Lot n°0328

- GRANDMAISON (H. de). Croquis. Eaux-fortes, héliogravures, lithographies. Sans lieu ni date (dernier quart du XIXe s.), grand 4°, feuillet de titre, 83 planches, demi-chagrin vert de l'époque, titre doré (usures). Recueil factice de 83 planches, avec un feuillet de titre imprimé, très vraisemblablement composé par l'artiste lui-même comme le donne à penser la présence de son ex-libris, au contreplat de la reliure ("H. de Grandmaison, colonel d'État-Major"). Exceptionnel ensemble, composé en majorité de portraits de militaires, de menus, de titres, etc., dont plusieurs datés dans la planche : 1874, 1875, 1876?, quelques-uns en plusieurs tirages, dont celle du Tirailleur sénégalais. On trouve très peu de gravures de cet artiste de qualité. Henri de Grandmaison (en réalité Henri Auguste Babin-Grandmaison) est né à Étampes le 25 septembre 1834. Il est le fils de Jean Marie Narcisse Auguste Babin-Grandmaison, ancien capitaine de cavalerie, qui se fait appeler Auguste de Grandmaison. Clément Wingler, directeur des Archives Municipales, signale qu'un jugement du tribunal civil d'Étampes en date du 2 mai 1876 a interdit à cette famille, du point de vue de l'état-civil, l'usage de cette particule usurpée. Majors dans l'armée en 1882, colonel en 1887, Henri de Grandmaison commença sa carrière artistique alors qu'il stationnait en Afrique du Nord, dans les années 1860. Ses premiers travaux furent publiés par Cadart et la Société des Aqua-fortistes, qui publièrent certaines des plus belles gravures de ces années 1860. Vers 1870, Henri de Grandmaison se détourna de l'eau-forte et se mit à expérimenter la lithographie, qui garda sa faveur jusqu'à la fin de sa vie. Ses plus belles oeuvres, sont pour la plupart des scènes de la vie militaire. Ces magistraux portraits donnent une idée du meilleur de sa production lithographique. Il collabora à plusieurs ouvrages en tant qu'illustrateur. Cf. http : //www.corpusetampois.com/cae-19-grandmaison-02.html.
Estimation: 300/400€
Adjugé: Invendu