Lot n°0011

- HADIN. Histoire du jeu de cartes du Grenadier Richard, ou explication du jeu de cinquante-deux cartes en forme de livre de prières [...], par Hadin, employé au Ministère des Finances. P., L'Auteur, 1811, in-12, br., couv. muette (mouill. claires marg., trace de colle au dernier feuillet). Orné d'une planche dépliante en frontispice. Édition originale. Le grenadier Richard avait commis le sacrilège de sortir un jeu de cartes en place de son missel lors d'une messe de son régiment. Cette conduite lui valut 3 mois de cachot. Mais à son procès il expliqua comment le jeu de cartes lui servait de moyen mnémotechnique pour apprendre la liturgie, chacune des 52 cartes correspondant à un dimanche de l'année. Les meilleures raisons ne pouvant excuser une conduite sacrilège, sa peine fut confirmée mais à sa sortie de prison, il fut promu sous-lieutenant. Le frontispice dépliant illustre la scène de la messe avec la légende : "Oui, l'irreligion, mon Capitaine, est la source de tous les maux ; mais l'irreligion n'est pas dans mon jeu de cartes comme certaines personnes le pensent - Défense du grenadier au Conseil de Guerre". L'auteur propose d'utiliser l'idée de Richard pour promouvoir la religion au moyen de jeux de cartes pédagogiques (Monglond, IX, 130).
Estimation: 25/50€
Adjugé: 170€