en un vol. en demi-maroquin brun à coins, dos à nerfs richement décoré. Reliure signée en bas du dos : « ? relieur ». Précieuse et amusante réunion de pièces bien imprimées et bien illustrées qui faisaient le régal des bibliophiles du 19e s.

Estimation : 100/150€


Lot 0115

[MERCIER DE COMPIÈGNE]. Le Manuel des boudoirs ou Essais érotiques sur les demoiselles d'Athènes. Ouvrage plus moral qu'on ne pense, tiré en partie du portefeuille secret du secrétaire grec du Scythe Anacharsis. Réimprimé sur l'édition originale : à Cythère avec licence des amours l'an du plaisir et de la liberté (Paris, 1787). Bruxelles, H. Kistemaeckers, sans date, in-12, IV-318 p., demi-chagrin aubergine à coins, dos à nerfs orné, titre doré, couverture avant conservée (petit manque à la couverture, rousseurs)./ BÉTHENCOURT (Jacques de). Nouveau Carême de pénitence et Purgatoire d'expiation à l'usage des malades affectés du mal français ou mal vénérien. Ouvrage suivi d'un Dialogue où le mercure et le gaïac exposent leurs vertus et leurs prétentions rivales à la guérison de ladite maladie. 1527. Traduction et commentaires par Alfred Fournier. Paris, Victor Masson et fils, « Collection choisie des anciens syphiliographes », 1871, 8°, 95 p., demi-chagrin brun à coins de l'époque, dos à nerfs orné, titre doré, tête dorée (dos en partie éclairci, qq. petits accrocs, légères traces d'usage). Jacques de Béthencourt est l'un des premiers médecins français qui ait écrit sur la syphilis appelée alors vérole. Il invente le terme de maladie vénérienne pour remplacer le « mal français » dans ce livre traduit par Jean-Alfred Fournier (Paris, 1832-1914), médecin dermatologue spécialisé en vénérologie, notamment de la neurosyphilis./ Contes en vers imités du Moyen de parvenir par Autreau, Dorat, Grécourt, La Fontaine, B. de La Monnoie, Plancher de Valcour, Régnier, Vergier, etc. Avec les imitations de M. le comte de Chevigné et celles d'Épiphane Sidredoulx. Paris, Léon Willem, 1874, 8°, 229 p., broché, non coupé (couvertures muettes conservées, dos manquant), chemise de toile bleue avec cordonnets de l'éditeur avec à l'avant le titre et la date. Édition tirée à petit nombre pour les souscripteurs et ornée de 29 jolies vignettes en-tête. Exemplaire sur chine enrichi d'une suite des vignettes tirées à part en bistre. Destiné à compléter l'édition du « Moyen de Parvenir » publiée chez Willem en 1870-1872, l'ouvrage contient plus de cent contes dont les imitations inédites de Chevigné, et de l'érudit Prosper Blanchemain (sous le pseudonyme d'Épiphane Sidredoulx). « MM. les Libraires souscripteurs sont prévenus qu'il leur est interdit de l'exposer à leurs vitrines et étalages. »/ Ens. 3 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0116

[MERCIER DE NEUVILLE]. La Fille Élisa. Scène d'atelier en un acte par un auteur bien connu. Avec illustrations d'un artiste aussi renommé qu'original. À Rome, au Temple de Vénus, sans date [vers 1884], in-12, 32 p., 2 eaux-fortes tirées sur Chine brochées avec le texte et 4 eaux-fortes sur vergé laissées libres (ajoutées ? ; une d'entre elles est monogrammée et datée : « AC [ou CA] 24 4 77 »), broché, couv. Édition originale, publiée clandestinement vers 1884 : l'ouvrage a été « tiré à très-petit nombre sur papier vergé pour les amateurs ». Il est illustré de deux belles eaux-fortes anonymes. Parodie du roman d'Edmond de Goncourt, « La Fille Élisa » use d'un langage parfois ordurier dont l'auteur s'explique en note : « Les expressions crues de cette pièce d'atelier ont des précédents dans la littérature moderne autorisée. Ces notes sont faites pour nous disculper d'avoir trop osé. Sans aucune pudeur, Zola nous a montré le chemin » - et l'auteur de citer des extraits de romans de Zola et un de « La Fille Élisa » (1877) de Goncourt (Dutel, 302 ; Pia, 506 : le bibliographe, qui souligne que la pièce mettant en scène Nana est aussi une charge contre Zola, fait état d'une autre attribution du texte à Charles Monselet. « Aucune des deux attributions n'est invraisemblable. Monselet s'entendit à la parodie et Lemercier de Neuville avait été, en qualité d'auteur comme en qualité de machiniste, un des principaux participants aux représentations du Théâtre érotique de la rue de la Santé »)./ CAREL (A.). Les Brasseries à femmes de Paris. Illustrations d'après nature de Fernand Fau. Paris, Ed. Monnier, 1885, in-12, 27 p., broché, couv. De toutes les formes que revêt la prostitution moderne, pour attirer la clientèle, une des plus dissolvantes et des plus pernicieuses est, sans contredit, la « Brasserie à femmes ». Pour être de date récente, ce genre de « raccrochage » n'en a pas moins pris une extension si rapide et si considérable qu'il en est devenu inquiétant. Les femmes, - les « Grenouilles de brasserie », comme on les appelle au Quartier-Latin, - commencèrent à envahir les cafés au moment de l'Exposition universelle de 1867./ Ens. 2 plaquettes.

Estimation : 50/75€


Lot 0117

MEUSNIER DE QUERLON. Les Soupers de Daphné. Suivi de Psaphion ou la Courtisane de Smyrne et les Dortoirs de Lacédémone. Le tout réimprimé pour la première fois [...] par Olivier de Gourcuff. Bruxellles, Henry Kistemaeckers, 1883, in-12, 133 p., broché, couv. Tiré à 500 ex. 1/400 sur papier teinté./ Histoires naturelles par un membre de plusieurs sociétés savantes. Illustrations de E. Froment. Paris, A. Drouin, 1883, in-16, 109 p., frontispice à la sanguine, vignettes, culs-de-lampe, lettrines d'Eugène Froment, broché, couv. à rabats. Tiré à 500 ex. 1/450 sur Hollande./ BLESSEBOIS (Corneille). Le Lion d'Angélie précédé d'une notice sur le style romanesque et réponse aux attaques contre Corneille Blessebois par Marc de Montifaud. Bruxelles, A. Lacroix et Cie, sans date [1877], 8°, XXXIV-94 p., imprimé sur vergé, broché, couv. Beaucoup plus honnête que les autres ouvrages de Blessebois, le « Lion d'Angélie » présente une imitation curieuse du genre que la Calprenède et mademoiselle de Scudéry avaient mis à la mode. On retrouve les grands sentiments, la galanterie alambiquée, que l'influence des Précieuses avait imposés à toute la société polie de l'époque./ Ens. 3 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0118

MOLZA (Francesco, Maria). Les Nouvelles de F. M. Molza traduites pour la première fois par M. M. L. [Marcel Lallement]. Illustrations de F. Gailliard. Bruxelles, Henry Kistemaeckers, 1890, 8°, 100 p., broché, couv. Francesco Maria Molza (Modène, 1489-1544) est un humaniste et poète italien. Bel exemplaire avec de jolies vignettes de Frans Gailliard (Dotoli, Les Traductions de l'italien en français au XIXe siècle, 488).

Estimation : 25/50€


Lot 0119

MONNIER (Henry). La Grisette et l'Étudiant. Pièce en un acte. Partout et nulle part, mais dans l'arrière-boutique de tous les libraires, 1883, petit in-12, 24 p., imprimé sur vergé, broché, couv./ IDEM. Les Deux Gougnottes. Pièce en un acte. Partout et nulle part, mais dans l'arrière-boutique de tous les libraires, 1888, petit in-12, 64 p., impression sur vergé, broché, couv./ Ens. 2 plaquettes.

Estimation : 50/75€


Lot 0120

Reliures de Louis Pouillet.- MONTIFAUD (Marc DE).- BLESSEBOIS (Pierre Corneille). Le Zombi ou Grand Perou ? Précédé d'une notice sur les harems noirs ou les moeurs galantes aux colonies par Marc de Montifaud. Bruxelles, Lacroix et Cie, sans date, in-12, XXXIII-79 p., reliure à la bradel en plein vélin à petits rabats, décor et titre à l'encre (reliure signée L. Pouillet). Tirage unique à 500 ex. sur Hollande (n° 236). Une certaine comtesse de Cocagne, brouillée avec son amant, le marquis du Grand-Perou, vient trouver Corneille de Blessebois qui a la réputation de s'occuper de sciences occultes. Elle lui demande de mettre son art à sa disposition pour lui rendre les faveurs de son amant. Blessebois feint de consentir et avertit secrètement le marquis ainsi que d'autres personnes reçues au château. La plaisanterie groupe un certain nombre de conspirateurs, et la comtesse se laisse persuader par Blessebois qu'elle est invisible. Il obtient ses faveurs en raison de la duperie à laquelle tous concourent, mais la maison du marquis du Grand-Perou est mise en émoi par le soi-disant sorcier./ MONTIFAUD (Marc de). Les Triomphes de l'abbaye des connards avec une notice sur la fête des fous. Deuxième édition. Paris, Lacroix et Cie, 1877, in-12, XXXVI-118 p., reliure à la bradel en plein vélin à petits rabats, décor et titre à l'encre (reliure signée L. Pouillet). Tiré « à très-petit nombre ». L'abbé, porté sur un chariot, ainsi que les cardinaux et ses patriarches, donnait sa bénédiction à la foule, en même temps qu'il faisait pleuvoir sur elle une nuée de quatrains et d'autres pièces de vers qui portaient le rire chez tous ceux qui les ramassaient. Un banquet splendide réunissait ensuite l'abbé et toute la confrérie sous les halles, et pendant sa durée, un ermite lisait à haute voix la chronique de Pantagruel. Après le repas, on jouait des moralités et des mystères, et enfin les danses avaient leur tour. La docte assemblée décernait aussi un prix aux bourgeois de Rouen qui, au dire de la majorité, avait fait la plus sotte chose dans l'année. Marie-Amélie Quivogne de Montifaud, née Chartroule, dite Marc de Montifaud, née à Paris entre 1845 et1850 et morte vers 1912-1913, est une écrivaine libre-penseuse française. Ses écrits lui valent un certain nombre de poursuites judiciaires et quelques-uns sont censurés. Sa publication de l'ouvrage contre les religieuses, « Vestales de l'Église », lui vaut même un emprisonnement. Ens. 2 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0121

MONTIFAUD (Marc de). Les Nouvelles drolatiques, 10 parties en 2 vol. (chaque partie à une page de titre et un fronstispice, eau-forte de Hanriot ; la 1re partie est reliée après le 2e). Vol. 1 : I. Les Délices de l'Esprit-Saint et la bassinoire. Le Calice de Mme de Trigonec ; II. Un mariage à Constantinople. Un point... de tapisserie ; III. Un sérail à vendre. La Pénitence du curé de Tilly ; IV. La Chaste Suzanne. Une messe blanche ; V. L'Amende honorable. Le Téléphone. Vol. 2 : VI. Le Curateur. Le Nécessaire et le superflu ; VII. La Nourrice sèche. Par procuration ; VIII. Le Commis de chez Richard ; IX. Le Phonographe du Seigneur. Relevée de son voeu. Ce pauvre Monsieur Duclamel ; X. Le Jugement de Pâris. La Rue Sainte-Amendée. Bruxelles, puis Paris, Charles Gilliet, 1880 et 1881, 2 vol. reliés de même en demi-chagrin rouge de l'époque, dos à nerfs décorés (qq. petits défauts et accrocs). Bon exemplaire. Marie-Amélie Quivogne de Montifaud, née Chartroule, dite Marc de Montifaud, née à Paris entre 1845 et 1850 et morte vers 1912-1913, est une écrivaine libre-penseuse française. Ses écrits lui valent un certain nombre de poursuites judiciaires et quelques-uns sont censurés. Sa publication de l'ouvrage contre les religieuses, « Vestales de l'Église », lui vaut même un emprisonnement. Peu commun complet et en bon état.

Estimation : 40/80€


Lot 0122

NOGARET (François-Félix). La terre est un animal ou Conversation d'une courtisane philosophe. Bruxelles, Gay et Doucé, 1880, in-16, XIII-95 p., vignette, impression sur vergé, texte en vert d'eau encadré d'un filet rouge, broché, couv. Tiré à 500 ex. (n° 63)./ RÉTIF DE LA BRETONNE. Les Amours galantes des jolies bruxelloises précédées des ruses, supercheries, artifices et machinations des filles publiques pour tromper leurs amants. Bruxelles, J.-B. Moens, sans date [18..], 47 p., broché, couv. (qq. rousseurs à la couv.)./ NOUGARET (P.-J.-B.). Faiblesses d'une jolie femme ou Mémoires de Mme de Vilfranc écrits par elle-même et mis au jour par P.-J.-B. Nougaret. Bruxelles, Lalouette-Doucé, 1885, 2 vol. 8° en un, pag. continue, 190 p. (les 7 premières en chiffres romains), imprimé sur vergé, broché, couv. (couv. abîmée, ex. débroché)./ Ens. 3 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0123

Nus.-

Album de 80 photos érotiques au format de carte postale, dont 4 photos réalisées par le Studio Biederer. Il y a quelques retirages, mais la plupart datent des années 1910 et 1920.

Estimation : 300/400€


Lot 0124

Onze impressions populaires bruxelloises du 19e s., petits in-12 : 1. Adélaïde Pommerose ou La Folie des connaisseurs. Bruxelles, Chez tous les libraires, sans date (Bruxelles, Impr. Ch. Sacré-Duquesne, 18..), petit in-12, 95 p., broché, couv. Sur-titre (ou collection ?) : Les Femmes entretenues dévoilées.- 2. Espièglerie d'Armantine. L'Entretenue du petit bossu. Bruxelles, Chez les principaux libraires, sans date (Bruxelles, Impr. A. Sacré, 18..), petit in-12, 56 p. + Catalogue, broché, couv. Sur-titre (ou collection ?) : Les Femmes entretenues dévoilées.- 3. La Fille à l'enchère et La Blonde brune. Diversités galantes précédées du Bocage. Bruxelles, Chez tous les libraires, sans date (Bruxelles, Imp. Alexis Moens, 18..), petit in-12, 64 p., broché, couv.- 4. LEBRUN. Les Amours libertines de religieuses du couvent des carmélites. Bruxelles, Joostens, sans date [18..], petit in-12, 93 p., + livres en vente chez Moens, broché, couv.- 5. LEBRUN. Les Cinq Grisettes associées pour exploiter les hommes amoureux et se faire une position honorable. Bruxelles, Joostens, sans date [18..], petit in-12, 73 p., broché, couv.- 6. LEBRUN. Confessions des courtisanes [...]. Bruxelles, Joostens, sans date [18..], petit in-12, 89 p., broché, couv.- 7. LEBRUN. La Femme publique ou La Vie d'une prostituée de la haute société. Bruxelles, Joostens, sans date [18..], petit in-12, 89 p., broché, couv.- 8. LEBRUN. Histoire secrète des couvents ou Essai philosophique sur le monachisme. Bruxelles, Joostens, sans date [18..], petit in-12, 124 p., broché, couv.- 9. LEBRUN. Tableaux des amours et plaisirs du Grand Sérail à Paris. Avec notes et commentaires. Bruxelles, Joostens, sans date [18..], petit in-12, 95 p., broché, couv.- 10. LONGUEVILLE. Les Mystères de la chemise. Orné de vignettes. Paris, Chez tous les libraires, sans date (Bruxelles, Alexis Moens, 18..), petit in-12, 96 p., broché, couv.- 11. RABAN. Dix ans de la vie d'une femme. Paris, Chez tous les libraires, sans date (Bruxelles, Alexis Moens, 18..), petit in-12, 100 p. + [4] p. (catalogue des livres en vente à la librairie Alexis Moens-Galas, Galerie Bortier à Bruxelles), broché, couv.- Ens. 11 plaquettes.

Estimation : 50/75€


Lot 0125

Le Parnasse satyrique du quinzième siècle. Anthologie de pièces libres publiée par Marcel Schwob. Paris, H. Welter, 1905, in-12, VIII-333 p., broché, couv. Edition originale de cette collection imprimée sur papier Arches. « Marcel Schwob avait donné avant de mourir le bon à tirer des dernières feuilles des textes publiés ici. » (L'Éditeur). Le glossaire-index (pp. 309-933) est de Paul Léautaud./ Les Joyeuses Histoires de nos pères. Paris, Chez tous les libraires, 1884, 8°, frontispice, 93 p., broché, couv. rempliée (manque au dos). Exemplaire imprimé sur Japon avec le frontispice signé P. Kauffmann en triple état. Première partie d'une série de cinq./ Histoires naturelles par un membre de plusieurs sociétés savantes. Lyon, Librairie générale Henri Georg, sans date [1880], in-16, 61 p., broché, couv. (manque au dos). Tiré à 275 ex. 1/110 sur Hollande./ Ens. 3 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0126

Le Parnassiculet contemporain. Recueil de vers nouveaux précédé de l'Hôtel du Dragon-Bleuet orné d'une très-étrange eau-forte [par Delor, élève de Gérôme]. Deuxième édition, augmentée de NEUF pièces inédites, non moins surprenantes que les premières, attribuées aux mêmes auteurs et découvertes après leur mort. [Par Paul Arène, Alfred Delvau, Jean du Boys, Alphonse Daudet, Léon Renard.]. Paris, Librairie centrale, J. Lemer éditeur, 1872, petit 8°, 52 p., pleine toile greige à la bradel, dos lisse, titre en long, couvertures sur papier parcheminé conservées (rel. légèrement salie, état intérieur neuf). Ex libris « T. H. ». Tiré à 520 ex. 1/500 sur Hollande. Les différentes tendances de la poésie moderne regroupées en 1866 autour de l'éditeur Lemerre publient un recueil de « vers nouveaux » : « Le Parnasse contemporain ». On y trouve, parmi d'autres, Gautier, Banville, Leconte de Lisle, Louis Ménard, Heredia, Baudelaire, Coppée, Verlaine et Mallarmé. Un tel ensemble faisant figure de manifeste ne tarda pas à susciter des réactions. Il y eut les 7 médaillonnets du « Parnasse contemporain » de Barbey d'Aurevilly, puis le « Parnassiculet contemporain », paru anonymement, délicieux recueil de parodies des poètes parnassiens, enrichi d'une préface qui décrit caricaturalement un cénacle enfumé. Ce petit recueil fit grand bruit et préfigura « Les Déliquescences d'Adoré Floupette. » (http://www.pleinchant.fr/titres/Anciennetes/Parnassiculet.html).

Estimation : 75/100€


Lot 0127

Impression sur papier jonquille.- PEIGNOT (Gabriel). De la semaine. Dijon, Frantin, 1830, 8°, [4]-47-1 blanche p., tableau dépliant, demi-toile épinard à la bradel, titre doré en long au dos (qq. infimes défauts). Imprimé sur papier jonquille et tiré à 100 ex. Le titre de départ, p. 3, porte : « Recherches sur l'époque où les premiers chrétiens, les Romains et les peuples d'Occident ont commencé à adopter la semaine, c'est-à-dire la division des jours du mois en nombre septénaire, mémoire lu à la Commission des antiquités, dans sa séance du 6 août 1829, par Gabriel Peignot ».

Estimation : 75/100€


Lot 0128

PIRON (Alexis). Poésies badines et facétieuses. À Cythère, chez Cupidon, au temple de Vénus, 1800 [Bruxelles, Vital Puissant, 1865], in-12, 148 p., faux titre et titre imprimés en sanguine, 8 figures h. t. libres, demi-veau brun postérieur, dos à nerfs, pièces de nom d'auteur et de titre maroquinées rouge. Exécutées dans un style fin et détaillé, les gravures illustrent ces vers de Piron avec plein d'imagination et toujours très librement...

Estimation : 50/75€


Lot 0129

Plaisant contract de mariage passé nouvellement à Aubervilliers le 35 février mil trois cent trente-trois entre Nicolas Grand-Jean et Guillemette Ventrue, ensuite le festin dudict mariage appresté à la pleine de Long-Boyau, le 3 mars ensuivant. Avec l'inventaire des biens de feu Taupin-Ventru. Paris, Nicolas Callemont, 1627 [Bruxelles, J.-B. Moens, 18..], in-12, 24 p., broché couv. Tiré à 102 ex./ [COLLERYE (Roger de)]. Le Plaisant Discours et Advertissement sur nouvelles mariées pour se bien et proprement comporter la premiere nuict de leurs nopces recite a un balet par un jeune homme lyonnois le iour du ieudi gras dernier. Lyon, 1606 [18..], petit in-12, 15 p., broché, couv. (petits manques aux bords externes de la couv.). Tiré à 104 ex. 1/90 sur Hollande (non numéroté). Réédition non citée dans É. Picot, Le Monologue dramatique./ [MANDEVILLE (Bernard de)]. Vénus la populaire ou Apologie des maisons de joie. Traduit de l'anglais. Londres, A. Moore, 1727 [Bruxelles, 1869], in-16, frontispice, XII-119 p., broché, couv. muette (dos refait, rousseurs en fin). Tiré à 234 ex. 1/230 sur Hollande (n° 68). Ens. 3 vol.

Estimation : 75/100€


Lot 0130

Polissonniana ou Compendium amoureux et galant de la gaieté, de la joyeuseté et de la gaillardise. Paris, chez tous les libraires du Palais-Royal, sans date, in-12, 44 p., broché, couv. (couv. lég. défraîchie, qq. rousseurs). Pas à la BnF, pas dans WorldCat.../ PIRON (Alexis). Voyage de Piron à Beaune avec toutes les pièces nécessaires, accompagné des dates historiques. Préface de Gabriel Peignot. Dijon, Brugnot et Victor Lagier, 1831, in-12, portrait, 40 p., 1 planche dépliante (fac-sim. de l'écriture de Piron), broché, couv. Tiré à 100 ex. sur vergé./ Histoire miraculeuse et admirable, de la contesse de Hornoc, flamande, estranglée par le diable dans la ville d'Anvers, pour n'avoir trouvé son rabat bien godronné, le quinzième avril 1616. Lyon, sans édit., 1616 [18..], in-12, 9 p., broché, couv. « Cet opuscule est imprimé d'après la réimpression faite dans les "Variétés historiques et littéraires" de la collection de la ?Bibliothèque elzévirienne?, publiée à Paris, par Me P. Jannet"./ Euphrasie ou Les Grâces philosophes. Conte galant non pornographique textuellement réimprimé sur la rarissime édition de 1782, sous la rubrique « chez Apollon, au Mont-Parnasse », agrémenté d'une eau-forte d'après la gravure de l'époque ; Bruxelles, Henry Kistemaeckers, 1880, in-12, 68 p., broché, couv.(sans l'eau-forte annoncée)./ Ens. 4 vol.

Estimation : 75/100€


Lot 0131

Le Premier [Le Second / Le Troisiesme] Livre du labyrinthe d'amour ou Suite des muses folastres recherchées des plus beaux esprit de ce temps, par H.F.S.D.C. Rouen, Claude Le Villain, 1615 (Bruxelles, A. Mertens et fils, 1865), 3 vol. in-16, 88, 98 et 74 p., brochés, couv. muettes. Tiré à 106 ex./ L'Eunuque ou La Fidelle Infidélité. Parade en vaudevilles, mêlée de prose et de vers. Par*****. Montmartre, 1750 (en fin : Berg-op-Zoom) [Bruxelles, Vital Puissant, vers 1870], in-16, 47 p., broché (manque la couv. avant). Vignette au titre : ronde d'enfants nus dansant autour du buste d'un faune. Tiré à 104 ex. Par Charles François Ragot de Grandval d'après Barbier./ Le Cabinet satyrique ou Recueil parfaict des vers piquans et gaillards de ce temps. Tiré des secrets cabinets des sieurs de Sigognes, Regnier, Motin, Berthelot, Maynard et autres des plus signalez poètes du dix-septième siècle. Complément des éditions publiées aux XVIIe et XVIIIe siècles. Gand, Duquesne ; Paris, Claudin, 1860, in-12, VIII-110 p., impression sur vergé crème, broché, couv./ Ens. 5 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0132

Procez et amples examinations sur la vie de Caresme-Prenant. Dans lesquelles sont amplement descrites toutes les [...] folies, débordemens et paillardises qu'il a commis [...]. Paris, 1605, 21-1 blanche p. Avec : Traicte de mariage entre Julian Peoger dit Janicot, et Jacqueline Papinet sa future espouse. À Lyon, 1611, 18 p. Avec : La Copie d'un bail a ferme faict par une jeune dame de son con pour six ans. À Paris, Par Pierre Viart, 1609. [Suivi de : Comme Procez fut mené entre quatre hommes [...]. S.l.n.d., 7-1 bl. Avec : La Raison pourquoy les femmes ne portent barbe au menton, aussi bien qu'à la penilliere [...]. À Paris, 1601, 9-1 blanche. Avec : La Source et Origine des cons sauvages [...]. À Lyon, Par Iean de la Montagne, 1610, 26 p. Avec : La Grande et Véritable Prognostication des cons sauvages, avec la maniere de les aprivoise, nouvellement imprimée par l'autorité de l'Abbé Conars. S.l.n.d., 12 p. Avec : La Source du gros fessier des nourrices, et la raison pourquoi elles sont si fendues entre les jambes. Avec la Complaincte de Monsieur le Cul [...]. Rouen, Yves Bomont ; s.d., 11 p./ Ensemble 7 pièces réunies en un vol. broché in-12, couv. d?époque (dos en partie fendu, traces de rousseurs). Réimpressions du 19e s. de ces pièces curieuses du début du 17e s.

Estimation : 30/60€


Lot 0133

RAMONEDA (Ignacio). Arte de canto-llano en compendio breve, y methodo muys facil para que los particulares, que deben saberlo, adquieran con brevedad, y poco trabajo la inteligencia, y destreza conveniente. Madrid, En la Imprenta de Pedro Marin, 1778, grand 8°, [16]-216 p., plein vélin de l'époque (bruniss.). Annotations anciennes.

Estimation : 150/200€


Lot 0134

Illustré par Martin Van Maelen.- REBELL.- VILLIOT (Jean de) [= REBELL (Hughes)]. La Flagellation amoureuse dans l'histoire des moeurs et dans la littérature. Suivi de La Flagellation des femmes en France sous la Révolution et la Terreur blanche. Cinq eaux-fortes de Martin Van Maelen. Paris, Charles Carrington, 1904, 8°, 240 p., broché, couv. rempliée. Unique édition originale tirée sur papier vergé d'Arches. Elle est illustrée de cinq eaux-fortes hors texte de Martin Van Maele. Étude fouillée sur l'usage du fouet de l'Ancien Régime à la Révolution établissant en conclusion un rapport entre beauté physique et sévice corporel : « Le fouet, voyez vous, ne mourra jamais. Les femmes surtout y paraissent éternellement vouées. Un jour viendra peut-être - et nous en doutons fort - que l'on cessera de donner le fouet aux enfants ; on ne cessera jamais de le donner aux femmes, aux plus jolies et aux plus jeunes s'entend. Les laides seront toujours respectées. » Bel exemplaire, très frais.

Estimation : 75/100€


Lot 0135

« Un pot-pourri monstrueux ».- Recueil de pièces choisies rassemblées par les soins du Cosmopolite. À Anconne, Chez Uriel Bandant, à l'enseigne de la Liberté, 1735, en fin du 2e vol. : Leyde [Bruxelles, Jules Gay ?], 1865, 2 parties 8° en pag. continue, X-512-12 p., 2 vol. reliés en demi-chagrin violine de l'époque, dos à nerfs, caisson du titre doré, titre à l'encre noire (un coup au plat avant du 2e vol.). Tiré à 163 ex. 1/150 Hollande. Cet ouvrage fort rare n'a pas circulé dans le public au 18e s. ni d'ailleurs au 19e, car cette unique réimpression, sous le manteau, en 1865, est tout autant inaccessible. Au vrai, nous ne disposons sur ce Cosmopolite que de l'information figurant sur l'exemplaire du marquis de Paulmy (1722-1787) à l'Arsenal : « Ce recueil a été fait par M. le Duc d'Aiguillon et imprimé chez lui et par lui à Veret (Veretz) en Touraine. C'est sans contredit le recueil d'ordures le plus complet et le plus rare. Il y a ici beaucoup de pièces qui ne sont qu'ici. » Mais alors, qu'est-ce que ce Cosmopolite ? « C'est un pot-pourri monstrueux rassemblant près de trois cent quinze pièces versifiées en français, entrelardées de trois ouvrages encore en vers, mais cette fois en italien, Il capittolo del forno, Dubbii amorosi et Sonetti lussuriosi. » (Jacques Duprilot, dans Éros invaincu). « Les conteurs gaillards du XVIIIe siècle sont fortement représentés dans le recueil : l'abbé de Chaulieu (Description d'un cul), Alexis Piron (L'Ode à Priape), Jacques Vergier, l'abbé de Grécourt, François-Augustin Paradis de Moncrif (on attribue parfois la préface de l'ouvrage à ce dernier). Le recueil s'ouvre par la première profession de foi déiste de Voltaire, l' ?Épître à Uranie?, violente attaque contre le christianisme. La présence de cette charge fait du Cosmopolite un ?livre philosophique? par excellence, à la tonalité très antireligieuse » (Duprilot).

Estimation : 50/75€


Lot 0136

Rééditions bruxelloises.- Plaidoyer de Mr. Freydier, avocat à Nismes, contre l'introduction de cadenas ou ceintures de chasteté. Réimpression textuelle faite sur l'édition originale de 1750 et augmentée d'un avant-propos par Philomneste, junior [Gustave Brunet]. Montpellier, À la Bibliothèque du Barreau, 1750-1870 [Bruxelles, Vital Puissant, 1870], in-12, VIII-80 p. broché, couv. (lég. décharge au titre). Ouvrage curieux et amusant. Agrémenté de 2 planches illustrant les ceintures de chasteté. Tiré à 100 ex. sur vergé (n° 87). Ce texte est la réimpression de la plaidoirie célèbre d'un procès opposant Marie Lajon à Pierre Berlhé, son mari, accusé de l'avoir forcé à porter une ceinture de chasteté. On joint 3 impressions de Jean-Baptiste Moens (Tournai, 1833 - Ixelles, 1908), philatéliste belge, considéré comme un des premiers marchands de timbres-poste, qui a également été libraire, éditeur et imprimeur. 1. HUART (Louis). Physiologie de la grisette. Nouvelle édition augmentée d'une Notice sur le vie de l'auteur. Bruxelles, J.-B. Moens, sans date, in-12, 80 p., bandeaux, culs-de-lampe, lettrines, broché, couv. (lég. salie, bords effrangés). 2. ARAGO (Jacques-Étienne). Physiologie du protecteur (en sur-titre : Femme entretenue). Bruxelles, J.-B. Moens, sans date, in-12, 66 p., bandeaux, culs-de-lampe, lettrines, broché, couv. 3. ALHOY (Maurice). Physiologie de la Lorette. Nouvelle édition augmentée d'une notice sur la vie de l'auteur. Bruxelles, J.-B. Moens, sans date, in-12, 79 p., bandeaux, culs-de-lampe, lettrines, broché, couv./ Ens. 4 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0137

RÉMARD (Charles). La Chézomanie ou l'art de ch.... Poème didactique en quatre chants. À Scoropolis, se trouve à Paris et en Belgique, chez quelques libraires, 1806, in-12, III-88 p., broché, couv. Tiré à 102 ex. Curieusement le nom de l'auteur est donné entièrement à la couverture, alors qu'on trouve seulement ses initiales au titre ! Bel exemplaire. Charles Rémard, né en 1766, fut conservateur de la Bibliothèque du château de Fontainebleau./[COLLERYE (Roger de)]. Le Plaisant Discours et Advertissement sur nouvelles mariées pour se bien et proprement comporter la premiere nuict de leurs nopces recite a un balet par un jeune homme lyonnois le iour du ieudi gras dernier. Lyon, 1606 [18..], petit in-12, 15 p., broché, couv. (petits manques à la couv.). Tiré à 104 ex. 1/90 sur Hollande (non numéroté). Réédition non citée dans É. Picot, Le Monologue dramatique./ Voyage de trois Turcs de qualité. Histoire mêlée de vrai et de faux comme le sont presque toutes celles qu'on lit. Traduite de l'arabe. À Folichonopolis, Chez Polissonnet, rue du badinage, 1767 [Rouen, E. Cagniard, 1881], 8°, 93 p., broché, couv. Réimpression à petit nombre par E. Cagniard, à Rouen, le 20 octobre 1881 avec une notice de J. Deschamps (1845-1888). L'auteur a voulu désigner, sous des pseudonymes plus ou moins transparents, certains personnages de l'époque, et il aura froissé de hautes susceptibilités. Ce qui l'indiquerait, c'est la destruction en règle dont l'ouvrage parait avoir été l'objet, au point d'être devenu rarissime et introuvable./ Discours prodigieux et espouvantable du Thresorier et Banquier du Diable et son fils : qui ont esté bruslés à Vesouf en la Franche-Comté, le 18. Ianvier 1610 [...] Lyon, Iean Doret, sans date [Paris, Léon Willem, 1871], in-16, 15 p., impression sur vergé, broché, couv. rempliée (couv. lég. salie). Tiré à 150 ex. (n° 10)./ Histoire galante des deux maquerelles les plus célèbres de la capitale des Welches (Paris). À Cupidopolis, 1785 [Bruxelles, H. Kistemaeckers, 1885], in-12, 37 p., vignettes dans le texte, broché, plats de carton léger bronze brillant décoré (brochage moderne) (Dutel, 393)./ Ens. 5 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0138

RÉTIF DE LA BRETONNE. Les Amours galantes des jolies Bruxelloises précédées des ruses, supercheries, artifices et machinations des filles publiques pour tromper leurs amants. Bruxelles, J.-B. Moens, sans date [18..], in-12, 47 p., broché (qq. accrocs à la couv.)./ CAROL ([Louis] de). Conjectures sur l'auteur de la Veillée de Vénus et sur l'époque à laquelle ce poëme peut avoir été composé. Abbeville, Imprimerie de C. Paillart, sans date [1839], 8°, 15-1 blanche p., demi-cuir rouge de Russie de l'époque, dos lisse, titre en long. « La Veillée de Vénus » (en latin « Pervigilium Veneris ») est un poème latin anonyme de l'époque impériale./ Ens. 2 vol.

Estimation : 30/60€


Lot 0139

La Rhétorique des putains composée conformément aux préceptes de Cipriano. Dédiée à l'Université des putains les plus célèbres. Traduite pour la première fois de l'italien en français par A. P*** et précédée d'une notice bio-bibliographique. Villefranche, [Bruxelles, Vital Puissant], 1871, in-12, VIII-175 p., broché, couv. muette (débroché). Sans le frontispice. Tiré à 150 ex. (Dutel A-986)./ Les Promenades de la guinguette. Aventures et histoires galantes : dialogue. Troyes, Garnier, 1718, in-16, 34 p., broché, couv. muette (lég. défraîchi, traces de mouillures). Rare plaquette remarquée par Pierre Louÿs (Scènes de courtisanes, p. 17 : « une petite plaquette rare, d'impression troyenne [...] où les moeurs du temps trouvaient leur modèle »). Impression populaire (Morin, 931)./ Le Mari mécontent de sa femme. Histoire nouvelle. Troyes, Baudot, 1755, in-16, [8]-38-[1]-1 blanche p., vignette au titre, broché, couv. imprimée (la couv. est imprimée postérieurement pour une remise en vente) (dos lég. abîmé). Impression populaire (Morin, 729)./ Jésus réduit à sa juste valeur. Analyse substantielle du livre d'André-Saturnin Morin [Miron] imprimé à Genève en 1864. Bruxelles, Librairie du bibliomane-cosmopolite (Imprimerie Parent et Cie), « Collection des curiosités bibliographiques », 1877, in-12, 24 p., impression sur vergé, broché, couv. muette. Tiré à 480 ex. (n° 109). Miron est un farouche anticlérical qui collabora à La Libre Pensée et à La Pensée nouvelle, au Libre Examen de Bruxelles et au Liberopensiero de Milan./ Thomas SONNET, sieur de COURVAL. Satyre Melippée ou Discours sur les poignantes traverses et incommodités du mariage [...]. Paris, Jean Millot, M.DC.VIII (Bruxelles, A. Mertens et fils, 1864), in-12, 105 p., broché, couv. muette. Tiré à 106 ex. 1/100 sur vergé (n° 83). Thomas Sonnet de Courval (1577-1627) est un poète satirique./ Ens. 5 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0140

Deux gouaches originales.- ROBIDA. Les Cent Nouvelles nouvelles. Édition revue sur les textes originaux et illustrée de plus de 300 dessins par A. Robida. Paris, Librairie illustrée, sans date [1888], 2 vol. 8°, VII-338 et 308 p., demi-maroquin havane à coins, dos lisses, titres dans un décor mosaïqué noir et motifs dorés sur pièce mosaïquée noir également, têtes dorées, couvertures et dos conservés (reliure signée Ch[arles] Meunier) (qq. minimes défauts). Première édition illustrée par Robida. Couverture en couleurs et illustrations en noir dans le texte. Exemplaire enrichi de deux gouaches originales signées de Robida (une à chaque faux titre) qui mettent en scène des personnages.

Estimation : 75/100€


Lot 0141

ROBINSON (Julian). Gynecocracy. A Narrative of the Adventures and Psychological Experiences. Paris and Rotterdam, 1893, 3 vol. 8°, XI-164, 170 et 166 p., impression sur vergé, broché, couv. (manque aux dos ; couv. détachée et coups au second vol.). A classic of Victorian erotic fiction, « pettycoating », sometimes called « pinaforing », involves the dressing of a young boy in girls clothing as a form of punishment, which was usually administered by an older woman. Sur l'hisoire de l'édition de ce livre condamné en France en 1914, voir Pia, 597-598./ DAVENPORT (John). Curiositates Eroticae Physiologicae ; or, Tabooed Subjects freely Trated. In six essays, viz. : 1. Gneration. 2. Chastity and Modesty. 3. Mariage. 4. Circumcision. 5. Eunichism. 6. Heraphrodism, and followed by a Closing Essay on Death. London, Privately Printed, 1875, petit 4°, XVIII-216 p., demi-cuir de Russie noir, dos lisse, titre doré (coupes et coins abîmés). From the preface : « Let it not be supposed from these remarks that the author's intention has been that of writing an obscene book, or even to employ ?obscene? words. [...] In conclusion, the hope is expressed that the present work may not be found a collection of dry technical treatises, inasmuch as the text has been elucidated by various notes, anecdotes, and historical references incidental to and connected with the subject matter. » Ens. 4 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0142

ROPS.- [CAMUSET, Docteur]. Les Sonnets du Docteur. P., Chez la plupart des Libraires, (Dijon, impr. Darantière), 1884, grand 8°, demi-chagrin marron, dos à 5 nerfs perlés, auteur, titre, fleurons et tête dorés, couv. parcheminée (brunie) cons., ex. à toutes marges (dos frotté). Ouvrage orné de 3 eaux-fortes de Félicien Rops, un frontispice de G. Clairin et une lettre de Monselet en fac-similé sur papier de Chine. Texte encadré d'un filet rouge. Edit. orig. tirée à 500 exemplaires.

Estimation : 100/200€


Lot 0143

SADE (D.A.F.). Idée sur les romans. Publiée avec préface, notes et documents inédits par Octave Uzanne. Paris, Édouard Rouveyre, 1878, in-12, frontispice, XLIII-53 p., broché, couv. rempliée (couv. lég. défraîchie). Le frontispice, qui semble ajouté, est tiré sur Chine : c'est le célèbre portrait imaginaire du 19e s. par H. Biberstein représentant Sade soumis aux quatre vents des suggestions diaboliques. Tiré à 100 ex. de luxe. Ex. sur Hollande (non mentionné à la justification). Première édition séparée. En 1799 Sade publie « Les Crimes de l'amour » précédé d'un court essai intitulé « Idée sur les romans ». Non sans une certaine duplicité, Sade s'y défend d'être l'auteur des ouvrages libertins qu'on lui attribue et parle littérature, dressant un tableau très personnel de l'histoire du roman depuis l'Antiquité jusqu'à ses contemporains. Entre divers commentaires sur Voltaire, Rousseau, Crébillon, Madame de La Fayette, Richardson, Marivaux, Scarron, l'Abbé Prévost ou encore Restif de la Bretonne, le petit traité, émaillé de conseils aux jeunes écrivains et de réflexions théoriques sur le processus de création littéraire, répond à plusieurs questions sur l'origine et le sens du roman et explique pourquoi celui-ci doit peindre le vice afin d'apprendre la vertu aux lecteurs./ [SADE]. Justine, ou Les Malheurs de la vertu. Tome premier [Tome second]. Seconde édition, corrigée et augmentée. En Hollande, 1797, 2 vol. in-16 reliés en un, frontispice, 143-1 blanche p. et frontispice libre, 143-1 blanche p., demi-vélin ancien, dos lisse, pièce de titre (traces de manipulation). Les deux premiers volumes (sur 4) de la 6e édit. publiée en 1797 (Dutel, A-598)./ Ens. 2 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0144

SADE.- X... (Dr Jacobus). Le Marquis de Sade et son oeuvre devant la science médicale et la littérature moderne. Paris, Charles Carrington, 1901, 8°, XII-480 p., broché, couv. rempliée. Tiré à 510 ex. 1/500 sur Hollande./ SADE (Marquis de). Zoloé et ses deux acolytes ou Quelques décades de la vie de trois jolies femmes. Précédé d'une étude bio-bibliographique de Fernand Mitton. Paris, Aux Éditions d'Art de l'Intermédiaire du Bibliophile, 1928, 8°, XVIII-124 p., broché, couv., étui. Tiré à 775 ex. 1/25 sur Japon impérial (n° 2), premier papier, avec la suite libre en sanguine de six planches sur Japon, gravée à la pointe sèche par Léon Courbouleix et réservée aux 100 premiers exemplaires./ GODART D'AUCOURT. Thémidore ou Mon histoire et celle de ma maîtresse. Précédé d'une étude bio-bibliographique de Fernand Mitton. Paris, Aux Éditions d'Art de l'Intermédiaire du Bibliophile, 1928, 8°, XVIII-124 p., broché, couv., étui. Tiré à 775 ex. 1/25 sur Japon impérial (n° 2), premier papier, avec la suite libre en sanguine de six planches sur Japon, gravée à la pointe sèche par Léon Courbouleix et réservée au 100 premiers exemplaires. Avec une seconde suite libre en brou de noix de six planches sur Japon, gravée à la pointe sèche par Charles Kiffer (non mentionnée à la justification). Ens. 3 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0145

SAVOIE.- Le Plaisant discours d'un medecin savoyart emprisonné, pour avoir donné aduis au Duc de Savoye de ne croire son devin. Sans lieu ni édit., 1600, [4] feuillets, broché, couv. muette (fac-similé du 20e s.)./ Discours veritable, d'un usurier de Remilly en Savoye, lequel s'est pendu et estranglé avec le licol de sa iument, le 16 mai 1604. Avec la complainte en rime sauoyarde. Sans lieu ni édit., 1604, 8 p., broché, couv. (fac-similé du 20e s. : Paris, Ad. Lainé). Oeuvres polémiques en langue savoyarde dirigées contre le duc de Savoie. Rare.

Estimation : 50/75€


Lot 0146

SENDABAR.- Paraboles de Sendabar sur les ruses des femmes. Traduites de l'hébreu et précédées d'une notice historique sur ce sage indien par E. Carmoly. Paris, P. Jannet, 1849, 8°, 160 p., impression sur vergé, broché, couv. Eliakim Carmoly (1802-1875), rabbin, bibliographe, collectionneur de manuscrits hébreux, en charge de collection des manuscrits hébreux à la BnF, a été Grand Rabbin de Bruxelles (1832-1839)./ LA MARRE (abbé de) ou NOGARET (François Félix), ou SABATIER DE CASTRES (abbé). Contes de l'abbé de La Marre. Les quarts d'heure d'un joyeux solitaire. Bruxelles, Henry Kistemaeckers, 1882, 8°, frontispice d'Amédée Lynen, bandeaux et vignettes, broché, couv. (ex. lég. défraîchi, manque au dos). Tiré à 110 ex. 1/100 sur papier teinté (n° 17)./ RENOULT (J.-B.). Les Aventures galantes de la Madone avec ses dévots suivies de celles de François d'Assise. Paris, Vve Pairault et Fils, 1882, 8°, XVI-128 p., broché, couv. Tiré à 150 ex. 1/120 sur Hollande (n° 103). « Bonne réimpression de ce roman impie, rempli de choses indécentes » (Caillet, 9307)./ [CAILHAVA DE L'ESTENDOUX (Jean-François)]. Le Soupé des petits-maîtres. Ouvrage moral. Bruxelles, Henry Kistemaeckers, 154 p. (les 21 premières en chiffres romains), impression sur vergé, broché, couv. Tiré à 333 ex./ JULIUS. Les Nouveaux Chatiments ou Les Lanières sanglantes. Bruxelles, Librairie Cosmopolite, Vital Puissant, 1871, 8°, 119 p., broché, couv. Pamphlet contre Napoléon III interdit en France./ Ens. 5 vol.

Estimation : 50/75€


Lot 0147

Les Sérails de Londres ou Les Amusements nocturnes contenant les scènes qui y sont journellement représentées, les portraits et la description des courtisanes les plus célèbres, et les caractères de ceux qui les fréquentent. Traduit de l'anglais. Sur l'imprimé de Paris, chez Barba (1801). Bruxelles, Henry Kistemaeckers, sans date [1870], in-12, XV-249 p., demi-chagrin rouge de l'époque, dos à nerfs orné, titre doré. Ce livre relate l'état de la galanterie londonienne bien avant la date où il fut publié à Paris, et traite des maisons de débauche de Londres, à peu près à partir de l'époque où parut le roman de John Cleland, « Mémoires de Fanny Hill ».

Estimation : 30/60€


Lot 0148

Imprimé sur papier jonquille.- Sermon pour la consolation des cocus prononcé au sujet de A*** B*** cocu par arrëst. À Cocupole, sur la boutique de Jean Coucou à la Corne du Cerf, rue du Croissant, 1752 [Bruxelles, Vital Puissant, 18..], 8°, frontispice, 56 p., impression sur papier jonquille, broché, couv. (petite tache à la couv. avant). Il s'agit en fait de la réédition d'une nouvelle publication avec une dédicace rajoutée d'un texte dont on trouve trace dès la première moitié du 17e. Il s'agit d'un sermon teinté d'humour destiné à consoler les victimes (masculines) de ce fléau paticulièrement répandu à l'époque.

Estimation : 30/60€


Lot 0149

UZANNE. La Chronique scandaleuse. Publiée par Octave Uzanne avec préface, notes et index. Paris, A. Quantin, 1879, grand 8°, frontispice gravé par Ad. Lalauze, XIV-325 p., vignette gravée par A. Mongin, bandeaux, culs-de-lampes et lettrines, demi-maroquin vert, dos à nerfs orné, titre doré, tête dorée, couv. avant conservée (reliure de L. Claessens, dont étiquette) (bas du dos très lég. écrasé avec petit accroc au bas du mors avant, traces de rousseurs surtout en fin de vol.). Bel exemplaire de ce livre tiré à petit nombre. Édition d'une chronique parue en 1783 et republiée plusieurs fois avec de nombreuses augmentations des événements postérieurs (Vicaire, III, 279).

Estimation : 75/100€


Lot 0150

VAN MAELE (Martin). Gouache signée représentant un ecclésiastique dans les airs chevauchant un balais dont l'extrémité représente son sexe turgescent, s'approchant d'une nonne affalée sur un lit, bras et jambes ouverts, comme son sexe... Papier vergé de 16 x 10 cm. Martin Van Maele, pseudonyme de Maurice Martin (1863-1926), est un graveur et illustrateur français, spécialisé dans l'illustration érotique.

Estimation : 50/75€


Lot 0151

[VASSETZ (abbé DE)]. Traité contre le luxe des coeffures [sic]. Paris, Edme Couterot, 1694, in-12, [32]-251-[1] p., plein veau brun de l'époque, dos richement orné, pièce de titre (petit accroc à la coiffe supér., mors arrière fendu en son tout début). Bel exemplaire. Ouvrage fort amusant dans lequel son auteur dénonce les excès de la mode des coiffures extravagantes qui se répandit à la fin du 17e s., notamment à la Cour de Louis XIV. Peu commun.

Estimation : 30/60€


Lot 0152

VERLAINE (Paul).- Contributions du poète parues dans « La Revue indépendante », dont « Les Amies », et le premier article qui lui est consacré, celui de Louis Desprez, soit 6 articles reliés en une plaquette de toile grise à la bradel, dos lisse, titre en long en noir (qq. traces d'usure). 1. VERLAINE (Paul). « Les Amies », extrait de La Revue indépendante, 1re série, vol. 1, n° 6, octobre 1884, pp. [456]-[461] (déchirure sans perte de matière au bord externe du f. [457-458]). Le recto du premier feuillet, dernière page (455) de la première partie de l'article de Em. Hennequin, « Le Pessimisme des écrivains », est collé à un feuillet de garde vierge ; le verso du dernier feuillet, première page (462) de l'article de Léon Cladel, « Felice Orsini » (pp. 462-466) est collé à la 1re page de l'article de Verlaine, « Notes de nuit jetées en chemin de fer », paru dans La Revue indépendante, pp. 16-18. Il y a une curieuse différence avec l'impression en revue. Il ne s'agit pas d'un tiré à part puisque les textes entourant les poèmes sont là, mais les deux derniers poèmes ne sont pas numérotés dans le revue alors qu'ils le sont ici. « Les Amies » est une plaquette de poèmes que Paul Verlaine publie clandestinement sous le pseudonyme de Pablo de Herlagnez en décembre 1867. Elle rassemble six sonnets, la plupart érotiques, consacrés à l'homosexualité féminine. C'est le deuxième recueil publié par Verlaine après « Poèmes saturniens » paru en 1866. Le recueil est imprimé en Belgique par Auguste Poulet-Malassis, connu pour publier des écrits alors considérés comme licencieux, comme « Les Fleurs du mal ». La plaquette est tirée à 50 exemplaires dont huit, destinés à l'auteur, ne parviennent pas immédiatement à Verlaine, ayant été saisis par la douane à la frontière ; Verlaine les récupère un peu plus tard au cours d'un voyage en Belgique. Le recueil est condamné à la destruction par le tribunal correctionnel de Lille le 6 mai 1868, pour « outrages à la morale publique et religieuse ainsi qu'aux bonnes moeurs ». Poulet-Malassis lui-même n'est pas poursuivi en justice, mais le libraire bruxellois chargé de vendre le livre en France, Charles Sacré-Duquesne, est condamné par la justice à un an d'emprisonnement et à 2000 frs d'amende, tandis que son épouse est condamnée à quatre mois d'emprisonnement et 500 frs d'amende, le tout pour « colportage sans autorisation ». Un second tirage est malgré tout imprimé début 1869 avec de très légères corrections. En 1870, une deuxième édition puis une troisième édition paraissent, mais ce sont des contrefaçons auxquelles Verlaine n'a pas collaboré. En 1872-1873, Verlaine pense à nouveau au recueil et demande à son éditeur et ami Lepelletier de les lui envoyer à Londres où il voyage avec Rimbaud ; mais son altercation avec le poète et sa condamnation à la prison l'empêchent de mener à bien ce qui était peut-être un projet de réédition. Un projet de réédition est lancé par son ami Léo d'Orfer en 1883, mais n'aboutit pas. Le recueil est finalement publié à nouveau en 1884, dans « La Revue indépendante » du mois d'octobre. Verlaine décide ensuite de regrouper les poèmes des « Amies » dans son recueil « Jadis et naguère », mais ils n'y sont pas insérés, peut-être en raison des réticences de l'éditeur Vanier ; c'est dans « Parallèlement » qu'elles sont finalement rééditées en 1889 (Wikisource).- 2. VERLAINE (Paul). « Notes de nuit jetées en chemin de fer », extrait de La Revue indépendante, 1re série, vol. 2, n° 1, novembre 1884, pp. 16-18. Le recto du premier feuillet est collé à la 1re page de l'article « Felice Orsini » de Léon Cladel (voir plus haut).- 3. VERLAINE (Paul). « À propos du livre de M. Catulle Mendès. Sur le Parnasse contemporain », extrait de La Revue indépendante, 1re série, vol. 2, n° 2, décembre 1884, pp. 133-144.- 4. VERLAINE (Paul). « Une pendule », extrait de La Revue indépendante, 1re série, vol. 2, n° 3, janvier 1885, pp. 203-205. La p. 206 est collée à la page suivante (401).- 5. VERLAINE (Paul). « Mon hameau », extrait de La Revue indépendante, 1re série, vol. 2, n° 5, mars 1885, pp. 402-403. La p. 404 est collée à la page suivante (217).- 6. DEPREZ (Louis). Les Romantiques. " M. Paul Verlaine", dans La Revue indépendante, 1re série, vol. 1, n° 3, juillet 1884, pp. 218-234.

Estimation : 100/150€


Lot 0153

Avec l'« Avis aux libraires » à la couverture avant.- X... (Jacobus). Lois génitales. Étude des phénomènes présidant aux fonctions de l'amour normal et de la procréation humaine. Paris, Ch. Carrington, 1906, fort 8°, [4]-IV-452 p., broché, couv. rempliée. Première édition, rare, de cette étude très étonnante par l'auteur de la meilleure biographie ancienne du marquis de Sade. Tirage limité à 500 ex. (n° 107). Impression sur vergé. Avec la rare couverture originale qui comporte un avis au libraire précisant que « ce volume, édité dans des conditions légales pour un petit nombre de lecteurs, ne doit pas être exposé aux étalages ». Cette mention sera retirée.

Estimation : 50/75€


Lot 0154

Almanach de Cocagne pour l'année 1920, 1921, 1922, dédié aux vrais gourmands et aux francs buveurs. P., La Sirène, 1920-1922, 3 vol. in-12, demi-perc. verte à coins, dos à 4 nerfs, titre et date dorés. Textes de Erik Satie, L. Tailhade, J. Moréas, R. Ponchon, J. Cocteau, M. Jacob, Darius Milhaud, M. des Ombiaux, M. Rouff, Curnonsky... Illustrations h. t. et ornements gravés sur bois de Sonia Lewitzka, Raoul Dufy, Laboureur, Fauconnet, Othon Friesz, Dunoyer de Segonzac, André Lhote, Chas Laborde, Maillol, Marquet, Matisse, Signac... Complet de tout ce qui a paru.

Estimation : 50/75€


Lot 0155

BEAUVILLIERS (A[ntoine]). L'Art du cuisinier. Paris, Pilet, 1814 [1816], 2 vol. 8°, XX-388 p., 3 planches dépliantes, et [4]-376 + 38 (Supplément à L'Art du cuisinier) p., 6 planches dépliantes, demi-veau brun de l'époque, dos lisses ornés (dos détachés, traces d'usage). Date corrigée par l'auteur avec sa signature autographe. Seconde émission de l'édition originale (Vicaire, 78).

Estimation : 100/150€


Lot 0156

BRILLAT-SAVARIN. Physiologie du goût ou méditations de gastronomie transcendante. Ouvrage théorique, historique et à l'ordre du jour dédié aux gastronomes parisiens. Lausanne, Henri Kaeser, « Les Classiques de la Table », 1951, 2 vol. in-12, 276, 272 p./ GRIMOD DE LA REYNIERE. Variétés gourmandes, suivies du Traité des excitants modernes par H. de Balzac. Même édit., 1951, in-12, 268 p./ TENDRET (Lucien). La Table au pays de Brillat-Savarin. Belley [patrie de Brillat-Savarin], Louis Bailly, 1892 (reprint : Gutenberg Reprint, 1981), in-12, 283 p./ Ens. 4 vol., demi-perc. rouge à coins, dos à 5 nerfs, auteur et titre dorés, couv. et dos cons.

Estimation : 25/50€