Lot n°0011

"Il Callotto resuscitato" avec un ensemble exceptionnel de gravures du début du 18e siècle exécutées à Augsbourg. Album de gravures du 18e siècle réunissant 105 gravures en un volume de 29 x 20 cm en 1 vol. en plein veau brun de l'époque, dos à 6 nerfs orné de caissons dorés (rel. usée et épidermée, pièce de titre en grande partie arrachée donton ne distingue que la dernière ligne qui semble être "RESUSCITAT" - partie du titre de la 1e oeuvre -, feuillet 87 en partie détaché). 2 feuillets blancs de garde avant et un arrière. Au haut du 1er feuillet de garde, on peut lire "n° 61, Contiene 107 [sic] estampas", mention suivie d'une ligne cancellée. A première vue, il ne manque rien, la mention 107 au lieu de 105 est peut être une erreur de l'époque. Au dessus de la 1re gravure, on peut lire l'ex-libris manuscrit "Bibliothecae Nicolai Fran[cis]ci vander Cruyssen. Antverpiensis Anno 1733", mention précieuse car elle permet de supposerque toutes les gravures ont été réunies avant cette date. Cet ensemble réunit des oeuvres de graveurs d'Augsburg au 1er tiers du 18e siècle. L'album comprend la réunion de 8 ensembles représentant 105 feuillets dont 8 doubles feuillets. 1° (f. 1-50). "Il Callotto resuscitato oder Neu eingerichtes Zwerschen Cabinet". Sans lieu ni date (Augsbourg ?, vers 1720). Titre et 49 planches numérotées 2 à 50 (format cuvette : 17 x 11 cm ; gravure : 13 x 10,5 cm). Suite complète de cette extraordinaire galerie de personnages grotesques (au titre, on a ajouté à l'encre le chiffre 107 répétant ainsi le nombre supposé de gravures réunies dans l'album). Ce tirage est sans décor avec au bas du personnage un texte gravé en allemand à longues lignes, parfois en français en tout ou en partie lorsque le personnage caricaturé est de cette « nationalité », une même en italien. Il s'agit d'une oeuvre particulièrement populaire en édition allemande, réinterprétation libre après l'édition d'Amsterdam de 1716. Le modèle était les « Varie figure gobbi » de Jacques Callot. Très beau tirage en très bel état (très légères brunissures et traces de manipulation en bord des feuillets). Les collections complètes d' « Il Callotto resuscitato » sont de toute rareté.- 2° (f. 51-64). Victor JANSSENS, « Sine feras telis, hostes seu sternere ferro / Invictus pugnis pugna Achillis erat » (suivi du titre en allemand). Augsbourg, 1721. Suite de 14 gravures (format : cuvette : 18 x 13 cm ; gravure 15,4 x 13,5 cm) numérotées de 1 à 14 y compris le titre, sur la vie d'Achille. Dans le bas des gravures, un texte gravé explicatif en latin et en allemand. Dessins du peintre Victor Honorius Janssens (Bruxelles, 1658-1736). Invité à Vienne en 1718, il y séjourna 3 ans et travailla entre autres pour l'Empereur Charles VI, père de Marie-Thérèse. Ces oeuvres sont gravées par Johann Balthasar Probst (1673-1750) et éditées par le graveur Jeremias Wolff (1663-1724) d'Augsbourg dans cette même ville en 1721 (date gravée au titre). Beau tirage en parfaite condition. On ne trouve généralement que des gravures séparées.- 3° (f. 65-75). Johann Daniel HERTZ, « Aetatis humanae Gradus », Augsbourg, sans date (avant 1733). Suite complète de 11 gravures, la 1re introductive, les 10 autres représentant les dix âges de la vie, avec un texte gravé en 2 colonnes en latin et en allemand au bas de la gravure (format : cuvette 23,5 x 16 cm ; gravure 17,4 x 15 cm). Oeuvres de Johann Daniel Hertz (Augsbourg, 1693-1754), gravées par Iacob Wangner (1705-1781), Johann Gottlieb Thelot (Augsbourg, 1708-1760) et Christian Philipp Lindemann (1700-1754). Bel état (qq. planches très légèrement frottées). Rarissime.- 4° (f. 76-83). Johann Elias RIDINGER, « Pr[ima] Pars Variae Propositiones Antiquarum ad Historiam utilium Figurarum inventae excudens Joh. Elia Ridinger » (suivi du titre en allemand), Augsbourg, 1728. Suite non numérotée de 8 gravures (ca 18 x 12 cm) y compris le titre (au bas de celui-ci la mention gravée « N° II »). Les gravures sont monogrammées dans le cuivre « ER ». Johann Elias Ridinger (Ulm, 1698 - Augsbourg, 1767) s'installe à Augsbourg vers 1716 et devient directeur de l'Académie de la ville en 1759. Très bel état (petit travail de vers de 5 mm au bord inférieur. Très rare.- 5° (f. 84-90). Johann Elias RIDINGER, « Pars secunda illarum ex vetustate Figurarum inv. et exud. A J.E. Rid. » (suivi du titre en allemand), sans lieu, ni date [Augsbourg, ca 1728]. Suite non numérotée de 7 gravures (format : ca 18 x 12 cm) y compris le titre (au bas de celui-ci, la mention gravée « N° IV ». Les gravures sont monogrammées dans le cuivre « ER ». Très bel état (petit travail de vers de 5 mm au bord inférieur. Très rare.- 6° (f. 91-93). Trois gravures (personnages) de Jeremias WOLFF (1663-1724). Augsbourg, sans date (avant 1724). Format : 17,5 x 10,3 cm. La première porte un numéro gravé : « N° 144 ».- 7° (f. 94-97). Quatre gravures (nus) de « Haered Ier. Wolffy » (qu?il faut lire sans doute non comme un nom, mais « haeredes Ieremias Wolfij », c'est-à-dire « héritiers de Jeremias Wolff[ius] »), Augsbourg, sans date (entre 1724 et 1733). Format : 13 x 9,5 cm.- 8°(f. 98 -105). Suite de 8 gravures sur double page (personnages sur des nuages) de Johann Daniel HERTZ, Augsbourg, sans date (avant 1733). Format : 23 x 26 cm. Graveurs : Dominichin, Johann Gottlieb Telot, Johann Mathias Steidlin, Gottfried Winckler, I.B. Lenard? Bel état. Remarquable ensemble qui rassemble des gravures très peu connues.
Estimation: 2000/3000€